DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

8 mai 2007
SC/9014-AFR/1529

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

8/5/2007
Conseil de sécurité
SC/9014 AFR/1529
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

Vous trouverez ci-après la déclaration faite à la presse, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité, Zalmay Khalizad des États-Unis, concernant l’Éthiopie et l’Érythrée:

Les membres du Conseil de sécurité demeurent profondément préoccupés par l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix entre l’Érythrée et l’Éthiopie et par la tension grandissante entre les deux pays.

Les membres du Conseil de sécurité réaffirment une fois encore l’intégrité de la Zone de sécurité temporaire et engagent instamment les deux parties à retirer immédiatement leurs forces et leur matériel des positions situées à l’intérieur de la Zone ou à proximité.

Les membres du Conseil de sécurité sont encouragés par la déclaration que le Premier Ministre éthiopien a faite au Parlement le 29 mars 2007, selon laquelle le Gouvernement éthiopien avait accepté la décision définitive et contraignante de la Commission du tracé de la frontière entre l’Éthiopie et l’Érythrée, et exigent que l’Éthiopie applique intégralement et sans plus tarder la décision de la Commission.

Les membres du Conseil de sécurité réaffirment leur appui à la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) et exigent à nouveau de l’Érythrée qu’elle lève sans plus tarder et sans préalable toutes les restrictions qu’elle impose aux déplacements et aux opérations de la Mission, et demandent aux deux parties de coopérer pleinement avec la MINUEE en vue de reprendre les réunions de la Commission militaire de coordination.

Les membres du Conseil de sécurité renouvellent l’appel qu’ils ont lancé aux deux parties pour qu’elles fassent preuve de la plus grande retenue et s’abstiennent de recourir à la menace ou à l’emploi de la force l’une contre l’autre.

Les membres du Conseil de sécurité accueillent favorablement et appellent de leurs vœux la poursuite des efforts actuels du Secrétaire général et de la communauté internationale en vue de se concerter avec l’Érythrée et avec l’Éthiopie, comme il est stipulé dans la résolution 1741 (2007) du Conseil, y compris en nommant un nouveau Représentant spécial, pour les aider à normaliser leurs relations, à promouvoir la stabilité entre les parties et à poser les bases d’une paix durable dans la région.

Les membres du Conseil de sécurité réaffirment leur engagement sans faille en faveur du processus de paix, y compris la mise en œuvre intégrale et sans délai des accords d’Alger et l’application de la décision définitive et contraignante de la Commission du tracé de la frontière et, à cet égard, lancent un appel aux deux parties pour qu’elles demandent à la Commission de procéder à l’abornement intégral et rapide de la frontière et lui permettent d’agir dans ce sens.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.