BAN KI-MOON NOMME DEUX NOUVEAUX ENVOYÉS SPÉCIAUX POUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

18 septembre 2008
SG/A/1159-ENV/DEV/1003

BAN KI-MOON NOMME DEUX NOUVEAUX ENVOYÉS SPÉCIAUX POUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

18/09/2008
Secrétaire général
SG/A/1159 ENV/DEV/1003
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON NOMME DEUX NOUVEAUX ENVOYÉS SPÉCIAUX POUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé aujourd’hui M. Festus Mogae et M. Srgjan Kerim aux postes d’envoyés spéciaux pour les changements climatiques.  M. Festus Mogae est ancien Président du Botswana et M. Srgjan Kerim, a été Président de la soixante-deuxième session de l’Assemblée générale des Nations Unies et ancien Ministre des affaires étrangères de l’ex-République yougoslave de Macédoine. 

La lutte contre les changements climatiques est l’une des priorités majeures du Secrétaire général.  Il est déterminé à rester actif dans ce processus mondial et continue sans cesse d’appeler la communauté internationale à intensifier ses efforts.  

M. Festus Mogae, en tant que troisième Chef d’État du Botswana, a servi de manière exemplaire son pays.  Dans ses fonctions de Ministre des finances, de la planification du développement et, de Vice-Président en 1989-1998, M. Festus Mogae a joué un rôle capital dans l’ajustement de l’économie du Botswana et de son plan de développement, qui incluait la mise en place d’un programme environnemental.  M. Festus Mogae possède une remarquable expérience sur les questions de développement et du financement international acquise tant au sein du système bancaire botswanais qu’au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

M. Srgjan Kerim a une riche expérience dans le domaine des affaires politiques et économiques internationales, ainsi qu’une vaste connaissance du système des Nations Unies, ainsi que celle qu’il a acquise en tant que Ministre des affaires étrangères de l’ex-République yougoslave de Macédoine.  Pendant sa présidence de la soixante-deuxième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, il a dirigé trois débats thématiques et un certain nombre d’événements parallèles sur différents aspects de la question des changements climatiques.  En tant qu’Ambassadeur et Représentant permanent de son pays auprès des Nations Unies, de 2000 à 2003, il a assumé les fonctions de vice-président de la Conférence internationale sur le financement du développement (Monterrey, 2002) et du Sommet mondial pour le développement durable (Johannesburg, 2002).

Les nouveaux envoyés spéciaux du Secrétaire général, avec les deux autres personnalités nommées auparavant –Mme Gro Harlem Brundtland, ancienne Premier Ministre de la Norvège et ancienne Présidente de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement et M. Ricardo Lagos Escobar, ancien Président du Chili- apporteront leur soutien au Secrétaire général dans le cadre de ses consultations avec les chefs d’État et de gouvernement, et d’autres acteurs clefs, afin de faire avancer les négociations en cours relatives à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Poznan, en Pologne.  Ces négociations ont pour objectif de parvenir à la conclusion d’un accord post-2012 à la fois ambitieux, compréhensif, inclusif et ratifiable, en décembre 2009 à Copenhague, au Danemark.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.