CONSEIL DE SÉCURITÉ: B. LYNN PASCOE ENCOURAGE À NOUVEAU ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS À PROGRESSER VERS UN ACCORD D’ICI À LA FIN DE L’ANNEE

20 août 2008
CS/9431

CONSEIL DE SÉCURITÉ: B. LYNN PASCOE ENCOURAGE À NOUVEAU ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS À PROGRESSER VERS UN ACCORD D’ICI À LA FIN DE L’ANNEE

20/08/2008
Conseil de sécurité
CS/9431
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5963e séance – matin


CONSEIL DE SÉCURITÉ: B. LYNN PASCOE ENCOURAGE À NOUVEAU ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS À PROGRESSER VERS UN ACCORD D’ICI À LA FIN DE L’ANNÉE


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a, ce matin, devant le Conseil de sécurité, réitéré l’appel que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a lancé aux parties israélienne et palestinienne pour qu’elles aillent de l’avant et surmontent les divergences en vue de parvenir à un accord d’ici à la fin de l’année, et ce malgré les contraintes politiques.


M. Pascoe, qui effectuait son exposé mensuel sur la situation au Moyen-Orient, a souligné que la période avait été politiquement marquée par l’annonce faite, le 30 juillet, par le Premier Ministre israélien Ehud Olmert qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat à la tête du parti Kadima pendant la primaire prévue le 17 septembre.  Il démissionnerait, en conséquence, de son poste de Chef de gouvernement mais resterait en fonctions jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement par le nouveau leader du parti ou jusqu’au résultat des élections générales, a souligné le Secrétaire général adjoint.


Malgré cela, les négociations israélo-palestiniennes se poursuivent tout comme les pourparlers indirects avec la Syrie, a poursuivi M. Pascoe, qui a néanmoins fait état d’une montée de la violence interpalestinienne tandis que le Hamas cherche à étendre son contrôle de la bande de Gaza.  Il a aussi rendu compte d’une situation toujours préoccupante en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. 


Les affrontements interpalestiniens ont fait 43 morts et 66 blessés, a-t-il affirmé, ajoutant qu’un soldat israélien était décédé des suites de ses blessures le 11 juillet à Jérusalem-Est.  En Cisjordanie, trois Palestiniens, dont deux enfants, ont été tués et 185 autres, dont 47 enfants, ont été blessés.  Les deux enfants tués l’ont été par les forces israéliennes qui ont utilisé des balles réelles contre des manifestants palestiniens dans le village de Naalin, a expliqué M. Pascoe.  Les activités de colonies de peuplement, elles, se poursuivent en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, a-t-il également dit.


Le Secrétaire général adjoint a par ailleurs indiqué que le Quatuor se réunira à New York au mois de septembre, en marge de l’Assemblée générale.  Cette réunion, a-t-il ajouté, sera suivie d’un iftar auquel participeront le Secrétaire général et des partenaires arabes, ainsi que d’une réunion du Comité spécial de liaison.  Ces rendez-vous permettront de faire le point sur les progrès réalisés et les lacunes qu’il reste à combler, et d’aider rapidement à la concrétisation des promesses faites par les donateurs en vue de régler la crise budgétaire palestinienne.


Cette crise budgétaire a été abordée par M. Pascoe lors de son exposé.  L’Autorité palestinienne est confrontée à un déficit d’environ 400 millions de dollars, a-t-il dit, ce qui signifie que les salaires des fonctionnaires cesseront d’être honorés à la fin du mois de septembre.  Le Secrétaire général adjoint a ainsi exhorté les donateurs à tenir leurs promesses et a demandé qu’une aide extérieure directe soit fournie. 


Toujours au chapitre économique, M. Pascoe a estimé que toutes les mesures envisagées pour stimuler la croissance devaient être mises en place rapidement et de la façon dont elles avaient été négociées au départ.  M. Pascoe a également fait état des nombreuses pénuries qui subsistent, malgré l’augmentation de 75%, par rapport à la période précédente, du nombre de camions qui ont pu pénétrer à Gaza.  Ce trafic ne représente en effet que 54% de celui enregistré en mai 2007.  L’industrie locale reste paralysée à 95%, a-t-il précisé.


Les graves pénuries de carburant et leurs conséquences sur les transports rendent le quotidien des habitants de Gaza extrêmement difficile, a poursuivi M. Pascoe, selon qui les bénéfices du cessez-le-feu ne se sont toujours pas traduits en une amélioration significative des conditions de vie de la population.


La situation au Liban a été marquée, le mois dernier, à la fois par des évolutions politiques positives et des préoccupations d’ordre sécuritaire.  Après plusieurs semaines de discussions parmi les membres du Gouvernement d’unité nationale, la déclaration ministérielle du Cabinet a été approuvée et présentée au Parlement, lequel, l’a approuvée, le 12 août, à une large majorité.  Ce vote représente un nouveau jalon important dans la mise en œuvre de l’Accord de Doha, s’est félicité M. Pascoe. 


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques a également indiqué que le 13 août, les Présidents libanais Michel Suleiman et syrien Bachar El-Assad s’étaient rencontrés et engagés à rétablir leurs relations diplomatiques, à réactiver un comité mixte chargé de délimiter la frontière entre les deux pays et à entreprendre des actions communes en vue de régler la question de la contrebande.  Le Secrétaire général salue ces décisions constructives et encourage les deux parties à les mettre en œuvre  le plus rapidement possible, a affirmé M. Pascoe.


Ces éléments positifs ont eu lieu alors que des incidents sécuritaires se sont produits à l’intérieur et autour de la ville de Tripoli, a-t-il ajouté.  Le 13 août, quelques heures avant le Sommet de Damas, 15 personnes, dont 10 soldats, ont ainsi été tuées dans l’explosion d’une bombe, attentat vivement condamné par le Secrétaire général et le Conseil de sécurité.  M. Pascoe s’est toutefois félicité des mesures prises par le Gouvernement libanais pour contenir la violence à Tripoli et s’attaquer aux causes de la situation.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.