LE CONSEIL EST DISPOSÉ À PRENDRE DE NOUVELLES DÉCISIONS POUR SOUTENIR LE PROCESSUS DE PAIX EN CÔTE D’IVOIRE, NOTAMMENT LE PROCESSUS ÉLECTORAL

28 mars 2007
CS/8986

LE CONSEIL EST DISPOSÉ À PRENDRE DE NOUVELLES DÉCISIONS POUR SOUTENIR LE PROCESSUS DE PAIX EN CÔTE D’IVOIRE, NOTAMMENT LE PROCESSUS ÉLECTORAL

28 mars 2007
Conseil de sécurité
CS/8986
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5651e séance – après midi

LE CONSEIL EST DISPOSÉ À PRENDRE DE NOUVELLES DÉCISIONS POUR SOUTENIR LE PROCESSUS DE PAIX EN CÔTE D’IVOIRE, NOTAMMENT LE PROCESSUS ÉLECTORAL

Il soutient la nomination de M. Guillaume Soro aux fonctions de Premier Ministre

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, M. Dumisani S. Kumalo de l’Afrique du Sud, a fait cet après-midi, au nom des autres membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité se félicite de la signature à Ouagadougou le 4 mars 2007 d’un accord entre le Président Laurent Gbagbo et M. Guillaume Soro, sous la facilitation du Président de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Président Blaise Compaoré (S/2007/144).  Il salue les parties signataires de l’accord pour l’esprit de compromis et le sens des responsabilités dont ils ont fait preuve, et rend hommage au Président Blaise Compaoré pour ses efforts qui ont permis de faciliter la conclusion de cet accord.

Le Conseil de sécurité prend note des engagements des parties envers ses résolutions sur la Côte d’Ivoire, notamment la résolution 1721 (2006), et souligne que l’accord de Ouagadougou offre une bonne base pour un réglement global et inclusif de la crise en Côte d’Ivoire à travers l’organisation d’élections crédibles.

Le Conseil de sécurité prend note des recommandations de la CEDEAO et de l’Union africaine.  Il fait sien l’accord de Ouagadougou du 4 mars 2007, et appelle les parties ivoiriennes à le mettre en œuvre pleinement, de bonne foi et dans les délais fixés par l’accord.

Le Conseil de sécurité rend hommage au Premier Ministre sortant, M. Charles Konan Banny, dont les efforts inlassables ont permis d’enregistrer des progrès dans la mise en œuvre du processus de paix et contribué à rétablir un climat de confiance en Côte d’Ivoire.

Le Conseil de sécurité prend note de l’accord des parties portant sur les Arrangements institutionnels, tel que précisé dans la lettre en date du 27 mars 2007 adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent du Burkina Faso, et soutient la nomination de M. Guillaume Soro aux fonctions de Premier Ministre.

Le Conseil de sécurité se déclare disposé à prendre de nouvelles décisions, à la lumière des progrès enregistrés, en vue d’aider les parties à mettre en œuvre leurs engagements et de soutenir le processus de paix en Côte d’Ivoire, notamment le processus électoral.  Il prie le Secrétaire général de lui soumettre avant le 15 mai 2007 des recommandations sur le rôle que les Nations Unies pourraient jouer en vue d’appuyer la mise en œuvre du processus de paix, en prenant en compte les derniers développements survenus en Côte d’Ivoire.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.