POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 MAI 2007

21 mai 2007
Point de presse

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 MAI 2007

21/05/2007
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 MAI 2007

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Michèle Montas, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Liban

Le Secrétaire général est gravement préoccupé par les affrontements qui se sont produits ces deux derniers jours entre les hommes armés du Fatah al-Islam et l’Armée libanaise (Voir communiqué de presse SG/SM/11003). 

Gaza

Le Secrétaire général espère que le cessez-le-feu conclu entre les factions palestiniennes à Gaza sera respecté et il remercie l’Égypte, qui a joué un rôle vital dans la conclusion de l’accord (Voir communiqué de presse SG/SM/11002). 

VIH-SIDA

Le Secrétaire général s’est adressé aujourd’hui à l’Assemblée générale, réunie pour une évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration d’engagement sur le VIH/sida.  Il a souligné que le VIH/sida allait demeurer une priorité majeure au sein du système des Nations Unies et a noté qu’en dépit des progrès accomplis dans les efforts visant à rende universel l’accès aux traitements, le nombre de personnes atteintes du sida n’a cessé d’augmenter partout dans le monde au cours de ces deux dernières années.  Il a lancé un appel en faveur du renforcement des programmes de prévention qui doivent devenir plus accessibles et a demandé à la communauté internationale de mieux faire face aux maladies intimement liées au VIH, telles que la tuberculose, et de s’attaquer aux inégalités qui existent entre les sexes et à la discrimination.  Le Secrétaire général a également rencontré ce matin des membres de UN-Plus, qui regroupe des employés des Nations Unies atteints du sida.

Le Secrétaire général a d’autre part nommé Mme Elizabeth Mataka au poste d’Envoyée spéciale des Nations Unies sur la question du VIH/sida en Afrique.  Elizabeth Mataka, qui est âgée de 60 ans, est née au Botswana.  Elle a 16 ans d’expérience dans le domaine de la prévention contre le VIH/sida et est actuellement Directrice du Réseau national de lutte contre le sida en Zambie.  Le Secrétaire général a également reconduit trois autres Envoyés spéciaux pour un mandat s’étalant jusqu’en 2008: il s’agit du Dr Nafis Sadik, du Pakistan, qui

s’occupera de la lutte contre le sida en Asie; du professeur Lars Kalling, de la Suède, chargé de la même mission en Europe orientale et de Sir Georges Alleyne, de la Barbade, qui est l’Envoyé spécial chargé du VIH/sida en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a tenu une réunion, ce matin, sur la situation humanitaire dans la région des Grands lacs et dans la Corne de l’Afrique.  La réunion a commencé par une présentation du Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, qui a parlé de sa récente visite en Somalie et dans le nord de l’Ouganda.  Concernant la Somalie, M. Holmes a rappelé que les récents déplacements massifs de populations ont rendu encore plus complexe plus une des plus difficiles situations humanitaires que le monde connaisse, dans un pays affecté non seulement par un conflit interne de longue date, mais aussi par une insécurité alimentaire chronique, des sécheresses et des inondations à répétition et des maladies endémiques.

John Holmes a noté que ses échanges avec le Président et le Premier Ministre de la Somalie ont été compliqués par des dissensions sur la gravité de la crise qui sévit.  Il a toutefois indiqué que le Président Yusuf a accepté la possibilité d’une visite en Somalie de membres du Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme.  M. Holmes a déclaré au Conseil de sécurité qu’il est de la responsabilité des Nations Unies de ne pas tourner le dos à la Somalie en ces temps de détresse.  Passant à la situation qui prévaut dans le nord de l’Ouganda, qu’il a qualifiée « de plus encourageante », le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires a dit que les conditions s’étaient améliorées dans les districts autrefois les plus affectés par le conflit et qu’il y avait lieu d’être optimiste.

Soudan

Concernant le Soudan, la Mission des Nations Unies y a fait état de combats qui se sont déroulés pendant toute la fin de semaine dans les régions du Nord, du Sud et de l’Ouest du Darfour.  La Mission a également rapporté qu’un groupe de rebelles de la LRA avait récemment enlevé quatre civils dans le sud du Soudan.  Ces informations sont disponibles dans le bulletin de nouvelles publié aujourd’hui par la Mission à Khartoum.

Conseil de sécurité

Cet après-midi, à 15 heures, le Conseil de sécurité débattra des récentes évolutions de la situation au Burundi, tels qu’elles sont relatées par le Secrétaire général dans premier rapport sur le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB).  Le Secrétaire général y déclare que les tensions politiques se sont légèrement apaisées dans le pays et que le Gouvernement a pris des mesures correctives pour promouvoir et améliorer la cohésion sociale, cet effort étant soutenu par deux projets lancés par la Commission de consolidation de la paix, pour lesquels le Secrétaire général a débloqué un budget de 35 millions de dollars. Le Secrétaire général espère qu’un accord sera bientôt conclu entre les Nations Unies et le Gouvernement, notamment sur le cadre juridique de création d’une Commission vérité et réconciliation, et d’un tribunal spécial chargé d’enquêter sur les atrocités commises pendant la guerre civile.

Droits de l’homme - Burundi

La Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Louise Arbour, qui est au Burundi, deuxième étape de sa visite en Afrique centrale, a rencontré aujourd’hui les deux Vice-Présidents du pays ainsi que le Ministre chargé des droits de l’homme, de la justice et des affaires étrangères.  Elle a notamment évoqué avec eux la question de la création de la Commission vérité et réconciliation; celle du tribunal spécial sur les crimes commis durant le conflit; et celles ayant trait aux droits de l’homme, à la lutte contre l’impunité et à la transparence dans les mesures visant à mettre fin aux différentes violations commises par les parties.

