LE CONSEIL EST « FERMEMENT RÉSOLU » À PRENDRE DES MESURES VISANT LES RESPONSABLES DE L’ATTAQUE « PRÉMÉDITÉE ET DÉLIBÉRÉE » CONTRE DES CASQUES BLEUS AU DARFOUR

16 Juillet 2008
CS/9397

LE CONSEIL EST « FERMEMENT RÉSOLU » À PRENDRE DES MESURES VISANT LES RESPONSABLES DE L’ATTAQUE « PRÉMÉDITÉE ET DÉLIBÉRÉE » CONTRE DES CASQUES BLEUS AU DARFOUR

16/07/2008
Conseil de sécurité
CS/9397
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5935e séance – après-midi

LE CONSEIL EST « FERMEMENT RÉSOLU  » À PRENDRE DES MESURES VISANT LES RESPONSABLES DE L’ATTAQUE « PRÉMÉDITÉE ET DÉLIBÉRÉE » CONTRE DES CASQUES BLEUS AU DARFOUR

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, Le Luong Minh du Viet Nam, a lu, ce matin, au nom des membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité condamne de la façon la plus énergique l’attaque perpétrée le 8 juillet 2008 contre un convoi militaire et de police de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) à Um Halibah par 200 combattants à cheval et à bord de 40 véhicules, qui ont utilisé des armes modernes et des tactiques de pointe, faisant 7 morts et 22 blessés parmi le personnel des Nations Unies et de l’Union africaine.  Cet acte inacceptable d’une violence extrême est l’attaque la plus grave que la MINUAD ait subie depuis la passation des pouvoirs de la Mission de l’Union africaine au Soudan, le 31 décembre 2007.  Le Conseil est particulièrement préoccupé par le fait que cette attaque était préméditée et délibérée et qu’elle visait à infliger des pertes.

Le Conseil se félicite qu’une enquête des Nations Unies soit en cours et que le Gouvernement soudanais ait déclaré qu’il lui prêterait son concours.  Il demande au Gouvernement soudanais de tout mettre en œuvre pour que les auteurs de l’attaque soient rapidement identifiés et traduits en justice.  Il est fermement résolu à prendre des mesures contre les responsables une fois qu’il aura pris connaissance des résultats de l’enquête de la MINUAD.

Le Conseil présente ses condoléances aux Gouvernements rwandais, ghanéen et ougandais pour le décès de leurs Casques bleus, ainsi qu’aux familles des victimes.  Il loue le dévouement du personnel de la MINUAD.  Il souligne que toute attaque ou menace contre l’Opération est inacceptable et exige que cela ne se produise plus.  Il insiste sur le fait que des attaques ciblant les soldats de la paix des Nations Unies durant un conflit armé peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international applicable et demande à toutes les parties de s’acquitter des obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire.

Le Conseil demande à toutes les parties d’accepter une cessation des hostilités, de s’engager sans réserve et de façon constructive dans le processus politique, sous la direction du nouveau Médiateur en chef conjoint, M. Djibril Yipènè Bassolé, et de coopérer pleinement avec le déploiement de la MINUAD en respectant sa sécurité et sa liberté de mouvement.  Le Conseil demande également aux Nations Unies et à toutes les parties de faciliter le déploiement rapide et complet de la MINUAD et appelle les États Membres qui le peuvent à fournir les unités de transport, notamment (héliporté et autre), nécessaires à la mise en œuvre avec succès du mandat de l’Opération.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.