CHYPRE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ESPÈRE QUE LES NOUVEAUX GROUPES DE TRAVAIL POSERONT LES FONDEMENTS DE VÉRITABLES NÉGOCIATIONS DANS UN DÉLAI DE TROIS MOIS

17 avril 2008
CS/9303

CHYPRE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ESPÈRE QUE LES NOUVEAUX GROUPES DE TRAVAIL POSERONT LES FONDEMENTS DE VÉRITABLES NÉGOCIATIONS DANS UN DÉLAI DE TROIS MOIS

17/04/08
Conseil de sécurité
CS/9303
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité                                              

5869e séance – après-midi                                        

CHYPRE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ESPÈRE QUE LES NOUVEAUX GROUPES DE TRAVAIL POSERONT LES FONDEMENTS DE VÉRITABLES NÉGOCIATIONS DANS UN DÉLAI DE TROIS MOIS

Il salue la détermination des chefs des communautés chypriotes grecque et turque qui s’est traduite par l’accord du 21 mars

À l’issue de consultations officieuses, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, M. Dumisani S. Kumalo (Afrique du Sud), a fait cet après-midi, au nom des autres membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité accueille avec grande satisfaction l’accord intervenu le 21 mars 2008 entre les chefs des communautés chypriotes grecque et turque et félicite ceux-ci de la détermination politique dont ils ont fait preuve.

Le Conseil juge encourageant la constitution des groupes de travail et des comités techniques qui poseront les fondements de véritables négociations, en toute bonne foi, sur un règlement global et durable, sous les auspices de la mission de bons offices du Secrétaire général.  Le Conseil attend avec intérêt les résultats de ces préparatifs dans le délai de trois mois fixé par les deux dirigeants, l’idée étant qu’ils susciteront, on l’espère, la confiance, une nouvelle dynamique et un intérêt commun dans la recherche d’une solution juste et durable.

Le Conseil se félicite par ailleurs de l’ouverture du point de passage de la rue Ledra, signe de la volonté politique de s’attaquer aux questions qui ont fait obstacle à tout progrès, et signal fort que les deux parties souhaitent améliorer la vie de tous les Chypriotes.  Le Conseil envisage avec intérêt de favoriser d’autres mesures de confiance.

Le Conseil réaffirme son attachement à la réunification de Chypre, fondée sur une fédération bicommunautaire et bizonale et sur l’égalité politique, comme envisagé dans ses résolutions sur la question, et sa volonté d’appuyer l’action du Secrétaire général à cet égard.  Il se félicite par conséquent de ce que le Secrétaire général soit disposé à aider les parties chypriotes, ainsi que de la perspective de la nomination, après la période de préparatifs et en fonction des progrès réalisés, d’un conseiller spécial chargé d’accompagner la marche vers un règlement global.

Le Conseil accueille avec satisfaction la nomination de Tayé-Brook Zerihoun au poste de Représentant spécial du Secrétaire général à Chypre et exprime sa satisfaction pour le travail effectué par l’ancien Représentant spécial, Michael Moller.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.