POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 16 MAI 2008

16 mai 2008
Point de presse

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 16 MAI 2008

16/05/2008
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 16 MAI 2008


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Michèle Montas, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Secrétaire général – Assemblée générale


Lors d’une séance informelle, le Secrétaire général a informé, ce matin, l’Assemblée générale d’un éventail de sujets, notamment la situation critique au Myanmar, les défis posés par la flambée des prix des denrées alimentaires et les changements climatiques, ainsi que le tremblement de terre en Chine et ses derniers déplacements en Afrique et en Europe.


Au sujet du Myanmar, le Secrétaire général a indiqué qu’il a demandé au Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, John Holmes, de se rendre au Myanmar ce week-end.  M. Ban Ki-moon a précisé que M. Holmes sera porteur de sa troisième lettre et essaiera d’entrer en contact avec les autorités du Myanmar afin de discuter de la manière dont l’ONU peut contribuer maintenant et à long terme aux efforts de secours du Gouvernement.


Le Secrétaire général a ajouté qu’il espère que la réunion, prévue le 19 mai, des Ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) ainsi que la tenue de la Conférence de haut niveau pour les annonces de contributions, dont il a suggéré la tenue le 24 ou le 25 mai, permettront de mobiliser les ressources nécessaires à la réponse à cette crise sans précédent à laquelle fait face le Myanmar, comme ce fut le cas après le tsunami de 2004.


S’agissant du tremblement de terre en Chine, le Secrétaire général a félicité les autorités de Beijing pour leur réaction rapide et efficace et a présenté ses sincères condoléances aux survivants et à leurs familles.  Bien qu’elles aient pleinement confiance en la capacité du Gouvernement chinois de gérer la crise, les Nations Unies ont offert des ressources tirées du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) et ont envoyé des spécialistes des opérations de secours.


M. Ban Ki-moon a également évoqué le travail entrepris en début de semaine par l’Équipe spéciale de haut niveau chargée de la crise alimentaire qui, a-t-il signalé, travaille avec acharnement pour assurer que les éléments clefs d’un cadre global sur les questions alimentaires seront prêts d’ici la tenue, du 3 au 5 juin à Rome, de la Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale.  Il a estimé que cette conférence comptera parmi les évènements les plus importants de 2008.


Myanmar – Efforts humanitaires


Deux semaines après le passage du cyclone Nargis au Myanmar, les Nations Unies poursuivent activement leur assistance humanitaire dans le pays.  Selon les estimations les plus récentes, entre 1,6 et 2,5 millions de personnes ont été touchées par le cyclone.


L’Union internationale des télécommunications (UIT) a déployé 100 stations de réception satellite pour contribuer au rétablissement des réseaux vitaux de communication.  Les fonctionnaires désignés par le Gouvernement et les autres agences humanitaires pourront ainsi coordonner d’une façon plus efficace les opérations de secours.  Les stations mobiles sont facilement transportables par route ou par air et peuvent être utilisées à la fois par les agents humanitaires et les victimes de la catastrophe.


Une équipe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a pu atteindre les régions reculées du Myanmar où la situation est très dure pour les enfants.  Plus de 70 missions d’évaluation et de secours de l’UNICEF se trouvent dans la région et distribuent des trousses de survie, dont des bâches en plastique pour les abris, des produits de purification de l’eau, des médicaments et des moustiquaires imprégnés ainsi que des ustensiles de cuisine.


L’agence a averti que les enfants qui ont survécu au cyclone sont de plus en plus menacés par les maladies et les conséquences liées à des secours tardifs.


Un troisième avion du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) est arrivé à Rangoun hier, transportant 40 tonnes de biens humanitaires de son entrepôt à Dubaï.  Les biens sont distribués depuis hier aux partenaires, aux ONG et aux organisations communautaires.  Ces groupes poursuivent la distribution des biens à quelque 5 000 familles du delta d’Irrawaddy.


Les soins médicaux s’orientent désormais vers les survivants qui se trouvent dans des abris de secours.  Les ONG locales ont indiqué que leurs volontaires ont également accès aux parties reculées des régions touchées.  L’hôpital de Maubin est devenu l’hôpital de référence pour les villages de la région d’Irrawaddy.


Chine – Tremblement de terre


Après le séisme qui a frappé la Chine lundi dernier, les agences de l’ONU répondent aux demandes de fournitures de secours du Gouvernement chinois.  L’UNICEF a envoyé des tentes, des couvertures et du matériel scolaire.  Il enverra aussi tôt que possible des produits médicaux et du matériel pour l’eau et l’assainissement.  Le Programme alimentaire mondial a, quant à lui, acheté des pâtes prêtes à manger pour nourrir près de 120 000 personnes pendant une semaine.


