DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

24 juin 2008
SG/2140

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

24/06/2008
Secrétaire général
SG/2140
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

(Document retardé durant la transmission)

On trouvera ci-après le texte de la déclaration publiée aujourd’hui à Berlin par le Quatuor pour le Moyen-Orient (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis d’Amérique et Union européenne):

Les membres du Quatuor – représentés par le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergei Lavrov, la Secrétaire d’État des États-Unis, Condoleezza Rice, le Haut-Représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure et de sécurité commune, Javier Solana, la Commissaire européenne chargée des relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, et le Ministre des affaires étrangères de la Slovénie, Dimitrij Rupel – se sont rencontrés aujourd’hui à Berlin pour examiner la situation au Moyen-Orient.  Le Représentant du Quatuor, Tony Blair, s’est joint à eux.

Le Quatuor a réaffirmé son soutien aux négociations israélo-palestiniennes en cours et a souligné la nécessité urgente d’accomplir des progrès tangibles vers l’objectif commun consistant à parvenir à un accord d’ici à la fin de 2008 sur la création d’un État palestinien indépendant et viable en Cisjordanie et à Gaza, et à mettre fin au conflit.  Le Quatuor s’est engagé à aider les parties à prendre et à appliquer les décisions difficiles qui sont requises pour parvenir à ces résultats.

Le Quatuor a souligné la nécessité urgente d’accomplir sur le terrain des progrès plus visibles afin de renforcer la confiance et d’appuyer l’avancement des négociations lancées à Annapolis.  Le retrait par Israël de certains points de contrôle importants en Cisjordanie et l’ouverture d’un certain nombre de postes de police palestiniens dans la zone B représentent des pas dans la bonne direction.  De plus grands efforts sont maintenant nécessaires pour projeter une réalité nouvelle, notamment au moyen de nouvelles mesures urgentes destinées à améliorer le passage et les déplacements.  De même, le bilan palestinien en matière de sécurité s’est amélioré, notamment par les efforts faits récemment à Jénine.  La poursuite des efforts palestiniens en vue de lutter contre le terrorisme et d’appliquer une stratégie sécuritaire plus globale sont nécessaires pour pouvoir améliorer durablement la situation à long terme.  Le Quatuor a engagé instamment les parties à donner suite à ces efforts en s’acquittant de toutes les obligations que leur impose la Feuille de route et en s’abstenant de toute mesure susceptible de nuire à la confiance ou de compromettre l’issue des négociations.  En particulier, il s’est dit de nouveau vivement préoccupé par la poursuite des activités d’implantation et a demandé à Israël de mettre fin à toutes les activités de ce type, y compris la croissance naturelle des colonies, et de démanteler les avant-postes installés depuis mars 2001.

Le Quatuor a exprimé son appui à l’égard des résultats de la Conférence de soutien à la sécurité civile palestinienne et à l’état de droit qui s’est tenue à Berlin.  Ayant mis l’accent sur la police et la justice, la Conférence a constitué une tribune opportune pour recentrer et diriger les efforts de soutien internationaux vers ces deux secteurs clefs de l’édification de l’État palestinien.  Le Quatuor a demandé que les projets convenus et l’appui solide des donateurs soient rapidement mis en œuvre afin de renforcer la capacité du secteur de la police et de la justice palestiniennes.  Il a instamment demandé la coopération israélo-palestinienne à cet égard et souligné l’importance de l’acheminement sans entrave de l’assistance en matière de sécurité destinée à l’Autorité palestinienne.

Notant la grave situation budgétaire à laquelle l’Autorité palestinienne doit faire face, le Quatuor a instamment prié tous les donateurs qui ne l’ont pas encore fait, en particulier les principaux partenaires régionaux, de donner effet aux engagements pris à la Conférence des donateurs tenue à Paris en décembre 2007, et de fournir d’urgence un soutien budgétaire pour répondre aux besoins du Gouvernement de l’Autorité palestinienne.  Le Quatuor attendait la prochaine réunion du Comité spécial de liaison le 22 septembre pour dresser le bilan des progrès accomplis.

Reconnaissant l’importance essentielle du développement économique et de la réforme institutionnelle pour le succès d’un futur État palestinien, le Quatuor a réaffirmé son appui aux efforts de son représentant Tony Blair et a félicité l’Autorité palestinienne du succès de la Conférence sur l’investissement en Palestine qui s’est tenue à Bethléem du 21 au 23 mai.  Saluant la coopération étroite entre Israël et l’Autorité palestinienne au sujet de cette initiative, le Quatuor a encouragé une coopération analogue afin d’accomplir des progrès au titre des projets à court et à moyen terme et des activités du secteur privé qui créeront des emplois pour les Palestiniens et contribueront à améliorer les conditions de vie.  Le Quatuor a souligné l’importance du transfert ininterrompu des recettes fiscales et douanières palestiniennes à l’Autorité palestinienne.

Le Quatuor a noté que la situation à Gaza ne pouvait être durablement réglée que par des moyens pacifiques.  Il a exprimé son appui suivi aux efforts égyptiens visant à rétablir le calme à Gaza et dans le sud d’Israël et s’est félicité de la période de calme qui a commencé le 19 juin.  Il a instamment demandé que ce calme soit intégralement respecté et a exprimé l’espoir qu’il durerait et aboutirait à l’amélioration de la sécurité aussi bien pour les Palestiniens que pour les Israéliens et à la reprise d’une vie civile normale à Gaza.  À cet égard, le Quatuor a appelé de ses vœux l’accroissement des déplacements à des fins humanitaires et commerciales par les points de passage de Gaza gérés par l’Autorité palestinienne, conformément à l’accord de novembre 2005 sur les déplacements et l’accès, et a salué l’offre de l’Union européenne de reprendre sa mission de contrôle au point de passage de Rafah.  Il a exprimé son appui vigoureux à l’approvisionnement régulier et suffisant de Gaza en carburant et à la reprise immédiate des projets des Nations Unies et des autres donateurs qui avaient été interrompus.  Il a chargé en outre son représentant d’élaborer des mesures et d’en promouvoir l’application, en coordination avec Israël et l’Autorité palestinienne, afin d’améliorer d’urgence les conditions régnant à Gaza.

Le Quatuor s’est félicité que la Syrie, Israël et la Turquie aient annoncé le 21 mai que des pourparlers indirects avaient été lancés, avec la facilitation de la Turquie, en vue de parvenir à la paix conformément au mandat de Madrid, et espère que des progrès seront accomplis dans cette voie.

Les représentants principaux des membres du Quatuor attendaient avec intérêt de se rencontrer de nouveau en septembre dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies.  À cette occasion, le Quatuor examinera, après de nouvelles consultations avec les parties, le calendrier et l’ordre du jour d’une réunion internationale à Moscou afin de prêter appui au processus lancé à Annapolis.  Les principaux représentants du Quatuor poursuivront également leur dialogue avec les membres du Comité de suivi de la Ligue des États arabes.

Le Quatuor a réaffirmé son attachement à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient, fondée sur les résolutions 242 (1967), 338 (1973), 1397 (2002) et 1515 (2003) du Conseil de sécurité de l’ONU.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.