DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

27 mars 2008
SC/9286-AFR/1670

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

27/03/2008
Conseil de sécurité
SC/9286 AFR/1670
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

On trouvera ci-dessous le texte intégral de la déclaration faite aujourd’hui à la presse par le Président du Conseil de sécurité, M. Vitaly Churkin (Fédération de Russie), sur la situation en Guinée-Bissau:

Le 26 mars 2008, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de M. Shola Omoregie, Représentant du Secrétaire général, sur la situation en Guinée-Bissau sur la base du dernier rapport du Secrétaire général (document S/2008/181).  L’Ambassadrice Maria Luiza Ribeiro Viotti, Représentante permanente du Brésil et Présidente de la formation Guinée-Bissau de la Commission de consolidation de la paix, a également rendu compte au Conseil de l’action de la Commission dans ce pays.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur appui à l’action que le Gouvernement bissau-guinéen continue de mener en collaboration étroite avec ses partenaires pour consolider la paix dans le pays.

Ils ont noté avec satisfaction les efforts déployés par la formation Guinée-Bissau de la Commission de consolidation de la paix pour élaborer un cadre stratégique de consolidation de la paix visant à définir les grandes priorités de la consolidation de la paix et ainsi, à avancer sur le chemin du développement durable en Guinée-Bissau.  Les membres du Conseil attendent avec intérêt de recevoir si nécessaire d’autres avis de la Commission.

Les membres du Conseil se sont félicités des résultats de la Conférence internationale sur le trafic de stupéfiants, qui s’est tenue à Lisbonne le 19 décembre 2007, et ont appuyé l’initiative de réunir, sous les auspices de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), une conférence régionale sur cette question.  Ils ont appelé la communauté internationale à aider le Gouvernement par un appui accru et des actions de formation en faveur du système judiciaire et de justice pénale de la Guinée-Bissau dans le cadre plus large de la réforme du secteur de la sécurité et de la lutte contre la criminalité organisée, le trafic de stupéfiants et le terrorisme.

Les membres du Conseil se sont également félicités du lancement en janvier 2008 du programme de réforme du secteur de la sécurité et des efforts déployés par les pays donateurs et les organisations régionales, notamment l’Union européenne et la CEDEAO, pour aider à l’exécution de ce programme.

Les membres du Conseil ont noté avec satisfaction l’annonce par le Président Vieira de la tenue d’élections législatives le 16 novembre 2008.  Ils ont appelé le Gouvernement à accélérer la préparation de ces élections.  Ils ont en outre appelé la communauté internationale à fournir les ressources financières et matérielles nécessaires pour garantir la bonne organisation du scrutin dans le respect des échéances.

Les membres du Conseil ont approuvé et loué le rôle important joué par le Représentant du Secrétaire général et le personnel du Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau, ainsi que par l’Équipe de pays des Nations Unies et, à cet égard, rappellent que le Conseil a prié le Secrétaire général dans une déclaration antérieure de son Président (S/PRST/2007/38) de lui présenter des propositions sur la meilleure manière dont les Nations Unies pourraient fournir une assistance effective, intégrée et globale aux efforts nationaux.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.