LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONDAMNE DANS LES TERMES LES PLUS ÉNERGIQUES L’ATTAQUE TERRORISTE AU SUD-LIBAN QUI A COÛTE LA VIE À SIX CASQUES BLEUS

25 juin 2007
CS/9059

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONDAMNE DANS LES TERMES LES PLUS ÉNERGIQUES L’ATTAQUE TERRORISTE AU SUD-LIBAN QUI A COÛTE LA VIE À SIX CASQUES BLEUS

25/06/2007
Conseil de sécurité
CS/9059
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5704e séance – matin

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONDAMNE DANS LES TERMES LES PLUS ÉNERGIQUES L’ATTAQUE TERRORISTE AU SUD-LIBAN QUI A COÛTE LA VIE À SIX CASQUES BLEUS

À l’issue de consultations officieuses sur la situation au Moyen-Orient, le Ministre des affaires étrangères de la Belgique, M. Karel De Gucht, dont le pays assume la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de juin, a fait ce matin, au nom des membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité condamne dans les termes les plus énergiques l’attaque terroriste du 24 juin près de la ville de Khiyam au Sud-Liban, au cours de laquelle la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a été prise pour cible et six Casques bleus du contingent espagnol ont été tués.

Le Conseil de sécurité exprime ses très sincères condoléances aux familles des victimes, au nombre desquelles se trouvent des ressortissants colombiens.

Le Conseil de sécurité note que le Gouvernement libanais a condamné cette attaque et se félicite que le Gouvernement libanais soit fermement résolu à traduire en justice les auteurs de cette attaque.

Le Conseil de sécurité réaffirme son appui sans réserve au Gouvernement et à l’armée libanais dans les efforts qu’ils déploient pour assurer la sécurité et la stabilité dans tout le Liban.

Le Conseil de sécurité lance un appel à toutes les parties concernées pour qu’elles s’acquittent scrupuleusement de leur obligation de respecter la sécurité du personnel de la FINUL et des autres personnels des Nations Unies, notamment en s’interdisant toute action qui mette en danger les personnels des Nations Unies et en faisant en sorte que la FINUL jouisse d’une entière liberté de circulation dans toute sa zone d’opérations.

Le Conseil de sécurité réaffirme son appui sans réserve à la FINUL dans l’exercice de son mandat tendant à aider à l’application de la résolution 1701 (2006) et exprime ses vifs remerciements aux États Membres qui fournissent des contingents.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.