LE MONDE COMPTERA 2,5 MILLIARDS D’HABITANTS DE PLUS D’ICI À 2050

13 mars 2007
POP/952

LE MONDE COMPTERA 2,5 MILLIARDS D’HABITANTS DE PLUS D’ICI À 2050

13 mars 2007
Communiqué de presse
POP/952
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE MONDE COMPTERA 2,5 MILLIARDS D’HABITANTS DE PLUS D’ICI À 2050


Le nombre des plus de 60 ans augmentera de plus d’un milliard, selon la même étude de la Division de la population des Nations Unies


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 13 mars (Division de la population des Nations Unies/DESA) –- La population mondiale continue de vieillir et pourrait dépasser 9 milliards d’habitants d’ici à 2050, souligne la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales (DESA) dans sa « Révision 2006 » des estimations et projections démographiques officielles des Nations Unies.  Plus près dans le temps, en juillet 2007, la planète atteindra 6,7 milliards d’habitants, soit 547 millions de plus qu’en 2000.


Ce rapport fournit des données démographiques permettant d’observer les tendances aux niveaux mondial, régional et national et constitue une base de calcul de nombreux indicateurs clefs du système des Nations Unies.  Il intègre les résultats des recensements nationaux les plus récents ainsi que des nombreuses enquêtes démographiques réalisées à travers le monde.


Selon la Révision 2006, la population mondiale compterait 2,5 milliards d’habitants de plus d’ici les 43 prochaines années, passant de 6,7 milliards à 9,2 milliards.  Cette augmentation, équivalente à la taille de la population mondiale en 1950, serait principalement absorbée par les régions moins développées, dont le nombre d’habitants s’établirait à 7,9 milliards en 2050, contre 5,4 milliards aujourd’hui.  En revanche, la population des régions plus développées resterait la même, avec 1,2 milliard d’habitants. 


En raison de la baisse du taux de fécondité et de l’allongement de celui de l’espérance de vie, les populations d’un nombre croissant de pays vieillissent rapidement.  Entre 2005 et 2050, les plus de 60 ans représenteraient la moitié de la croissance démographique mondiale, tandis que le nombre des enfants de moins de 15 ans diminuerait légèrement.  En outre, dans les régions plus développées, la population âgée de 60 ans et plus devrait presque doubler, atteignant 406 millions en 2050, contre 245 millions en 2005, alors que le nombre des moins de 60 ans passerait dans le même temps de 971 millions à 839 millions.


Ces estimations reposent sur la poursuite d’une baisse du taux de fécondité dans les pays en développement.  Selon la Révision 2006, le taux de fécondité de l’ensemble des pays moins développés, de 2,75 enfants par femme pour la période 2005-2010, devrait tomber à 2,05 enfants au cours de la période 2045-2050.  Cette baisse serait plus forte encore au sein du groupe des 50 pays les moins développés, où le taux de fécondité passerait de 4,63 enfants par femme à 2,5 enfants.


Une analyse détaillée de la Révision 2006 est présentée dans le document « Perspectives démographiques mondiales: la révision de 2006 », paru en février 2005 (World Population Prospects: The 2006 Revision, Highlights), et peut être consultée sur le site Internet de la Division de la population du DESA à l’adresse suivante: www.unpopulation.org.  L’ensemble des résultats de la Révision 2006sera publié sous forme de trois volumes et d’un graphique, en cours de préparation.  Des données par pays sont également accessibles sur le site de la Division de la population. 


Pour de plus amples informations sur la Révision 2006, prière de contacter Mme Hania Zlotnik, Directrice de la Division de la population du DESA, au Siège de l’ONU à New York.  Tél: (212) 963-3179, fax: (212) 963-2147. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.