DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

7 février 2007
SC/8949-AFR/1498

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

7 février 2007
Conseil de sécurité
SC/8949
AFR/1498
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Peter Burian (Slovaquie), sur la République démocratique du Congo:


Les membres du Conseil de sécurité ont salué l’annonce, le 5 février 2007, de la formation du nouveau gouvernement de la République démocratique du Congo, dirigé par le Premier ministre Antoine Gizenga. Ils ont encouragé ce gouvernement à s’atteler rapidement aux nombreux défis auxquels la RDC continue de faire face, notamment en ce qui concerne les questions de sécurité, la gouvernance, la réconciliation nationale, la reconstruction et le développement économique et social durable, qui est le gage de la stabilité à long terme. Ils ont rappelé l’importance qui s’attache à ce que le gouvernement et l’ensemble du peuple et des acteurs politiques congolais travaillent en coopération en vue de relever ces défis.


Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation à l’égard des affrontements qui ont eu lieu ces derniers jours dans la province du Bas-Congo, au moment où se mettent en place les nouvelles institutions et où le pays doit s'engager dans la voie de la consolidation de la paix et de la reconstruction.


Les membres du Conseil de sécurité ont déploré les pertes en vies humaines que ces affrontements violents ont occasionnées, et ont appelé l’ensemble des dirigeants et des acteurs politiques congolais à promouvoir l’apaisement. Ils ont encouragé les autorités nationales à conduire une enquête sur ces incidents et à fournir une assistance appropriée aux victimes et à leurs familles, et ont invité la MONUC à prêter son concours à cet égard.


Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les forces de sécurité, lorsqu’elles s’acquittent de leur responsabilité de maintenir l’ordre public, à veiller au respect des droits de l’homme et à s’abstenir de tout recours excessif à la force.


Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les acteurs politiques à s’abstenir de tout recours à la violence et à rechercher le règlement des différends politiques uniquement par le dialogue et par les voies légales.


Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité que la communauté internationale continue à fournir une assistance à la République démocratique du Congo en vue de mener à bien la reconstruction post-conflit et de promouvoir le développement durable du pays.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.