L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CRÉE UN GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL SUR SA REVITALISATION

2 août 2007
AG/10611

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CRÉE UN GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL SUR SA REVITALISATION

02/08/2007
Assemblée générale
AG/10611
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

Soixante et unième session

106e séance plénière - après-midi


L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CRÉE UN GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL SUR SA REVITALISATION


L’Assemblée générale a décidé, cet après-midi, de créer à sa soixante-deuxième session un Groupe de travail spécial sur sa revitalisation. 


Ce Groupe de travail, ouvert à tous les États Membres, sera « chargé d’évaluer et d’analyser l’état d’application des résolutions pertinentes, d’étudier les moyens de renforcer encore le rôle, l’autorité, l’efficacité et l’efficience de l’Assemblée générale ». 


Dans le préambule de cette résolution*, l’Assemblée générale félicite la Présidente de la soixante et unième session, Sheikha Haya Rashed Al Khalifa (Bahreïn), des efforts qu’elle a déployés, « s’agissant en particulier de l’organisation de débats thématiques sur les questions qui revêtent une grande importance pour les États Membres, ainsi que de la visibilité accrue de l’Assemblée générale et de ses travaux auprès du public, en particulier dans les médias ».


Cette résolution souligne l’importance de la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée générale sur la revitalisation, a déclaré Sheikha Haya.  La Présidente s’est réjouie de cette mesure visant à renforcer le travail de l’Assemblée générale, objectif auquel elle s’est dite personnellement attachée.  Elle a également espéré que cette question recevra la pleine attention qu’elle mérite aux cours de la soixante-deuxième session.


Le représentant de Saint-Marin, Daniele D. Bodini, l’un des deux Facilitateurs avec son homologue du Sénégal, Paul Badji, s’est également réjoui de l’adoption de la résolution.


Par ailleurs, l’Assemblée générale a nommé un membre du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB).  Mme Misako Kaji**, dont la candidature avait été proposée par le Japon, avec l’assentiment du Groupe des États d’Asie, occupera le siège devenu vacant après la démission de Jun Yamazaki, également du Japon, jusqu’à la fin de son mandat, qui vient à expiration le 31 décembre 2007.


* Projet de résolution publié sous la cote A/61/L.65

** Curriculum vitae figurant dans le document publié sous la cote A/61/101/Add.1


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.