L’ASSEMBLÉE DEMANDE À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DE CONTINUER À AIDER LE KAZAKHSTAN POUR FAIRE FACE AUX DIFFICULTÉS LIÉES AU RELÈVEMENT DE LA RÉGION DE SEMIPALATINSK

24 avril 2009
AG/10824

L’ASSEMBLÉE DEMANDE À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DE CONTINUER À AIDER LE KAZAKHSTAN POUR FAIRE FACE AUX DIFFICULTÉS LIÉES AU RELÈVEMENT DE LA RÉGION DE SEMIPALATINSK

24/04/2009
Assemblée générale
AG/10824
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

Soixante-troisième session

81e séance plénière - matin

L’ASSEMBLÉE DEMANDE À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DE CONTINUER À AIDER LE KAZAKHSTAN POUR FAIRE FACE AUX DIFFICULTÉS LIÉES AU RELÈVEMENT DE LA RÉGION DE SEMIPALATINSK

Elle invite les États Membres à célébrer en 2011 le vingtième

anniversaire de la fermeture du polygone d’essais nucléaires dans la région

Ce matin, pour la sixième fois depuis 1997, l’Assemblée générale a adopté, sans vote, une résolution* invitant la communauté internationale à aider le Kazakhstan dans ses efforts de rétablissement de la santé de la population, de la régénération de l’environnement et du développement économique de la région de Semipalatinsk, après la fermeture, en 1991, du polygone d’essais nucléaires.

Parrainé par une centaine d’États Membres, ce texte confirme les préoccupations de la communauté internationale pour la population et le Gouvernement kazakhs, a fait remarquer la représentante de ce pays, qui présentait le projet de résolution.

Dans la résolution adoptée, l’Assemblée demande à la communauté internationale de continuer d’aider le Kazakhstan à faire face aux difficultés inhérentes au relèvement de la région de Semipalatinsk et à rétablir la santé de sa population.  Elle souligne l’importance de la coopération régionale à cet égard.

En outre, l’Assemblée générale exhorte la communauté internationale à aider le Kazakhstan à formuler et à mettre en œuvre des programmes et projets spéciaux de traitement et de soins en faveur de la population touchée dans la région de Semipalatinsk, ainsi qu’à appuyer l’action qu’il mène pour y assurer la croissance économique et le développement durable.

Profondément préoccupée par les effets négatifs des essais nucléaires sur la préservation de l’écosystème dans la région et par l’accumulation de substances radioactives dans le sol, l’Assemblée engage tous les États Membres, les organisations financières multilatérales compétentes et les autres entités de la communauté internationale, y compris le monde universitaire et les organisations non gouvernementales, à partager leurs connaissances et leur expérience pour contribuer au rétablissement de la santé de la population, à la régénération de l’environnement et au développement économique de la région de Semipalatinsk.

L’Assemblée invite les États Membres à célébrer en 2011 le vingtième anniversaire de la fermeture du polygone d’essais nucléaires de Semipalatinsk en organisant des manifestations et des cérémonies dans le but d’informer la communauté internationale des conséquences néfastes que les essais nucléaires ont pour la santé des populations et l’environnement.  Elle demande au Secrétaire général de continuer à s’efforcer de sensibiliser l’opinion publique mondiale aux problèmes et besoins de la région de Semipalatinsk.

La représentante du Kazakhstan a rappelé les conséquences tragiques des essais nucléaires, qui ont déjà fait plus d’un million de morts et affaibli la santé d’un nombre considérable de personnes.  Les incidences désastreuses des essais nucléaires se transmettent de génération en génération, a-t-elle fait remarquer.

Le Kazakhstan en appelle à la communauté internationale pour qu’elle intensifie ses efforts en faveur du désarmement nucléaire et de la non-prolifération des armes de destruction massive, a plaidé sa représentante qui a souhaité une entrée en vigueur rapide du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.  Elle a exprimé sa gratitude aux États qui apportent leur aide à la région de Semipalatinsk, comme le Japon qui travaille avec le gouvernement local à améliorer le secteur de la santé, ou le Royaume-Uni qui œuvre pour une meilleure utilisation collective des sols.

Pour le Kazakhstan, la nouveauté du texte adopté par rapport aux précédents réside dans le fait que l’Assemblée examinera les progrès réalisés dans son application, au cours de sa soixante-sixième session, sous le chapitre « développement durable » au lieu de celui de l’assistance humanitaire aux pays ayant des besoins spécifiques.  Cela reflète le nouveau niveau de coopération de la communauté internationale avec le Kazakhstan pour surmonter les effets des explosions nucléaires, a conclu la représentante.

La prochaine réunion de l’Assemblée générale sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

*     Le texte de la résolution est publié sous la cote A/63/L.67.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.