POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 27 FÉVRIER 2006

Point de presse
27 février 2006

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 27 FÉVRIER 2006

27/02/2006
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 27 FÉVRIER 2006


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points développés par Marie Okabe, Porte-parole adjointe du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan:


Secrétaire général/Genève


      Le Secrétaire général a rejoint aujourd’hui les Présidents du Gabon et de la Guinée équatoriale à un sommet au cours duquel ils ont évalué la médiation visant à parvenir à une solution négociée du différend politique qui oppose les deux pays.


Le Secrétaire général a remercié les deux Présidents pour leur appui aux efforts de médiation, facilités par son Conseiller spécial, Yves Fortier.  Il a souligné qu’à ce jour, les acquis démontrent que les deux États peuvent travailler ensemble pour régler leur différend de manière pacifique.


Les parties ont décidé de se lancer immédiatement dans des négociations sur la délimitation de leurs frontières maritime et terrestre.  Elles ont convenu d’une réunion d’experts prévue pour le 15 mars à Genève. 


Le Secrétaire général s’est ensuite adressé à la presse et a fait, entre autres, des commentaires sur la suite qu’il souhaiterait voir donner au projet de résolution relatif à la création du Conseil des droits de l’homme, soumis aux États Membres par le Président de l’Assemblée générale. 


Secrétaire général/Qatar


      Samedi dernier au Qatar, le Secrétaire général s’est entretenu avec les Secrétaires généraux de l’Organisation de la Conférence islamique et de la Ligue des États arabes ainsi qu’avec les Ministres des affaires étrangères de la Turquie, de l’Espagne et du Qatar.  Ils ont publié une déclaration commune sur la question des caricatures du Prophète Mahomet.


Ces personnalités ont appelé à la retenue et à une fin immédiate du climat actuel qui « risque de semer la discorde entre les communautés, les sociétés et les pays ».  Tout en réaffirmant le droit universel à la liberté d’expression, ils ont appelé chacun à exercer cette liberté avec responsabilité et à ne pas s’en servir comme prétexte pour inciter à la haine ou à insulter les croyances profondes d’aucune communauté.


Le Secrétaire général a déclaré qu’il portera le texte à l’attention de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité et qu’il reviendra aux États Membres de décider de la suite à lui donner.


Dimanche matin, avant de quitter le Qatar pour Genève, le Secrétaire général a fait une déclaration d’ouverture à la deuxième réunion du Groupe de haut niveau sur l’Alliance des civilisations.  Il a déclaré aux membres du Groupe et aux autres invités, que les passions nées de la publication récente des caricatures, et les réactions qu’elles ont provoquées, n’illustrent que trop clairement la nécessité de combler le fossé grandissant dans la compréhension entre les sociétés musulmanes et occidentales.


Le Secrétaire général a souligné la nécessité de faire prévaloir la voix des modérés, étant donné que « ceux qui crient le plus fort » ne sont pas nécessairement représentatifs de la communauté au nom de laquelle ils prétendent parler.


Iraq


      Le Représentant spécial du Secrétaire général en Iraq, Ashraf Qazi, a déclaré, pendant le week-end, que les Nations Unies sont prêtes à appuyer les mesures visant à calmer la situation après la destruction du mausolée des deux imams à Samarra.


En particulier, s’est-il expliqué, l’ONU, avec l’appui de son Organisation pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), est disposée à établir d’urgence un fonds spécial pour la reconstruction, appuyé par la communauté internationale, pour rétablir dans sa dignité originelle le mausolée et les autres mosquées qui ont été détruits par la suite.


Les Nations Unies encourageraient et contribueraient à des projets, y compris un pacte national pour la protection des droits de l’homme, visant à renforcer le respect mutuel, la compréhension et l’harmonie entre toutes les communautés de l’Iraq, a ajouté le Représentant spécial.


Soudan


      Le Représentant spécial du Secrétaire général au Soudan, Jan Pronk, s’est rendu dans le sud du Darfour, pendant le week-end.  En réponse à une situation tendue en matière de sécurité, Jan Pronk a lancé un appel urgent aux parties pour qu’elles fassent preuve de retenue et mettent en place des mécanismes conjoints, au niveau local, pour assurer la protection des civils.


