KOSOVO: LA RÉSOLUTION 1244 RESTE LE CADRE LÉGAL DU MANDAT DE LA MINUK DANS L’ATTENTE DES PROCHAINES DÉCISIONS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ, DÉCLARE BAN KI-MOON

17 février 2008
SG/SM/11424

KOSOVO: LA RÉSOLUTION 1244 RESTE LE CADRE LÉGAL DU MANDAT DE LA MINUK DANS L’ATTENTE DES PROCHAINES DÉCISIONS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ, DÉCLARE BAN KI-MOON

17/02/2008
Secrétaire général
SG/SM/11424
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

KOSOVO: LA RÉSOLUTION 1244 RESTE LE CADRE LÉGAL DU MANDAT DE LA MINUK DANS L’ATTENTE DES PROCHAINES DÉCISIONS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ, DÉCLARE BAN KI-MOON


Vous trouverez ci-après le texte intégral de la déclaration faite aujourd’hui par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Je viens d’assister à la réunion informelle du Conseil de sécurité, où j’ai informé les membres du Conseil des récents développements sur la situation au Kosovo.


J’ai été informé par mon Représentant spécial et Chef de la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), M. Joachim Rücker, que l’Assemblée des institutions provisoires d’administration autonome du Kosovo a tenu une session plus tôt dans la journée au cours de laquelle elle a adopté une résolution déclarant l’indépendance du Kosovo.


Je suis informé que la déclaration engage les autorités du Kosovo à continuer à adhérer à la résolution 1244; qu’elle exprime sa gratitude envers les Nations Unies pour son action au Kosovo et qu’elle engage les parties à continuer de travailler de manière constructive avec la MINUK.  Le Premier Ministre du Kosovo, M. Thaci, a réaffirmé l’engagement du Kosovo envers la Proposition globale de Règlement portant statut du Kosovo de l’Envoyé spécial des Nations Unies, M. Martii Ahtisaari.  Il a réaffirmé que les habitants du Kosovo se verraient offrir des chances égales et qu’aucun d’entre eux ne subirait aucune discrimination. 


J’ai par ailleurs reçu aujourd’hui une lettre du Président de la République de Serbie m’informant que son pays a adopté une décision dans laquelle il est stipulé que la déclaration d’indépendance du Kosovo représente une sécession abrupte et unilatérale d’une partie du territoire de la République de Serbie et qu’elle n’a aucune valeur légale, aussi bien en République de Serbie qu’aux yeux du droit international.


Mon Représentant spécial m’a également informé que la situation au Kosovo reste calme et qu’aucun incident majeur n’est à déplorer.  Mais une explosion a été signalée au nord de Mitrovica, qui, apparemment, n’a fait aucune victime.  Des visites de hauts responsables serbes ont eu lieu aujourd’hui dans plusieurs localités du Kosovo qui ont été facilitées par la MINUK. 


J’ai immédiatement porté ces développements à l’attention du Conseil de sécurité, afin qu’il puisse les examiner.


Dans l’attente des prochaines décisions du Conseil de sécurité, la MINUK continuera de considérer la résolution 1244 du Conseil de sécurité de 1999 comme le cadre légal d’exercice de son mandat, qu’elle continuera de mettre en œuvre en tenant compte de l’évolution de la situation sur place.  


J’appelle toutes les parties à réaffirmer et à tenir leur engagement de se retenir de toute action ou déclaration qui pourraient menacer la paix, inciter à la violence ou mettre en péril la sécurité au Kosovo et dans la région. 


J’ai demandé à mon Représentant spécial de continuer à me tenir étroitement informé.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.