CONFÉRENCE DE PRESSE DES MEMBRES DU COMITÉ SPÉCIAL DE LIAISON POUR LA COORDINATION DE L’ASSISTANCE INTERNATIONALE AUX PALESTINIENS

22 septembre 2008
Conférence de presse

CONFÉRENCE DE PRESSE DES MEMBRES DU COMITÉ SPÉCIAL DE LIAISON POUR LA COORDINATION DE L’ASSISTANCE INTERNATIONALE AUX PALESTINIENS

22/09/2008
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DES MEMBRES DU COMITÉ SPÉCIAL DE LIAISON POUR LA COORDINATION DE L’ASSISTANCE INTERNATIONALE AUX PALESTINIENS

Le Premier Ministre palestinien, M. Salam Fayyad, a estimé aujourd’hui qu’il ne faisait « aucun doute » que la communauté internationale a tenu les engagements financiers, pris lors de la Conférence internationale des donateurs pour l’État palestinien, organisée à Paris le 17 décembre 2007.

« Les donateurs ont tenu leurs engagements », a déclaré M. Fayyad lors d’une conférence de presse, au Siège de l’ONU à l’issue de la réunion du Comité de liaison ad hoc (AHLC) pour la coordination de l’assistance internationale aux Palestiniens.

Accompagné de M. Jonas Gahr Støre, Premier Ministre de la Norvège et Président du Comité de liaison ad hoc, ainsi que du Représentant du Quatuor, M. Tony Blair, le Premier Ministre palestinien a précisé que l’Autorité palestinienne avait reçu sur les 7,7 milliards de dollars promis sur une période de trois ans, une somme de 1,62 milliard de dollars, et « l’année 2008 n’est pas encore terminée », a commenté le Premier Ministre. 

« Le montant de l’aide est conforme à nos attentes », s’est-il réjoui, en se déclarant encouragé par l’intention des donateurs « de rester avec nous ».  M. Fayyad a également déclaré que, lors de la réunion du Comité de liaison ad hoc, la communauté des donateurs a donné « un avis positif » sur l’avancée des engagements pris par l’Autorité palestinienne, en matière de réformes.

En revanche, devant le Directeur général du Ministère israélien des affaires étrangères, il a jugé qu’il n’y avait pas « d’efforts suffisants » de la part d’Israël au niveau de la levée des restrictions « qui empêchent les progrès et les activités de développement ». 

À ce titre, le Premier Ministre palestinien a appelé à un « changement de paradigme » dans la manière dont Israël gère ses obligations et ses engagements dans le cadre du Comité de liaison ad hoc et de la Feuille de route.

M. Aharon Abramovitch s’est défendu en affirmant qu’Israël lève « autant de barrages routiers que possible ».  Mais, s’est-il expliqué, « nous devons prendre en considération la situation en matière de sécurité ».

Le Directeur général du Ministère israélien des affaires étrangères a également évoqué « une bonne réunion » du Comité de liaison ad hoc, jugeant que les négociations de paix étaient « sur la bonne voie ».  Sur le plan économique, il a estimé que « 2008 a été meilleure que 2007 » et que, si les différentes parties poursuivent leurs efforts, « 2009 sera bien meilleure que 2008 ».

Il existe désormais, a acquiescé le Représentant du Quatuor, M. Tony Blair, « un cadre à l’intérieur duquel chacun sait ce qu’il faut faire ».  « C’est un grand changement », s’est-il félicité car entre 2000 et 2007, le processus tout entier « tombait en flèche ».

Toutefois, a-t-il prévenu, « ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts mais au contraire de les intensifier ».  Ainsi, concernant la situation à Gaza, il a estimé « nécessaire » d’en faire davantage sur le plan humanitaire. 

« Le seul moyen de parvenir à l’unité dont nous avons besoin et que nous souhaitons du côté palestinien est de rendre suffisamment visibles les progrès dans les domaines politique, sécuritaire et économique », a-t-il estimé.

Le Ministre des affaires étrangères de la Norvège et Coprésident du Comité spécial de liaison, M. Jonas Gahr Støre, a reconnu que malgré « des contributions sans précédent et des réformes substantielles », l’économie palestinienne continue de stagner et n’est toujours pas viable.

Il a annoncé « un large accord » sur la nécessité de mobiliser un soutien budgétaire additionnel et de réactiver le Comité mixte de liaison, « pour tenter de rendre plus efficace la manière dont nous coordonnons l’aide au quotidien ».

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.