CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE DE TARJA HALONEN, PRÉSIDENTE DE LA FINLANDE, ET D’ALEXANDER STUBB, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES

23 septembre 2008
Conférence de presse

CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE DE TARJA HALONEN, PRÉSIDENTE DE LA FINLANDE, ET D’ALEXANDER STUBB, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES

23/09/2008
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE DE TARJA HALONEN, PRÉSIDENTE DE LA FINLANDE, ET D’ALEXANDER STUBB, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES

La Présidente de la Finlande, Mme Tarja Halonen, s’est dite « choquée et attristée » à la suite de la fusillade survenue aujourd’hui dans un lycée d’une ville de l’ouest de la Finlande.  Au cours d’une conférence de presse tenue au Siège des Nations Unies, à New York, Mme Halonen, qui ne s’est exprimée que pendant quelques minutes en anglais, a transmis ses plus profondes condoléances aux familles des victimes de cette tuerie. 

Si elle n’a pas souhaité commenter à ce stade cette tuerie à l’arme à feu, dont l’enquête visant à en déterminer les circonstances n’en est qu’à ses débuts, Tarja Halonen a reconnu qu’il était inquiétant que, pour la deuxième fois en moins d’un an, ce genre de « tragédie » ait pu se produire en Finlande.

Il nous faut sans tarder lancer des études et ouvrir un débat de société sur ce phénomène, a-t-elle ensuite dit, soulignant la nécessité d’examiner, notamment, les moyens législatifs qui permettraient de réguler « certains usages qui sont faits d’Internet ».  La Présidente finlandaise a rappelé que son pays était une nation nordique, où la chasse est l’un des passe-temps les plus populaires.  « Les armes font partie des possessions de nombreux foyers finlandais », a-t-elle reconnu. 

Le Ministre des affaires étrangères de la Finlande, M. Alexander Stubb, a indiqué de son côté que des lois étaient en cours d’élaboration en vue de renforcer les mesures législatives s’appliquant dans le domaine du port d’armes.  M. Stubb a tenu à préciser qu’à l’inverse de « croyances trop largement répandues », la législation finlandaise, actuellement en vigueur en la matière, était déjà très stricte.  Pour obtenir une licence de port d’armes, a-t-il ainsi dit, chaque usager doit passer un entretien avec la police pour déterminer son aptitude ou non à détenir une arme de poing ou de chasse.  Alexander Stubb a ajouté que le relèvement de l’âge légal de détention d’armes de 15 ans à 18 ans était toujours en discussion au plus haut niveau en Finlande. 

Mme Tarja Halonen a ensuite indiqué, s’agissant de l’éventuel arbitrage de la Cour internationale de Justice en ce qui concerne la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo, que l’autonomie de la province ne s’était pas produite soudainement.  Il faut tenir compte d’une donnée, à savoir que l’indépendance du Kosovo découle d’un processus de longue haleine qui, s’il n’a pas été parfait, est celui qui a été accepté par un certain nombre de pays, a dit Mme Halonen.  Elle a conclu en notant que son pays restait profondément attaché à la coopération étroite qui unit, au Kosovo, les Nations Unies, l’Union européenne et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.