DÉCLARATION DU QUATUOR

2 mai 2008
SG/2137

DÉCLARATION DU QUATUOR

02/05/2008
Secrétaire général
SG/2137
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR

Vous trouverez ci-après la déclaration faite aujourd’hui à Londres par les membres du Quatuor (Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis et Union européenne):

Les membres du Quatuor –représentés par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergei Lavrov, la Secrétaire d’État des États-Unis, Condoleezza Rice, le Haut-Représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana, la Commissaire européenne chargée des relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, et le Ministre des affaires étrangères de la Slovénie, Dimitrij Rupel– se sont rencontrés aujourd’hui à Londres pour examiner la situation au Moyen-Orient.  Le représentant du Quatuor, Tony Blair, s’est joint à eux.

Le Quatuor a exprimé son ferme soutien aux négociations israélo-palestiniennes en cours et engagé les parties à mettre tout en œuvre pour atteindre l’objectif commun: un accord sur la création d’un État palestinien d’ici à la fin de 2008.  Il a félicité les parties pour leurs négociations continues et intenses, souligné que des progrès devaient être faits d’urgence et demandé à la communauté internationale de continuer à fournir un appui constructif aux négociations afin qu’un État palestinien soit créé dans la bande de Gaza et que le conflit prenne fin.

Le Quatuor a souligné qu’il importait que des progrès visibles soient accomplis sur le terrain pour que la confiance soit renforcée et qu’un climat propice aux négociations se mette en place.  Il a accueilli avec satisfaction les mesures concrètes prises par les deux parties à la suite de la rencontre trilatérale entre Mme Rice, le Premier Ministre palestinien, M. Fayyad, et le Ministre de la défense israélien, M. Barak, et souligné que ces engagements, ainsi que ceux qui avaient été pris auparavant, devaient être mis en œuvre rapidement et sans interruption pour que la situation s’améliore sur le terrain.  Tout en prenant note des quelques progrès accomplis, dont le démantèlement de certains barrages routiers et d’un avant-poste par Israël, et l’obtention par l’Autorité palestinienne de meilleurs résultats sur le plan de la sécurité, le Quatuor a noté qu’il restait beaucoup à faire pour améliorer la situation sur le terrain de sorte que les conditions de vie des habitants de la Cisjordanie s’améliorent et que le processus politique reste sur les rails.

À cet égard, le Quatuor a exprimé son soutien à son représentant, Tony Blair, et souligné qu’il fallait que des progrès soient accomplis d’urgence et que les donateurs se coordonnent étroitement.  Il s’est également dit très favorable à la conférence sur les investissements du secteur privé devant se tenir à Bethléem en mai, et très satisfait que les parties se soient mises d’accord pour améliorer les conditions de sécurité et la situation économique à Djénine, accord qui pourrait servir de modèle pour des progrès importants sur le terrain.

Notant l’importance particulière de la réforme du secteur de la justice, le Quatuor a dit attendre avec intérêt la réunion visant à encourager les donateurs à financer des activités dans ce domaine, et à favoriser la coordination de cette assistance, qui doit se tenir en juin à Berlin.

Le Quatuor a demandé aux deux parties de s’acquitter des obligations que leur impose la Feuille de route.  Il a également demandé aux deux parties de s’abstenir de tout acte nuisant à la confiance ou risquant de compromettre l’issue des négociations.  À cet égard, il s’est dit vivement préoccupé par la poursuite des activités d’implantation et a demandé à Israël de mettre fin à toutes les activités de ce type, y compris la croissance naturelle des colonies, et de démanteler les avant-postes installés depuis mars 2001.  Il a demandé à l’Autorité palestinienne de s’acquitter de l’engagement qu’elle avait pris de lutter contre le terrorisme et de prendre rapidement des mesures de reconstitution et de recentrage de ses structures de sécurité.  Il a vivement engagé Israël et l’Autorité palestinienne à coopérer plus étroitement dans ce domaine et à faciliter l’apport à l’Autorité palestinienne d’une assistance en matière de sécurité.

Le Quatuor a condamné la poursuite des tirs de roquette dirigés contre le sud d’Israël, dont Sderot et Ashkelon, à partir de Gaza, et les attentats terroristes commis contre un séminaire de Jérusalem le 6 mars.  Il s’est également dit extrêmement préoccupé par les victimes civiles palestiniennes, notamment par le décès récent d’une mère et de quatre de ses enfants à Gaza.  Il a demandé que tous les actes de violence et de terrorisme cessent et a instamment demandé à toutes les parties de prendre toutes les dispositions possibles pour que les civils concernés soient protégés, conformément au droit international.

Se disant vivement préoccupé par les conditions humanitaires qui règnent à Gaza, le Quatuor a demandé que des secours d’urgence et une aide humanitaire continuent d’être apportés et que les services essentiels soient fournis à Gaza sans obstruction.  Il a dit demeurer préoccupé par la fermeture de la plupart des principaux points de passage de Gaza, étant donné les répercussions que cela avait sur l’économie palestinienne et la vie quotidienne des Palestiniens.  Il a condamné l’attentat terroriste du 9 avril, dirigé contre le terminal de Nahal Oz, par où transite le carburant, et noté que les attentats de ce genre contre les points de passage entravent la fourniture de services essentiels et nuisent aux intérêts du peuple palestinien.  Les membres ont fermement engagé Israël, l’Autorité palestinienne et l’Égypte à chercher ensemble, pour Gaza, une nouvelle stratégie qui assure la sécurité de tous les Gaziotes, mette fin à tous les actes de terrorisme, permette l’ouverture durable et contrôlée des points de passage à des fins humanitaires et commerciales, soutienne le gouvernement légitime qu’est l’Autorité palestinienne et favorise des conditions rendant possible l’application de l’Accord de 2005 sur les déplacements et le passage.

Comptant que le Comité spécial de liaison tiendrait une réunion productive, le Quatuor a engagé toutes les parties à apporter leur contribution au renforcement des capacités institutionnelles et au développement économique de la Palestine.  Il a demandé à tous les donateurs de donner effet aux engagements pris à la Conférence tenue en décembre 2007 à Paris.  Soulignant le rôle déterminant que les États arabes ont à jouer dans le processus de paix, ainsi que l’importance de l’initiative de paix de la Ligue des États arabes, il a engagé ces États à apporter leur contribution politique et financière au processus d’Annapolis.

Le Quatuor a également examiné la possibilité qu’une réunion internationale soit organisée à Moscou en vue de continuer à appuyer les parties dans leurs négociations et les efforts qu’elles déploient sur le terrain.

Il a autorisé ses envoyés à poursuivre leur travail en vue de favoriser la réalisation de tous ces objectifs.

Le Quatuor a réaffirmé son attachement à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient, fondée sur les résolutions 242, 338, 1397 et 1515 du Conseil de sécurité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.