BAN KI-MOON DEMANDE AU PERSONNEL DE L’ONU DU MONDE ENTIER D’OBSERVER LUNDI UNE MINUTE DE SILENCE POUR HONORER LEURS COLLÈGUES VICTIMES DE L’ATTENTAT D’ALGER

14 décembre 2007
SG/SM/11333

BAN KI-MOON DEMANDE AU PERSONNEL DE L’ONU DU MONDE ENTIER D’OBSERVER LUNDI UNE MINUTE DE SILENCE POUR HONORER LEURS COLLÈGUES VICTIMES DE L’ATTENTAT D’ALGER

14/12/2007
Secrétaire général
SG/SM/11333
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON DEMANDE AU PERSONNEL DE L’ONU DU MONDE ENTIER D’OBSERVER LUNDI UNE MINUTE DE SILENCE POUR HONORER LEURS COLLÈGUES VICTIMES DE L’ATTENTAT D’ALGER


Vous trouverez ci-après la déclaration faite aujourd’hui par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


J’ai appris avec une profonde tristesse que le nombre de morts résultant de l’attentat à la bombe perpétré à Alger, mardi dernier, est encore plus élevé qu’on ne le craignait.  La mort de 17 collègues de l’ONU est désormais confirmée.  Un nombre terriblement élevé d’innocents Algériens a également péri de même que des ressortissants d’autres pays.  Les mots ne sauraient faire justice au chagrin que je ressens.


Je dédie mes prières aux proches de ceux qui ont perdu la vie et aux blessés ainsi qu’à ceux qui luttent contre leur traumatisme après cet évènement terrible.  Mes pensées vont à tous leurs collègues qui travaillent tous les jours, à travers le monde, dans des circonstances difficiles et dangereuses, pour la paix et la sécurité, le développement et les droits de l’homme.  Et je reste aux côtés du peuple algérien et de la région tout entière face au fléau du terrorisme.


Ceux qui visent de cette façon des civils innocents commettent un crime innommable.  Aucune raison ne saurait justifier le terrorisme comme tous les 192 États Membres de l’ONU en ont convenu l’année dernière lorsqu’ils se sont réunis pour adopter la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.  Le terrorisme frappe toutes les nations, grandes et petites, riches et pauvres.  Il fait de nombreuses victimes parmi les êtres humains de tout âge, de tout revenu, de toute culture et de toute religion.


Je n’épargnerai aucun effort pour m’assurer que l’ONU offre une sécurité adéquate à son personnel quel que soit le lieu où ils exercent leurs fonctions.  J’étudierai, avec tous les organismes du système et les États Membres, toutes les options pour m’en assurer.


L’attaque perpétrée à Alger n’était pas seulement dirigée contre les Nations Unies et les Algériens mais contre l’humanité elle-même.  Là-bas, nos collègues n’avaient d’autre mission que celle d’aider le peuple de l’Algérie à construire un avenir meilleur.  J’ai demandé que lundi à 10 heures, heure de New York, tout le personnel de l’ONU du monde entier les honore en observant une minute de silence. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.