LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE JUSQU’AU 16 JUILLET 2007 LE MANDAT DE L’ONUCI ET DES FORCES FRANÇAISES QUI LA SOUTIENNENT

29 juin 2007
CS/9065

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE JUSQU’AU 16 JUILLET 2007 LE MANDAT DE L’ONUCI ET DES FORCES FRANÇAISES QUI LA SOUTIENNENT

29/06/2007
Conseil de sécurité
CS/9065
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5711e séance – après-midi

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE JUSQU’AU 16 JUILLET 2007 LE MANDAT DE L’ONUCI ET DES FORCES FRANÇAISES QUI LA SOUTIENNENT

Le Conseil de sécurité, « constatant que la situation en Côte d’Ivoire continue à mettre en péril la paix et la sécurité internationales dans la région », a décidé, ce matin, de proroger jusqu’au 16 juillet 2007 le mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et des forces françaises qui la soutiennent.

Le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 1763 (2007) « agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies ».  Il était saisi du treizième rapport du Secrétaire général sur l’ONUCI*, dont il a pris note.

Dans ce rapport, daté du 14 mai 2007, le Secrétaire général demande au Conseil de sécurité d’approuver ses recommandations quant à la nature du soutien que l’ONUCI devrait continuer d’apporter à la nouvelle phase du processus de paix.  En fournissant un tel soutien, les organismes des Nations Unies aideront aussi à renforcer la capacité des institutions nationales à accroître la crédibilité et la transparence de processus aussi importants que l’identification de la population; le désarmement et l’organisation des élections, et à empêcher tout retard dans le déroulement du processus, écrit-il.

* Rapport publié sous la cote S/2007/275

LA SITUATION EN CÔTE D’IVOIRE

Texte du projet de résolution (S/2007/389)

Le Conseil de sécurité

Rappelant ses résolutions antérieures et les déclarations de son président concernant la situation en Côte d’Ivoire,

Réaffirmant son ferme attachement au respect de la souveraineté, de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité de la Côte d’Ivoire et rappelant l’importance des principes de bon voisinage, de non-ingérence et de coopération régionale,

Réaffirmant son appui aux forces impartiales, à savoir l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et les forces françaises qui la soutiennent,

Rappelant qu’il a approuvé l’Accord politique signé le 4 mars 2007 à Ouagadougou par le Président Laurent Gbagbo et M. Guillaume Soro sous les auspices du Président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Président Blaise Compaoré,

Réaffirmant sa disponibilité à prendre de nouvelles mesures, compte tenu des progrès enregistrés, en vue d’aider les parties à tenir leurs engagements et de soutenir le processus de paix en Côte d’Ivoire, notamment le processus électoral,

Ayant pris note du rapport du Secrétaire général en date du 14 mai 2007 (S/2007/275),

Constatant que la situation en Côte d’Ivoire continue à mettre en péril la paix et la sécurité internationales dans la région,

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

Décide de proroger jusqu’au 16 juillet 2007 le mandat de l’ONUCI et des forces françaises qui la soutiennent;

Décide de rester activement saisi de la question.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.