Entre-temps, les échauffourées continuent entre les Forces armées soudanaises et le Mouvement/Armée de libération du Soudan (M/SLA) dans le nord du Darfour, selon la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).  Des informations portent à croire que depuis la résurgence des combats, il y a une semaine, un grand nombre de villages ont été attaqués et incendiés alors que des marchés ont été pillés et des personnes déplacées. 


Jan Pronk est arrivé au Siège de l’ONU et tiendra une conférence de presse demain à 13 heures.    


      De son côté, le Conseil de sécurité a tenu, ce matin, une réunion d’information avec le Président du Comité des sanctions imposées au Soudan, le Représentant permanent de la Grèce, Adamantios Vassilakis.



Somalie


      Hier, le Représentant spécial du Secrétaire général en Somalie, François Lonseny Fall, a participé à la première session du Parlement somalien à Baidoa.  Qualifiant l’évènement de « tournant dans l’histoire de la Somalie », le Représentant spécial a souligné que c’est la première fois que le Parlement somalien se réunit dans les frontières du pays, faisant ainsi espérer au peuple somalien « qu’ils peuvent commencer dès maintenant à rebâtir leur nation ».  Il les a assurés de l’appui des Nations Unies.


Commission de la condition de la femme


      La Commission a entamé sa cinquantième session aujourd’hui qui a pour thème la « participation égale des femmes et des hommes dans les processus de prise de décisions ».


Plus de 50 hauts fonctionnaires de gouvernements et plus de 3 000 représentants d’ONG devraient participer à la session qui s’achèvera le 10 mars.


S’adressant à la séance inaugurale, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Louise Fréchette, a dit avoir constaté que le monde commence à saisir qu’il n’est pas d’outil plus efficace du développement que l’émancipation des femmes et des filles.


Comité spécial des opérations de maintien de la paix


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, a fait une déclaration devant le Comité spécial.  Il a souligné la nécessité de reconnaître que les opérations de maintien de la paix des Nations Unies sont une composante permanente et non provisoire du système des Nations Unies. 


Il a également défendu la mise sur pied d’une capacité de maintien de la paix institutionnalisée, professionnelle et à la hauteur des tâches, en tant que fonction essentielle et intégrée de l’Organisation.


Pour mettre en œuvre cette réforme capitale, Jean-Marie Guéhenno a mis en avant cinq priorités visant la recherche et le maintien d’un personnel bien formé, efficace et à la hauteur des tâches; et l’octroi de directives et de ressources suffisantes à une Organisation à la hauteur des tâches et transparente qui coopère, de manière efficace, avec tout l’éventail des partenaires de maintien de la paix pour garantir la sécurité et un appui aux pays sortant d’un conflit. 


Bolivie


Après les récentes inondations, l’Équipe des Nations Unies pour l’évaluation et la coordination en cas de catastrophe, en collaboration avec le Gouvernement bolivien, a décidé de se concentrer sur plusieurs domaines urgents de préoccupation, tels que l’amélioration de la qualité de l’eau et de l’assainissement, ainsi que la fourniture de services psychologiques et sociaux aux habitants des camps.


Entre-temps, le Programme alimentaire mondial (PAM) et la Croix-Rouge bolivienne ont distribué de la nourriture et du matériel de secours à 1 800 familles.  Ils élargiront leurs opérations aussi tôt qu’ils auront reçu des fonds supplémentaires.


Visite humanitaire commune


      Les chefs des trois plus grandes institutions humanitaires des Nations Unies poursuivent leur visite dans la région des Grands Lacs, laquelle s’inscrit dans leurs efforts communs de sensibiliser le monde au sort des milliers de réfugiés et de personnes déplacées de la région.


S’exprimant au nom de ses collègues du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé la communauté internationale à fournir un plus grand appui au processus de transition en République démocratique du Congo (RDC) qui, pour la première depuis 45 ans, s’achemine vers la pleine démocratie.


