LE COMITÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À SEPT ONG

23 janvier 2008
ECOSOC/6318-ONG/631

LE COMITÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À SEPT ONG

23/01/2008
Conseil économique et social
ECOSOC/6318 ONG/631
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité chargé des ONG

Session ordinaire de 2008

5e & 6e séances – matin & après-midi

LE COMITÉ DES ONG RECOMMANDE L’OCTROI DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DE L’ECOSOC À SEPT ONG

Il reporte l’examen de 22 demandes dans l’attente de précisions supplémentaires sollicitées par des délégations

Poursuivant l’examen des nouvelles demandes* de statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) reçues d’organisations non gouvernementales (ONG), le Comité des ONG a recommandé aujourd’hui l’octroi du statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC à sept ONG et a reporté l’examen de 22 autres demandes dans l’attente de précisions supplémentaires sollicitées par des délégations.

Le Comité des ONG a recommandé l’octroi du statut consultatif spécial pour les sept ONG suivantes: Association pour la diversité environnementale et écologique à l’appui de la modernisation agricole et des droits de l’homme du Cameroun; Observatoire social à Genève qui met l’accent sur la responsabilité sociale des entreprises; Women in Development and Environment du Nigéria; People to People, basée dans le Kentucky (États-Unis) et qui travaille à l’amélioration de la santé des Éthiopiens; Okedongmu Children in Korea; Children International, ONG américaine qui intervient dans 11 pays en faveur des enfants; et Ordre des Avocats de Paris.

Par ailleurs, il a décidé de reporter l’examen des demandes de 22 ONG.  Parmi elles, figurent le Fund for Women in Asia, les Ambassadors for Children et le Partnership for Global Justice -à la demande de la Chine dans l’attente d’informations sur les activités de la première à Hong Kong, de la seconde au Tibet et de la troisième à Taiwan- ainsi que l’ONG roumaine Roma Centre for Social Intervention and Studies, à la requête du représentant de la Roumanie qui a souhaité des précisions sur les activités de cette ONG.

Parmi les autres reports figurent New Zealand Council of Licensed Firearms Owners, dans l’attente de précisions budgétaires sollicitées par le représentant de l’Égypte, Assyrian Academic Society, ONG de promotion des spécificités du peuple minoritaire assyrien, dans l’attente de précisions requises par le représentant de la Turquie et de Kosmos Associates dans l’attente de précisions sur les relations de cette ONG avec le Centre for Psychology and Social change, demandées par la Chine.

Le Comité a également reporté l’examen des demandes de l’Association internationale pour la lecture; de Women’s Health And Education Center et -à la requête de la Chine exigeant que ces ONG utilisent la dénomination appropriée en ce qui concerne les provinces chinoises de Taiwan, Hong Kong et Macao- ainsi que celle de Projet Coalition pour la démocratie, les représentants de l’Égypte et de Cuba souhaitant connaître les critères sur lesquels s’appuyait cette ONG pour déterminer les pays qui offrent ou non les meilleures garanties des droits de l’homme.

L’examen de la demande de Armenia Fund USA a également été reporté, le représentant de la Roumanie ayant sollicité les rapports annuels 2005 et 2006 de l’ONG, et celui de l’Azerbaïdjan, en tant qu’observateur, ayant exigé que cette ONG respecte la terminologie officielle de l’ONU en ce qui concerne le Nagorno-Karabakh, partie intégrante de la République de l’Azerbaïdjan.

Le Comité a aussi reporté l’examen des demandes de National Association of HJome builders et de Centre international pour la Justice transitionnelle, la première dans l’attente de précisions demandées par l’Égypte et la seconde dans l’attente de renseignements supplémentaires demandés par le représentant de Cuba sur les activités de cette ONG basée a New York qui vise à aider les pays à reconnaître leurs responsabilités pour les violations des droits de l’homme commises par le passé.

