JOURNÉE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS: LA PRÉSIDENTE DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DIT QUE LES MISSIONS CONTRIBUENT À FAVORISER UNE CULTURE DE PAIX DURABLE

25 mai 2007
GA/SM/382-OBV/627-PKO/162

JOURNÉE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS: LA PRÉSIDENTE DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DIT QUE LES MISSIONS CONTRIBUENT À FAVORISER UNE CULTURE DE PAIX DURABLE

25 mai 2007
Assemblée générale
GA/SM/382 OBV/627 PKO/162
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

JOURNÉE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS: LA PRÉSIDENTE DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DIT QUE LES MISSIONS CONTRIBUENT À FAVORISER UNE CULTURE DE PAIX DURABLE

(Publié le 7 août – retardé à la traduction)

On trouvera ci-après le texte du message de la Présidente de l’Assemblée générale, Sheikha Haya Rashed Al Khalifa, à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus qui sera célébrée le 29 mai:

L’Assemblée générale a institué la Journée internationale des Casques bleus en 2003.  Aujourd’hui nous commémorons cette occasion en pleurant ceux qui sont tombés pour la cause de la paix et en exprimant notre gratitude à ceux qui contribuent, au nom de l’Organisation des Nations Unies et de ses États Membres, à rétablir la stabilité dans des sociétés ravagées par la guerre.

Dans le monde entier, le personnel militaire, policier et civil des Nations Unies participe à un vaste éventail d’activités allant du désarmement à la défense des droits de l’homme.  Les résultats de l’an dernier – qui vont de l’aide à l’organisation en République démocratique du Congo des premières élections depuis 40 ans à la reprise du contrôle des rues d’Haïti aux bandes de malfaiteurs – sont autant de succès marquants.

L’objectif primordial est de créer un espace propice à la reprise d’une vie normale permettant le retour des enfants à l’école, des anciens combattants au travail et des cultivateurs aux champs autrefois minés.

Outre qu’ils s’acquittent de leur mandat, les Casques bleus laissent un legs durable en illustrant la façon dont les militaires et la police peuvent participer à des travaux humanitaires tout en ayant des échanges respectueux avec la société civile.

Un parfait exemple en est le tout premier contingent de police des Nations Unies exclusivement féminin envoyé de l’Inde au Libéria.  Ces Bérets bleus non seulement contribuent à rétablir l’état de droit mais encore donnent l’exemple aux Libériennes.  En fait, depuis l’arrivée de ce contingent, le nombre de Libériennes qui s’efforcent d’entrer dans la police nationale a augmenté.

Les opérations des Nations Unies contribuent non seulement à faire taire les canons mais aussi à favoriser une culture de paix durable dans des pays dévastés par les conflits, certains depuis des décennies.  En cette Journée internationale des Casques bleus, engageons-nous à poursuivre notre tâche pour parvenir à une sécurité durable et vivre à la hauteur de l’objectif fixé dans la Charte des Nations Unies : « Préserver les générations futures du fléau de la guerre. »

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.