La Stratégie internationale de prévention des catastrophes a indiqué dans un communiqué qu’il est nécessaire de renforcer la structure physique des écoles, des hôpitaux et de toutes les autres infrastructures importantes dans les régions vulnérables aux tremblements de terre, car c’est l’effondrement des bâtiments qui provoque le plus grand nombre de victimes pendant les séismes.



Déclaration du Secrétaire général sur le tremblement de terre en Chine


Le Secrétaire général s’est dit heureux d’annoncer que le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) a effectué un don de 7 millions de dollars, à la suite du tremblement de terre qui a secoué Sichuan, en Chine, le 12 mai dernier.


Soudan


Ashraf Qazi, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, a indiqué qu’il est très préoccupé par la situation en matière de sécurité à Abyei, après les derniers accrochages entre les membres des Forces armées soudanaises et ceux de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA).  Des milliers de civils ont déjà fui la région.


M. Qazi a salué l’accord visant à mettre fin aux combats, signé hier soir par les deux parties au cours d’une réunion de la commission militaire mixte, présidée par la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).


Le Représentant spécial a dit espérer que cet accord mettra fin à la violence qui sévit dans cette région volatile, et a appelé les deux parties à en respecter toutes les dispositions, y compris l’instauration d’un cessez-le-feu immédiat et le retrait des autres groupes armés de la ville d’Abyei.


Il a également lancé un appel aux parties pour qu’elles garantissent pleinement la protection des personnes et des installations civiles.


Ce dernier évènement à Abyei, dont les problèmes complexes représentent l’un des défis les plus difficiles à la mise en œuvre de l’Accord de paix global au Soudan, souligne l’importance de mettre pleinement en œuvre le Protocole d’Abyei.


Comme première mesure, les parties doivent établir une administration intérimaire pour assurer la fourniture des services de base dont la communauté a grand besoin, et fonctionner comme un mécanisme efficace de règlement des différends et de la prévention des conflits potentiels.


Tchad


Le HCR a indiqué qu’il est très préoccupé par l’escalade de la violence dans l’est du Tchad, comme en atteste l’attaque meurtrière contre des gendarmes près d’un camp de réfugiés et le nombre croissant de détournements de voitures.


Le HCR a dit craindre que l’attaque sur la capitale Khartoum, menée le week-end dernier par des rebelles risque de déstabiliser plus avant la situation en matière de sécurité dans l’est du pays.  Le HCR a indiqué que par précaution, il a réduit ses activités et les mouvements de son personnel.


Conseil de sécurité


Hier après-midi, le Conseil de sécurité a approuvé à l’unanimité une résolution qui appuie avec vigueur l’approche proposée par le Secrétaire général pour promouvoir un processus politique continu et inclusif en Somalie. 


Le Conseil n’a tenu aucune réunion aujourd’hui.



Somalie


Après une semaine de consultations à Djibouti, le Gouvernement fédéral de transition de la Somalie et le parti d’opposition, l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie, ont appelé le Secrétaire général et le Conseil de sécurité à les aider à normaliser leur pays ravagé par la guerre.  Les parties ont lancé cet appel par la voie d’un communiqué publié par Ahmedou Ould-Abdallah, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, qui a convoqué et présidé la réunion de Djibouti.


Les parties ont également convenu de se réunir de nouveau, le 31 mai à Djibouti, pour poursuivre leurs discussions.


Somalie – Personnes déplacées


Le HCR a indiqué qu’il a terminé sa distribution de l’aide humanitaire à plus de 40 000 personnes dispersées dans plus de 50 camps à l’ouest de Mogadishu.  Ces personnes déplacées vivent le long d’un tronçon de 30km de long qui relie Mogadishu à la ville d’Afgooye, à l’ouest de la capitale somalienne.


Selon le HCR, plus de 40 000 civils ont fui la situation volatile de la capitale depuis le mois de mars, suite à l’augmentation des accrochages entres les troupes du Gouvernement fédéral transitionnel et les insurgés.


Selon les estimations, 800 000 personnes ont fui la capitale somalienne depuis que Mogadishu a sombré dans la violence en février 2007.


Rapport du Secrétaire général sur le Népal au Conseil de sécurité


Dans son rapport au Conseil de sécurité sur l’aide des Nations Unies au Népal, le Secrétaire général indique que bien qu’il ne soit pas prévu de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies, ces dernières sont prêtes à continuer de fournir leur appui à la finalisation et à la consolidation du processus de paix ainsi qu’au développement à long terme.


Le Secrétaire général souligne aussi que son Représentant spécial et Coordonnateur résident discutera avec le nouveau gouvernement, une fois qu’il sera formé, de la nature de l’assistance dont il pourrait avoir besoin.  Ajoutant que l’élection de l’Assemblée constituante a été une étape historique du processus de paix, le Secrétaire général souligne que les tâches immédiates de la formation du gouvernement et du travail préparatoire de la rédaction de la constitution sont d’une importance capitale.