Les demandes présentées par les ONG Environnement Action Association; Réseau international de solidarité Dalit; Association de coopération et de recherches pour le développement basée au Kenya; Fédération des syndicats d’Ukraine; et National Federation of Business and Professional Women’s Clubs, Inc ont aussi fait l’objet d’un report dans l’attente de précisions demandées respectivement par la Chine, l’Inde, l’Égypte, la Fédération de Russie et Cuba.  Si l’examen de la demande de Play Soccer a été reporté en raison de préoccupations financières relevées par l’Égypte et la Roumanie, celle de Human Rights Education Association a soulevé de nombreuses questions de la part de la Chine, de Cuba, de la Fédération de Russie, du Soudan et de l’Égypte sur les programmes de formation de spécialistes des droits de l’homme de cette ONG.

Enfin, au terme d’un échange avec des représentants d’ONG en fin de journée, le Comite a décidé de reporter l’examen des demandes de Hebrew Immigrant Aid Society; de Partnership for Global Justice et de Yougoslav Association Against Aids.

      Le report de l’examen de la demande de Hebrew Immigrant Aid Society, fait suite aux précisions demandées par les représentants du Qatar, de l’Égypte, du Pakistan sur les motivations de cette ONG quant aux activités de colonies dans le Territoire occupé, son action de promotion de la tolérance religieuse, son action en direction des réfugiés palestiniens et sa position sur le droit au retour de ces derniers en accord avec les résolutions pertinentes de l’Assemblée générale sur ces questions.  Le représentant du Soudan a demandé des indications sur la nationalité des réfugiés dont s’occupe cette ONG.

Répondant à une question d’Israël, le représentant de l’ONG a précisé que plusieurs centaines de refugiés avaient été aidés à se rendre en Israël, essentiellement des Juifs d’Éthiopie.  Il a assuré que son organisation aiderait les réfugiés palestiniens à retourner chez eux si tel était le souhait de la communauté internationale.  À une question du Soudan, il a répondu que son ONG ne travaillait avec des réfugiés soudanais que sur le sol tchadien en collaboration avec le Gouvernement du Tchad.  Répondant à une question de la Roumanie, il a indiqué que son ONG existait depuis 1882 et qu’elle était actuellement partenaire du Haut Commisariat pour les réfugiés(HCR), notamment dans des opérations en Équateur, en Argentine, en Ukraine, au Kenya, et au Tchad.  À la question de Cuba sur ce que l’ONG entendait par le « suivi des conditions de vie des populations juives dans diverses parties du monde », il a expliqué que l’ONG suivait les questions de migrations des populations juives. 

Dans le cadre de l’échange avec les délégations, le représentant de Partnership for Global Justice a expliqué que son ONG regroupait 105 congrégations catholiques, dont 30 membres individuels à Taïwan, province de Chine.  S’agissant de son « Projet de la paix 2005 entre Israël et Palestine », elle a expliqué que son ONG s’était rendue en Israël dans le souci de comprendre les besoins des peuples palestinien et israélien.

En outre, l’annonce du retrait de la demande de statut de l’ONG Kurdish Human Rights Projects a été l’occasion pour le représentant de la Turquie de préciser combien son pays était préoccupé par les activités de cette ONG qui, de l’avis de sa délégation, ne respecte pas les principes fondamentaux de la Charte de l’ONU en remettant en cause la souveraineté de la Turquie sur l’ensemble de son territoire.  Tout en appuyant la participation de la société civile aux travaux de l’ONU, il a estimé que l’on ne pouvait que s’interroger sur les motivations d’une ONG qui lutte pour que le PKK soit radié de la liste des organisations terroristes internationales. 

Avant d’ajourner la séance, le Comité des ONG a abordé l’examen des questions liées à l’organisation de ses travaux pour les jours à venir.

Le Comité reprendra ses travaux demain, jeudi 24 janvier, à 10 heures.

*E/C.2/2008/R2 et E/C.2/2008/R2/add.1 à add.20

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.