ASHA-ROSE MIGIRO DE LA RÉPUBLIQUE-UNIE DE TANZANIE, TROISIÈME VICE-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES

9 février 2007
SG/A/1039-BIO/3841-DSG/6

ASHA-ROSE MIGIRO DE LA RÉPUBLIQUE-UNIE DE TANZANIE, TROISIÈME VICE-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES

9 février 2007
Secrétaire général
SG/A/1039
BIO/3841
DSG/6
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique                                        


ASHA-ROSE MIGIRO DE LA RÉPUBLIQUE-UNIE DE TANZANIE, TROISIÈME VICE-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES


Après Louise Fréchette du Canada et Mark Malloch Brown du Royaume-Uni, Asha-Rose Migiro de la République-Unie de Tanzanie est la troisième Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, depuis la création de ce poste en 1997.  Elle est entrée en fonctions le 1er février dernier. 


De 2006 à 2007, elle était Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, soit la première femme à occuper ce poste depuis l’indépendance de la République-Unie de Tanzanie, en 1961.  Avant cela, elle avait assumé pendant cinq ans, les fonctions de Ministre du développement communautaire, de l’égalité entre les sexes et du bien-être des enfants.


En tant que Ministre des affaires étrangères, Asha-Rose Migiro a illustré l’engagement de son pays en faveur de la paix, de la sécurité et du développement dans la région des Grands Lacs.  Elle a présidé la réunion du Conseil des ministres de la Conférence internationale sur les Grands Lacs, laquelle a abouti à la signature d’un Pacte de sécurité, de stabilité et de développement.


Asha-Rose Migiro a aussi présidé le Comité ministériel de l’Organe chargé de la coopération en matière politique, de défense et de sécurité de la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC).  Elle a également présidé le Conseil de sécurité lors de son débat public sur la paix, la sécurité et le développement dans la région des Grands Lacs. 


En tant que Présidente de l’Organe de la SADC mentionné plus-haut, la nouvelle Vice-Secrétaire générale a coordonné l’assistance de la SADC aux processus démocratiques, dont les élections en République démocratique du Congo (RDC) et l’appui aux élections en Zambie et à Madagascar.  Pendant cette période, elle présidait une importante Réunion ministérielle de la Troïka de la SADC en prévision des élections au Lesotho.


Avant d’entrer au Gouvernement, Asha-Rose Migiro menait une carrière universitaire.  Elle a été membre de la Faculté de droit de l’Université de Dar es-Salaam où elle a été élevée au rang de Maître de conférences.  Elle a aussi dirigé le Département de droit constitutionnel et de droit administratif, de 1992 à 1994, avant de diriger celui du droit civil et du droit pénal, de 1994 à 1997.  Son travail a été largement publié dans les journaux locaux et internationaux.


En 1997, Asha-Rose Migiro a été membre de la Commission nationale de la réforme juridique et, en 2000, membre du Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.


Asha-Rose Migiro a obtenu sa maîtrise en droit de l’Université de Dar es-Salaam, en 1984, avant de recevoir, en 1992, un doctorat en droit de l’Université de Constance en Allemagne.


Née le 9 juillet 1956, à Songea, en République-Unie de Tanzanie, Asha-Rose Migiro est mariée à Cleophas Migiro dont elle a eu deux enfants.  Elle parle couramment l’anglais et le kiswahili et a de bonnes notions de français et d’allemand.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.