Antonio Guterres a déclaré: « L’ampleur du problème, sa complexité et sa nature sont telles que tous nos ressources combinées ne pourront pas le résoudre facilement ».


Tsunami


L’Envoyé spécial adjoint pour la reconstruction après le tsunami, Eric Schwartz, a achevé sa mission d’évaluation de 10 jours en Indonésie et en Inde.  Il s’est entretenu avec les représentants des Gouvernements et des Nations Unies ainsi qu’avec des représentants de la société civile, des communautés affectées et du secteur privé, pour évaluer tant les progrès réalisés que les défis à relever dans les efforts de reconstruction.


Eric Schwartz s’est dit « globalement impressionné » par les progrès enregistrés depuis sa dernière visite en décembre dernier.  Il doit effectuer un voyage à Genève pour rencontrer la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Louise Arbour.


Grippe aviaire


S’agissant des informations relatives à la propagation de la grippe aviaire au Niger, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a indiqué que son Coordonnateur des projets d’urgence pour la grippe aviaire en Afrique de l’Ouest arrive aujourd’hui au Niger.  Il passera en revue les plans mis en place et conseillera le Gouvernement nigérien sur la meilleure manière de contrôler la propagation du virus.


La FAO fournira aussi des équipements de protection pour le personnel technique et les vétérinaires chargés des efforts de contrôle.


CIJ


      La Cour internationale de Justice (CIJ) a ouvert aujourd’hui à La Haye, des auditions publiques dans le cadre desquelles la Bosnie-Herzégovine accuse la Serbie-et-Monténégro d’avoir violé la Convention de 1948 contre le génocide.  Les auditions, qui devraient durer jusqu’au 9 mai, résultent d’une plainte que la Bosnie-Herzégovine a déposé en 1993 contre ce qui était alors la République fédérale de Yougoslavie.



Porte-parole du Président de l’Assemblée générale


Après le point de presse quotidien, Pascale Pragati, la Porte-parole du Président de l’Assemblée générale a indiqué aujourd’hui qu’après avoir reçu le projet de résolution sur la création du Conseil des droits de l’homme, de nombreuses délégations ont indiqué au Président de l’Assemblée générale qu’elles attendent toujours les réponses de leur capitale, lesquelles devraient parvenir au Siège demain et après-demain.  Entre-temps, le Président de l’Assemblée, qui a présenté son texte après de longues consultations avec les délégations, est encouragé par les réactions certes officieuses mais positives qu’il a eues de plusieurs délégations, ainsi que par celles de défenseurs connus des droits de l’homme comme Desmond Tutu ou l’ancien Président américain, Jimmy Carter. 


Le Président s’est aussi félicité des commentaires du Secrétaire général de l’ONU et de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme.  Il a appelé les délégations à accélérer les efforts pour assurer une transition sans heurt de la Commission des droits de l’homme au Conseil des droits de l’homme.  À ce jour, aucune date n’est fixée pour une adoption à l’Assemblée générale, ni pour l’examen préalable du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB).


S’agissant des remarques faites à la presse par le Représentant permanent des États-Unis qui a exprimé sa volonté de rouvrir les négociations, la Porte-parole a assuré que le Président de l’Assemblée générale n’a reçu aucune demande officielle en ce sens ni de la part des États-Unis ni d’aucune autre délégation.  Les négociations sont terminées, a-t-elle dit, en ajoutant que le Président de l’Assemblée générale reste fidèle à un texte « qui est le meilleur compromis possible ».  Il espère toujours une adoption par consensus, a-t-elle conclu, pour couper court aux rumeurs selon lesquelles certaines délégations, dont les États-Unis, ont l’intention de demander un vote si le texte est soumis en l’état à l’Assemblée générale.


La Porte-parole a aussi signalé que le Comité spécial chargé de négocier une convention générale sur le terrorisme international a entamé sa dixième session aujourd’hui.


Conférences de presse


      Outre celle du Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan à 13 heures, la salle 226 accueillera demain la conférence de presse de Melvyn Levitsky, membre du Conseil international de contrôle des stupéfiants, qui présentera le rapport annuel de ce Conseil.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.