L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE POURVOIT LES SIÈGES VACANTS DE PLUSIEURS DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES

15 novembre 2007
AG/10659

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE POURVOIT LES SIÈGES VACANTS DE PLUSIEURS DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES

15/11/2007
Assemblée générale
AG/10659
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

Soixante-deuxième session

52e séance plénière – matin

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE POURVOIT LES SIÈGES VACANTS DE PLUSIEURS DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES

L’Assemblée générale a procédé ce matin à une série de nominations et d’élections afin de pourvoir les sièges vacants de plusieurs de ses organes subsidiaires.

Sur recommandation de sa Cinquième Commission (administrative et budgétaire), l’Assemblée a élu les membres de six organes subsidiaires des Nations Unies.

Au Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB)1, qui joue un rôle de conseil sur le projet de budget de l’ONU et les budgets des institutions spécialisées, fonds, programmes et opérations de maintien de la paix des Nations Unies, l’Assemblée a nommé ou reconduit dans leurs fonctions les six membres suivants pour un mandat de trois ans, prenant effet le 1er janvier 2008: Misako Kaji (Japon), Jorge Flores Callejas (Honduras), Imtiaz Hussain (Pakistan), Jerry Kramer (Canada), Peter Maddens (Belgique) et Nagesh Singh (Inde).

L’Assemblée a également nommé ou reconduit, pour un mandat de trois ans à compter du 1er janvier 2008, six membres du Comité des contributions2, organe chargé de faire des propositions sur la répartition des dépenses entre les États Membres.  Il s’agit de Joseph Acakpo-Satchivi (Bénin), Abdelmalek Bouheddou (Algérie), Gordon Eckersley (Australie), Bernardo Greiver del Hoyo (Uruguay), Luis Mariano Hermosillo Sosa (Mexique) et Eduardo Manuel da Fonseca Fernandes Ramos (Portugal).

En outre, l’Assemblée a confirmé les quatre nominations proposées par le Secrétaire général pour pourvoir les sièges devenus vacants au Comité des placements3, organe qui conseille le Secrétaire général sur le placement des avoirs de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies et d’autres fonds de l’ONU.  À compter du 1er janvier 2008, Achim Kassow (Allemagne) et William McDonough (États-Unis), ainsi qu’Hélène Ploix (France) seront donc membres de ce Comité pour un mandat de trois ans, tandis qu’Ivan Pictet (Suisse) est reconduit dans ses fonctions de membre ad hoc pour un mandat d’un an.

Au Comité des commissaires aux comptes4, pour pourvoir le siège de Vérificateur général des comptes d’un État Membre, qui deviendra vacant le 30 juin 2008, l’Assemblée générale a nommé pour six ans le Vérificateur général des comptes de la Chine.  Les trois membres du Comité assurent conjointement la vérification extérieure des comptes de l’ONU, des opérations de maintien de la paix et des missions spéciales des Nations Unies, et de 14 organismes de l’ONU.  Les deux autres membres de ce Comité sont le premier Président de la Cour des comptes de la République française et le Vérificateur général des comptes de l’Afrique du Sud.

Au Tribunal administratif des Nations Unies5, organe indépendant chargé de régler les litiges entre les fonctionnaires et l’Organisation, l’Assemblée a nommé deux juges pour un mandat de quatre ans.  Il s’agit d’Agustin Gordillo (Argentine) et de Dayendra Sena Wijewardane (Sri Lanka), qui prendront leurs fonctions le 1er janvier 2008.

Toujours sur recommandation de la Cinquième Commission, l’Assemblée générale a procédé aux premières nominations pour le Comité consultatif indépendant pour les questions d’audit, comité qu’elle a récemment créé.  Les membres ainsi nommés prendront leurs fonctions le 1er janvier 2008, avec un mandat de trois ans pour Vadim Vadimovich Dubinkin (Fédération de Russie), Vijayendra Nath Kaul (Inde) et Adrian Patrick Strachan (Jamaïque), et un mandat de quatre ans pour John F. S. Muwanga (Ouganda) et David Walker (États-Unis).  Ce Comité a pour mandat de donner à l’Assemblée générale un avis sur la portée, les résultats et l’efficacité des audits et des autres fonctions de contrôle, ainsi que sur les mesures à prendre pour que les recommandations résultant des audits et autres contrôles soient effectivement mises en application.

Par ailleurs, sur recommandation du Conseil économique et social (ECOSOC), l’Assemblée générale a nommé au Comité du programme et de la coordination7 les États suivants pour pourvoir les sièges vacants au sein de leurs groupes régionaux respectifs: Jamahiriya arabe libyenne, Kenya et Niger (Groupe des États d’Afrique); Bangladesh, Chine et République de Corée (Groupe des États d’Asie); et Jamaïque (Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes).  Leur mandat de trois ans prendra effet le 1er janvier 2008.

Le Comité du programme et de la coordination est le plus important organe auxiliaire de l’ECOSOC et de l’Assemblée générale en matière de planification, de coordination et d’examen des activités des Nations Unies.  Il traite de planification à moyen terme des activités du noyau de l’ONU, plus particulièrement de la transposition des priorités politiques dans les programmes de l’ONU, et assure une cohérence et une coordination dans l’ensemble du système onusien.  Les priorités de programme définies par le Comité servent de base à l’attribution ultérieure des ressources.

L’Assemblée a également élu ou réélu les 29 membres suivants du Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE): Bénin, Congo, Guinée, Mali, Maurice, Niger, Somalie et Tunisie (Groupe des États d’Afrique); Bangladesh, Fidji, Inde, République islamique d’Iran, Kazakhstan, Arabie saoudite, Tuvalu (Groupe des États d’Asie); Bélarus, Croatie et Hongrie (Groupe des États d’Europe orientale); Bahamas, Colombie, Costa Rica, Cuba et Mexique (Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes); Finlande, Israël, Italie, Monaco, Pays-Bas et Espagne (Groupe des États d’Europe de l’Ouest et autres États).

Enfin, l’Assemblée a élu les six membres suivants au Comité des conférences8, qui seront appelés à exercer leurs fonctions pour une période de trois ans à compter du 1er janvier 2008: Autriche et États-Unis (Groupe des États d’Europe de l’Ouest et autres États); Chine et Japon (Groupe des États d’Asie); Kenya et Tunisie (Groupe des États d’Afrique).  Le siège vacant dans le Groupe d’Amérique latine et des Caraïbes sera pourvu ultérieurement.

Le Comité des conférences est chargé de conseiller l’Assemblée générale sur toutes les questions relatives à l’organisation, à la planification et à la coordination des conférences aux Nations Unies.

La prochaine séance plénière de l’Assemblée générale se tiendra lundi 19 novembre à partir de 10 heures.  Elle sera consacrée au renforcement de l’aide humanitaire d’urgence fournie par les organismes des Nations Unies et à l’aide aux survivants du génocide de 1994 au Rwanda.

1 A/62/528

2A/62/529

3 A/62/530

4 A/62/531

5 A/62/532

6 A/62/533

7 A/62/77

8 A/62/107

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.