RÉPONDANT À LEURS DEMANDES, LE COMITÉ CHARGÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À NEUF ONG

24 janvier 2008
ECOSOC/6319-ONG/632

RÉPONDANT À LEURS DEMANDES, LE COMITÉ CHARGÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À NEUF ONG

24/01/2008
Conseil économique et social
ECOSOC/6319
ONG/632
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité chargé des ONG

Session ordinaire de 2008

7e & 8e séances – matin & après-midi


RÉPONDANT À LEURS DEMANDES, LE COMITÉ CHARGÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À NEUF ONG


Il note le retrait de celles de « International Crisis Group » et « Centre for Conflict Resolution » et clôt l’examen de celle de l’« Association Sahel Solidarité Action »


Poursuivant l’examen des nouvelles demandes* de statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) reçues d’organisations non gouvernementales (ONG), le Comité chargé des ONG a recommandé aujourd’hui l’octroi du statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC à neuf ONG et a reporté l’examen de 14 autres demandes dans l’attente d’informations supplémentaires sollicitées par un certain nombre de délégations.


Les deux réunions tenues aujourd’hui par le Comité ont également été l’occasion pour les délégations de prendre note du retrait des demandes de l’ONG « Centre for Conflict resolution » et de celle « International Crisis Group », qui se consacrent à la prévention et la résolution des conflits par la conception d’analyses de terrain et une sensibilisation à haut niveau.


Le Comité a d’autre part clos l’examen de la demande d’accréditation de l’ONG « Association Sahel Solidarité Action ».  À cet égard, les représentants du Soudan et du Pakistan ont salué le retrait de la demande de International Crisis Group qui, selon eux, est avant tout un centre de recherche et de réflexion politique (think tank) formulant des recommandations politiques souvent controversées, et qui ne saurait donc être considéré comme une ONG indépendante.  Concernant la demande de l’Association Sahel Solidarité Action, le rejet de sa demande d’accréditation a été souhaité par plusieurs délégations qui ont déclaré s’appuyer sur des informations fournies par la délégation du Niger concernant l’« irrégularité de cette ONG ».  La clôture de dossier a été déclarée « sans préjudice », car l’ONG nigérienne pourra présenter au Comité une nouvelle demande dans un délai d’un an.


Le Comité des ONG a par ailleurs recommandé l’octroi du statut consultatif spécial pour les neuf ONG suivantes: Rehabilitation and Research Centre for Torture Victims, basée au Danemark; World of Hope International, qui est une ONG américaine soutenant les droits de l’homme partout dans le monde; École de génétique humaine et de santé de population, une ONG basée en Inde; Foundation for Human Rights Initiative, basée en Ouganda; Youth of JAZAS, une ONG qui se consacre à la lutte contre le VIH-sida basée en Serbie; Civil Resource Development and Documentation Center; et Assemblea delle Donne per lo Sviluppo e la Lotta Contro l’Esclusione Sociale; Mountain Women Development Organization; et Stree Atyachar Virodhi Parishad.


Par ailleurs, le Comité a décidé de reporter l’examen des demandes d’accréditation de 14 ONG.  Parmi elles, figurent l’ONG texane Globe Aware.  Concernant cette dernière, les délégations de la Chine, du Qatar, du Soudan et du Burundi ont souhaité obtenir plus d’informations sur les capacités financières et humaines de cette ONG et sur sa capacité à intervenir avec efficacité dans 12 pays différents.  Quant à l’ONG International Foundation for Dharma Nature Time, en activité en Indonésie, mais dont l’examen de la demande a été reporté, un représentant a souhaité savoir pourquoi et comment cette ONG avait été enregistrée aux États-Unis.  L’examen des demandes de Neda Institute for Scientific-Political Reasearch et de Verein Südwind Entwicklungspolitik a également été reporté à une date ultérieure dans l’attente des informations qui leur ont été demandées depuis le 11 janvier.  Il en a été de même pour l’ONG Vluchtelingen Werk Nederland à la demande de la Fédération de Russie, de l’Égypte et du Burundi, qui ont demandé des informations sur les activités de cette ONG qui se charge de l’assistance aux refugiés dans leurs pays respectifs.  La délégation du Soudan s’est pour sa part posée la question de savoir quel était le niveau d’indépendance de cette ONG, qui est financée en partie par des gouvernements.


Ont également été reportés aujourd’hui les examens des demandes d’accréditation des ONG Forest Products Association of Canada; Cercle de recherche sur les droits et les devoirs de la personne humaine; Better Life Programme for The African Rural Women; Dynamic Christian World Mission Foundation; Kashmiri American Council et Social Alert, des délégations notant l’insuffisance d’informations sur les activités des deux premières et l’absence de réponse aux questions posées pour les quatre dernières.


Le Comité a aussi décidé de reporter l’examen des demandes de International Centre for Peace Studies et Asian-Eurasian Human Rights -à la demande du représentant du Pakistan qui a voulu avoir des précisions sur les liens défendus entre droits de l’homme et autodétermination par ces deux ONG, notamment en référence à la situation du Jammu-et-Cachemire–.  Il en a été de même pour l’ONG Ambedkar Cente for Justice and Peace, le représentant de l’Inde estimant insuffisantes les précisions apportées par cette ONG.


Dans le cadre d’un échange avec les délégations, le représentant de l’ONG française Fondation Ostad Elahi-Ethique et Solidarité humaine a été invité à répondre à des questions posées par les représentants du Pakistan, de l’Égypte, du Burundi et du Qatar sur, entre autres, le fonctionnement, la philosophie, la structure et le financement de l’ONG.  Il a notamment expliqué qu’Ostad Elahi était un humaniste d’origine iranienne, magistrat philosophe et grand musicien, et que l’ambition de cette ONG était de maîtriser les résistances à l’émergence des qualités humaines et de parvenir à une prise de conscience de l’unité du genre humain dans le respect des diversités.


Entamant l’examen des demandes de reclassement le Comité a également entendu un échange entre le représentant de l’ONG Foundation for subjective experience and Research et les délégations.


Le Comité des ONG reprendra ses travaux demain, vendredi, le 25 janvier, à 10 heures.


*E/C.2/2008/R2  et E/C.2/2008/R2/add.1 à add.20

**document CRP1 remis aux délégations

cf site internet www.un.org/esa/coordination/ngo


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.