Myanmar

La Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Louise Arbour, a exhorté le Gouvernement du Myanmar à libérer de façon inconditionnelle Daw Aung San Suu Kyi, ainsi que tous les prisonniers politiques de ce pays.  La Haut-Commissaire a aussi souligné que ces libérations témoigneraient de la volonté du Myanmar de souscrire aux critères universels en matière de droits de l’homme, et que ce geste faciliterait un dialogue national et permettrait au Gouvernement et à la population de faire face à la nécessité de créer un pays uni.  Mme Arbour a rappelé que les Nations Unies sont prêtes à assister le Gouvernement du Myanmar dans toute mesure visant à favoriser la démocratisation du pays en l’aidant à faire face à la situation complexe en matière de droits de l’homme à laquelle le Myanmar est confronté.

Timor-Leste

« J’adresse mes plus sincères félicitations à M. José Ramos-Horta à l’occasion de son investiture en tant que Président du Timor-Leste », a déclaré aujourd’hui le Secrétaire général à l’occasion de l’investiture du Président de Timor-Leste. (Voir communiqué de presse SG/SM/11000). 

Somalie

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a appelé à une action internationale concertée, afin de faire cesser les actes de piraterie au large de la Somalie, qui menacent l’approvisionnement en denrées et en aide humanitaire du pays.  Cet appel fait suite à l’assassinat de gardes somaliens qui ont tenté vainement de repousser une attaque de pirates samedi dernier contre un navire qui venait de livrer sa cargaison de produits du PAM dans le port de Merka.  À cause de cette attaque, les marins d’un autre navire affrété par le PAM ont refusé d’autoriser leur bateau, rempli de denrées alimentaires, à se rendre en Somalie.

Afghanistan

La Mission des Nations Unies en Afghanistan a relevé qu’il y a eu 16 incidents, au cours des 11 derniers mois, impliquant des convois humanitaires alimentaires attaqués ou des véhicules volés ou endommagés.  La majorité de ces attaques ont eu lieu dans le sud du pays.  La Mission des Nations Unies appelle les responsables de ces agressions à mettre immédiatement fin à leurs agissements qui privent gravement le peuple d’Afghanistan de l’alimentation dont il a tant besoin.

Rwanda

La Chambre d’appel du Tribunal international pour le Rwanda a confirmé les accusations de génocide, viols et meurtres portées contre Mikaeli Muhimana, reconnu coupable de crimes contre l’humanité.  Elle a également rappelé sa condamnation à vie pour ces crimes ainsi que d’autres actuellement sous enquête, commis entre avril et juin 1994, dans la préfecture de Kibuye, au Rwanda.

CESAP

Dans son message aux ministres réunis à Almaty au Kazakhstan, pour une réunion de haut niveau de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique, le Secrétaire général a souligné l’importance d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  La région Asie-pacifique abrite les deux-tiers de la population mondiale, a-t-il rappelé, et le progrès dans cette région du monde est crucial pour l’atteinte des OMD.  À cet effet, les ministres présents ont exprimé leur appui à une feuille de route destinée à aider les pays pauvres qui ont pris du retard, à atteindre les OMD.

Conférences de presse du mardi 22 mai

Deux conférences de presse sont prévues pour demain à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique.  À 11 heures, Charles McNeil, Administrateur du Groupe pour l'environnement et l’énergie du PNUD, et John Scott, du Secrétariat sur la Convention sur la biodiversité, évoqueront l’importance de la biodiversité dans l’éradication de la pauvreté et la réponse aux changements climatiques.  Ils présenteront le Prix Équateur.

À 13 h 15, John Scott, du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (biodiversité), et des représentants des peuples autochtones de Norvège, du Népal et du Canada parleront de la vulnérabilité des peuples autochtones aux changements climatiques.

À 14 heures, une conférence de presse sera donnée par MM. Nejosa Radmanovic, Zeljko Komsic, et Haris Silajdzic, membres de la Présidence de la Bosnie-Herzégovine, à l’occasion du quinzième anniversaire de l’entrée de ce pays aux Nations Unies.

Invité du point de presse

M. Djibril Diallo, du Bureau des Nations Unies pour le sport et le développement, était aujourd’hui l’invité du point de presse.  M. Diallo a rappelé que la réalisation des OMD était une priorité planétaire.  La proportion des personnes vivant dans une extrême pauvreté, soit avec moins d’un dollar par jour, est passée de 28% à 19% depuis 1990, a-t-il dit.  C’est encore en Afrique subsaharienne, a-t-il rappelé, que 44% de la population vit dans une extrême pauvreté, contre 31% en Asie.  Cinquante pays actuellement font face à d’énormes défis dans l’atteinte des OMD.  M. Diallo a rappelé que le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies en matière de développement et de sports, M. Adolf Ogi, utilise les leviers que constituent les sports et la culture, avec l’aide de jeunes chefs de file, pour encadrer les efforts visant l’atteinte des OMD. M. Diallo a rappelé les vertus du sport comme véhicule porteur de paix et de dialogue entre les peuples.

Djibrill Diallo a rappelé qu’au cours des trois prochaines années, une étroite collaboration sera établie entre l’Union africaine et le Comité organisateur sud-africain de la coupe du monde de football 2010 de la FIFA, afin  d’utiliser la popularité universelle du football et mieux promouvoir la santé,  l’égalité entre les sexes, et tous les projets voués à la construction de la paix dans les 53 États africains.  Rappelant les vertus du sport, Dibrill Diallo a souligné qu’aux États-Unis, l’inactivité des individus et les maladies qu’elle peut causer ont coûté 75 milliards de dollars en frais médicaux en 2000.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.