CONFÉRENCE DE PRESSE DE WILFRIED LEMKE, CONSEILLER SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LE SPORT AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT

27 juin 2008
Conférence de presse

CONFÉRENCE DE PRESSE DE WILFRIED LEMKE, CONSEILLER SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LE SPORT AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT

27/06/2008
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE WILFRIED LEMKE, CONSEILLER SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LE SPORT AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT

Wilfried Lemke, le nouveau Conseiller spécial du Secrétaire général pour le sport au service de la paix et du développement, a évoqué ce matin devant les journalistes accrédités auprès de l’ONU les activités qu’il a menées depuis sa nomination à ce poste en mars dernier, ainsi que les Jeux olympiques et paralympiques de Beijing.

Évoquant les manifestations qui ont perturbé le parcours de la flamme olympique entre Athènes et Beijing, M. Lemke a expliqué qu’il s’efforcerait d’engager les parties dans un dialogue contre toute violence en marge des Jeux.  « Les Jeux olympiques sont une manifestation et un évènement sans équivalent pour les sportifs de haut niveau, qui s’entraînent très dur pour y participer », a relevé Wilfried Lemke.

« C’est le droit le plus strict de chaque athlète d’exprimer son point de vue et d’aborder n’importe quel problème, qu’il soit lié au sport, à la politique ou aux droits de l’homme », a assuré le Conseiller spécial.  Mais il a ajouté que ce type de commentaires devait se faire en dehors des compétitions.

Il a annoncé que le 7 août, à la veille de la cérémonie d’ouverture des Jeux, il organiserait une réunion à laquelle participeront les membres du Groupe de travail international du sport au service de la paix et du développement.  Notre présence aux Jeux sera l’occasion pour nous de nouer des contacts avec des hauts responsables gouvernementaux et des dirigeants de fédérations sportives du monde entier, a dit M. Lemke.

« En tant que Conseiller spécial sur les sports, je ferai tout mon possible pour soutenir les projets sportifs de nature à rassembler les peuples plutôt qu’à les diviser », a-t-il indiqué.  Il a parlé d’un déplacement qu’il a récemment effectué à Nairobi, au Kenya, ainsi qu’en Afrique du Sud, où il s’est rendu dans des quartiers défavorisés.

J’en suis revenu avec la conviction qu’il fallait absolument lever des fonds pour financer des projets qui autrement resteraient lettre morte, a dit M. Lemke, en indiquant qu’il avait par exemple décidé de courir le marathon de New York en novembre prochain afin de collecter des fonds qui viendraient appuyer une initiative lancée par un athlète kényan, qui avait remporté cette épreuve en 1990.

M. Wilfried Lemke a dirigé pendant 18 ans le club de football du Werder de Brême, où la collecte de fonds était pour lui une activité fondamentale, qu’il espère poursuivre dans le cadre de ses fonctions de Conseiller spécial.  Il a déclaré qu’il souhaitait rationaliser les nombreux programmes lancés par les différentes agences du système des Nations Unies, dont un certain nombre semble aller dans des directions opposées.

Répondant aux questions de la presse, M. Lemke a indiqué qu’en tant qu’ancien athlète, il ne pouvait que sympathiser avec les sportifs de haut niveau qui se trouvent parfois exclus de compétitions pour des raisons politiques, comme ceux de l’équipe de cricket du Zimbabwe, qui s’est vue interdire le droit de jouer au Royaume-Uni.  Il a souligné que les conflits d’intérêts entre sport et politique devraient être réglés par des organes comme le Comité international olympique.

Le Conseiller spécial a par ailleurs annoncé qu’il avait évoqué avec des représentants gouvernementaux de la Chine un possible déplacement dans la province du Tibet au lendemain des Jeux olympiques.

M. Lemke a noté que le Groupe des amis du sport au service de la paix du développement comptait environ 36 représentants permanents auprès des Nations Unies.  Il a émis l’espoir que ce nombre croîtrait à l’avenir.  Il a également indiqué que le Bureau des Nations Unies pour le sport au service de la paix et du développement préparait une résolution qui serait présentée à la soixante-troisième session de l’Assemblée générale, ouvrant ainsi la voie à la présentation du rapport du Bureau à l’Assemblée chaque année.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.