Consolidation de la paix en Sierra Leone


Lundi, la Commission de consolidation de la paix tiendra des consultations de haut niveau sur la Sierra Leone dans le but de renforcer l’engagement international en faveur du processus de consolidation de la paix en Sierra Leone, y compris en identifiant de nouveaux partenariats et initiatives.  Cette réunion se déroulera pendant toute la journée dans la salle du Conseil économique et social (ECOSOC). 


Déplacements du Secrétaire général


La visite du Secrétaire général au Kennedy School Forum de l’Université de Harvard prévue vendredi prochain a été reportée.


SEMAINE À VENIR


Samedi 17 mai


Journée mondiale des télécommunications et Journée mondiale de la société de l’information.

Dimanche 18 mai


Jusqu’à mercredi 21 mai, à Foz de Iguaçu, au Brésil, Forum mondial sur les sources d’énergie renouvelables, organisé en partie par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI).


Lundi 19 mai


Réunion d’information du Conseil de sécurité sur la situation en Bosnie-Herzégovine.


Jusqu’au mardi 20 mai au matin, dans la salle de conférence 4, sixième et dernière session informelle de l’Assemblée générale sur l’examen des six chapitres du Consensus de Monterrey relatifs au commerce international comme moteur du développement.


Consultations de haut de niveau des parties prenantes sur la Sierra Leone organisée par la « Configuration Sierra Leone » de la Commission de consolidation de la paix, dans la salle du Conseil économique et social (ECOSOC).


Jusqu’au samedi 24 mai, à Genève, soixante et unième session de l’Assemblée mondiale de la santé.


Jusqu’au 6 juin à Genève, quarante-huitième session du Comité des droits de l’enfant.


Jusqu’au mardi 20 mai, à Sanaa, au Yémen, Conférence régionale sur la protection des réfugiés et les migrations internationales, appuyée par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).


Jusqu’au 6 juin, visite aux États-Unis, à l’invitation du Gouvernement américain, du Rapporteur spécial sur les formes contemporaines du racisme, de la discrimination raciale et de la xénophobie. 


Jusqu’au 29 mai, visite en Fédération de Russie, à l’invitation du Gouvernement russe, du Rapporteur spécial sur l’indépendance des juges et des avocats.


Jusqu’à mardi 20 mai, à Kuala Lumpur, Forum mondial sur l’accès et la connectivité: Financement novateur des TIC au service du développement.



Mardi 20 mai


Débat public du Conseil de sécurité sur la consolidation de la paix après conflit.


Onze heures dans la salle S-226, lancement du dernier Rapport mondial sur les enfants soldats au cours d’une conférence de presse donnée par Carolina Owens du Bureau de la Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés; Victoria Forbes Adam, Directrice de la Coalition « Stop the Use of Child Soldiers »; et Jo Becker de Human Rights Watch. 


Quinze heures, réunion spéciale du Conseil économique et social (ECOSOC) sur la crise alimentaire mondiale.


Mercredi 21 mai


Élection par l’Assemblée générale de 15 nouveaux membres du Conseil des droits de l’homme.


Onze heures dans la salle S-226, conférence de presse d’Andrew Mack, Directeur du Projet sur la sécurité humaine, qui s’exprimera sur la menace du terrorisme international. 


Lancement à Rome par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) de l’Index des prix alimentaires du mois d’avril.


Journée mondiale de la diversité culturelle pou le dialogue et le développement.


Jeudi 22 mai


Consultations du Conseil de sécurité sur la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP) suivie, l’après-midi, d’une réunion d’information et de consultations sur le Burundi.

Débat thématique de l’Assemblée générale sur la sécurité humaine, suivi à 13 heures dans la salle S-266, d’une conférence de presse du Président de l’Assemblée générale et de l’orateur principal, le Prince El Hassan bin Talal.


Onze heures dans la salle S-226, conférence de presse sur la ratification et l’entrée en vigueur de la Convention internationale contre les disparitions forcées, donnée par Jorge Taiana, Ministre des affaires étrangères de l’Argentine; Jorge Arguello, Représentant permanent de l’Argentine; Ngonlardje Mabaidjol, Directeur de la représentation à New York du Bureau du Haut Commissaire aux droits de l’homme à New York; et Estela de Carlotto de Abuelas de Plaza de Mayo.  Dix-sept heures dans la salle de conférence 5, table ronde sur le même sujet. 


À Genève, session spéciale du Conseil des droits de l’homme sur la crise alimentaire mondiale.


Journée internationale de la diversité biologique.


Vendredi 23 mai


Aucun évènement majeur n’est prévu.  


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.