LE NOUVEAU REPRÉSENTANT PERMANENT DU CAMEROUN AUPRÈS DES NATIONS UNIES PRÉSENTE SES LETTRES DE CRÉANCE

8 septembre 2008
BIO/4018

LE NOUVEAU REPRÉSENTANT PERMANENT DU CAMEROUN AUPRÈS DES NATIONS UNIES PRÉSENTE SES LETTRES DE CRÉANCE

08/09/2008
Communiqué de presse
BIO/4018
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique

LE NOUVEAU REPRÉSENTANT PERMANENT DU CAMEROUN AUPRÈS DES NATIONS UNIES PRÉSENTE SES LETTRES DE CRÉANCE

(Rédigée sur la base des informations reçues par le Service du Protocole et de la liaison)

Le nouveau Représentant permanent du Cameroun auprès des Nations Unies, M. Tommo Monthe, a présenté aujourd’hui ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

Ministre plénipotentiaire, M. Monthe représente son pays auprès de l’Autorité internationale des fonds marins qui siège à Kingston, en Jamaïque.  De 2006 à 2008, il était Vice-Président du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires des Nations Unies (CCQAB).

En 2004 et 2005, Tommo Monthe a occupé le poste de Conseiller spécial du Président de la cinquante-neuvième session de l’Assemblée générale de l’ONU.  Avant cette nomination, de 1996 à 2004, il était Inspecteur général au Ministère des relations extérieures du Cameroun, où il occupait antérieurement le poste de Secrétaire général, de 1992 à 1995.

Auparavant, de 1990 à 1992, M. Monthe était Chargé de mission à la Division diplomatique du Secrétariat général de la Présidence de la République du Cameroun.  Il était aussi, en 1989 et 1990, Conseiller technique auprès du Ministre des relations extérieures.

Diplomate depuis 1977, M. Monthe a travaillé à la Mission permanente du Cameroun auprès des Nations Unies jusqu’en 1989, son dernier poste ayant été celui de Premier Conseiller.  Il a présidé la Cinquième Commission (chargée des questions administratives et budgétaires) à la quarantième session de l’Assemblée générale de l’ONU en 1985.  Tommo Monthe a également présidé, à quatre reprises, le Comité du Programme et de la Coordination (CPC) et coprésidé avec le Secrétaire général des Nations Unies des réunions communes CPC/CAC.

Parmi ses autres mandats au niveau international, M. Monthe a présidé le Groupe africain d’experts, ainsi que le Comité permanent du Conseil des Nations Unies pour la Namibie, de 1981 jusqu’à l’indépendance du territoire en 1990.

Au début de sa carrière, Tommo Monthe était Chef du Service des affaires consulaires à la Direction du Protocole et des traités.

M. Monthe a donné plusieurs conférences sur des thèmes relatifs à la mondialisation, au développement durable et aussi à la déontologie en milieu diplomatique.  Il a été consultant auprès de l’ONU et préside le Conseil de la Countryside Foundation for Sustainable Development, qui est une organisation non gouvernementale (ONG) axée sur la réflexion stratégique pour le développement durable.

Il a aussi mené diverses missions pour le compte du Cameroun ou de l’ONU, dans de nombreux pays et auprès d’instances internationales comme l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), le Bureau international du Travail (BIT), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et la Communauté économique européenne (CEE).

Diplômé de l’Université de Yaoundé II, Tommo Monthe est titulaire d’un doctorat en relations internationales de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC).

Né en 1947 à Bana, M. Monthe est marié et père de six enfants.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.