DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

23 septembre 2007
SG/2132-PAL/2087

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

23/09/2007
Secrétaire général
SG/2132 PAL/2087
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

On trouvera ci-après le texte d’une déclaration faite aujourd’hui par le Quatuor (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis et Union européenne):

Les principaux responsables du Quatuor – le Ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov, la Secrétaire d'État américaine, Condoleeza Rice, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon, le Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana, le Ministre portugais des affaires étrangères, Luis Amado, et la Commissaire aux relations extérieures de l’Union européenne, Bettina Ferrero-Waldner – se sont réunis aujourd’hui à New York pour débattre de la situation au Moyen-Orient. Tony Blair s’est joint à eux en tant que représentant du Quatuor.

Le Quatuor a pris note des possibilités actuelles de progrès et de la solide volonté régionale et internationale d’instaurer la paix au Moyen-Orient. Il a déclaré appuyer fermement les pourparlers bilatéraux en cours entre le Premier Ministre Ehud Olmert et le Président Mahmoud Abbas et s’est félicité de la formation d’équipes israéliennes et palestiniennes chargées de débattre des questions de fond dont le règlement était essentiel pour progresser vers leur objectif commun : parvenir à une solution négociée prévoyant deux États et créer un État palestinien viable à côté d’un État d’Israël sûr. Il s’est réjoui des mesures prises en parallèle par les parties pour créer la confiance et améliorer les conditions sur le terrain. Il a souligné qu’il fallait adopter immédiatement des mesures supplémentaires pour respecter les engagements déjà pris, notamment dans la feuille de route et dans l’accord réglant les déplacements et le passage, de manière à créer un climat qui permette de progresser vers une solution fondée sur l’existence de deux États.

Le Quatuor a exprimé son soutien à la réunion internationale sur la paix israélo-palestinienne que le Président Bush a proposé de convoquer dans sa déclaration du 16 juillet. Ses principaux responsables ont évoqué cette réunion, convenant qu’elle devait aborder sérieusement les questions de fond pour soutenir les parties dans leurs négociations et pourparlers bilatéraux afin d’avancer d’urgence sur la voie qui menait à la création d’un État palestinien réunissant tous les Palestiniens, en Cisjordanie et à Gaza. Le but de cette réunion était de rassembler les principaux acteurs de la communauté internationale de façon à appuyer les efforts faits par les Israéliens et les Palestiniens pour mettre fin au conflit et instaurer une paix définitive au Moyen-Orient. Le Quatuor attendait de la réunion qu’elle déclare son soutien à la solution fondée sur l’existence de deux États  et le rejet de la violence, ainsi que son appui aux progrès accomplis par les parties dans leurs pourparlers bilatéraux. La réunion devrait également être l’occasion de faire le point des avancées obtenues à ce jour dans la mise en place des institutions palestiniennes et d’envisager des moyens originaux et efficaces d’encourager la poursuite des réformes palestiniennes. Le Quatuor œuvrerait au succès de la réunion internationale et à l’application de ses conclusions.

Le représentant du Quatuor, Tony Blair, a informé le Quatuor des résultats de ses rencontres et de ses entretiens dans la région et évoqué les moyens de progresser vers la création d’une économie palestinienne performante. Le Quatuor est convenu que M. Blair devait collaborer étroitement avec le Gouvernement de l’Autorité palestinienne à la mise au point d’un plan pluriannuel de renforcement des institutions et de développement économique et a déclaré espérer que ce plan recevrait une importante assistance technique et financière de la communauté internationale et ce à compter de la réunion du 24 septembre du Comité spécial de liaison. À ce propos, le Quatuor a demandé à tous les pays qui le pouvaient d’apporter d’urgence une aide financière à l’Autorité palestinienne. Il a approuvé la prolongation du mécanisme international temporaire jusqu’au 31 décembre 2007 et exprimé l’espoir qu’au cours de cette période, un mécanisme de transition serait mis en place pour faciliter le versement direct de l’aide internationale au Gouvernement de l’Autorité palestinienne.

Le Quatuor a exprimé sa préoccupation face aux conditions qui régnaient à Gaza. Il est convenu qu’il importait de continuer à apporter une aide d’urgence et une assistance humanitaire sans obstruction. Il a demandé que les services essentiels continuent d’être assurés. Il s’est déclaré tout particulièrement préoccupé par la fermeture continue des principaux points de passage, étant donné les répercussions qu’elle avait sur l’économie palestinienne et les conditions de vie de la population. Il a également exprimé sa profonde inquiétude face à la poursuite des tirs de roquettes provenant de Gaza contre Israël et face aux atteintes récentes du Hamas à la liberté d’expression, notamment de la presse.

Le Quatuor a évoqué sa prochaine réunion avec les membres du comité de suivi de la Ligue des États arabes au cours de laquelle il devait consulter ces derniers au sujet des étapes suivantes de l’Initiative de paix arabe, ainsi que de l’appui régional aux pourparlers bilatéraux entre les parties.

Le Quatuor a réaffirmé son engagement en faveur d’une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient, fondée sur les résolutions 242 (1967) et 338 (1973) du Conseil de sécurité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.