POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 14 FÉVRIER 2006

Point de presse
14 février 2006

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 14 FÉVRIER 2006

14/02/2006
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU: 14 FÉVRIER 2006


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous, les principaux points développés par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan:


Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH)


La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) indique que la situation à Port-au-Prince est plus calme aujourd’hui, avec sensiblement moins de manifestants dans les rues.  Environ 92% des bulletins de vote ont été transférés au centre de décompte de la capitale, malgré la gêne occasionnée par les manifestations.  La MINUSTAH appelle les manifestants à garder à l’esprit que leur comportement perturbe le décompte des voix, certains employés électoraux étant réticents à se rendre au travail dans ces conditions.


Conseil de sécurité


Les membres du Conseil de sécurité se sont réunis ce matin en consultations à huis clos pour entendre un exposé du Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi, sur l’évolution de la situation en Haïti.  Ils ont ensuite adopté à l’unanimité la résolution 1658 (2006), par laquelle ils ont prorogé le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) jusqu’au 15 août prochain.  Aux termes de la même résolution, les membres du Conseil ont également approuvé les recommandations du dernier rapport en date du Secrétaire général sur la MINUSTAH.  Ils prient le Secrétaire général de lui faire rapport sur l’opportunité d’un réaménagement du mandat de la Mission après l’entrée en fonctions du nouveau gouvernement.


Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de février, l’Ambassadeur des États-Unis, John Bolton, a fait une déclaration à la presse, dans laquelle les membres du Conseil félicitent le peuple d'Haïti pour son engagement envers la démocratie et appellent toutes les parties à faire preuve de retenue en l’attente des résultats définitifs.  Ils les encouragent fermement à respecter le résultat de l'élection et à s'abstenir de toute violence.


Par ailleurs, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Soren Jessen-Petersen, a fait ce matin en séance publique un exposé sur les derniers développements dans la province.  M. Jessen-Petersen a fait observer à cette occasion que le rythme de l’application des normes, notamment celles qui concernent les droits des minorités, s’était ralenti ces derniers mois.  Il a exhorté toutes les parties à faire preuve de coopération sur des questions telles que celle de la décentralisation.


Les membres du Conseil ont également entendu en consultations à huis clos aujourd’hui un exposé sur l’Iraq de la Sous-Secrétaire générale aux affaires politiques, Angela Kane.  Une déclaration présidentielle a ensuite été adoptée, qui salue l’annonce des résultats officiels des élections au Conseil iraquien des représentants et souligne l’importance de l’ouverture, de la concertation nationale et de l’unité en cette période où l’Iraq avance sur le chemin du développement politique.


Le Secrétaire général à Washington


Le Secrétaire général était hier à Washington, où, à l’issue d’un déjeuner de travail avec la Secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice, il s’est rendu à la Maison Blanche pour s’entretenir avec le Président des États-Unis, George Bush.  Les deux hommes ont évoqué une heure durant de nombreuses questions, dont la réforme des Nations Unies, ainsi que la situation au Moyen-Orient, en Iraq et au Soudan.  Avant son retour à New York, M. Annan a rencontré le Président de la Commission des affaires étrangères du Sénat américain, Richard Lugar.


Darfour


Hier, à l’issue de son entretien à la Maison Blanche, le Secrétaire général a déclaré à la presse que le Président Bush et lui-même avaient convenu que la force qui serait prochainement déployée au Darfour devrait disposer à la fois de moyens terrestres et aériens.  À cette fin, une coopération étroite avec la communauté internationale leur est apparue nécessaire.


Pour sa part, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, a passé la journée à Addis-Abeba, en Éthiopie, en consultations avec l’Union africaine, pour évaluer les options qui permettront d’assurer la transition de la force actuelle de l’Union africaine vers une opération des Nations Unies au Darfour.  Des discussions sont également en cours à ce sujet au Siège des Nations Unies.  Comme l’a précisé le Secrétaire général, une fois précisées les exigences d’une telle opération, il sera temps pour les États Membres de déterminer leur implication en matière de troupes, d’équipements ou encore de matériels de communication.


Le Secrétaire général à Princeton


Cet après-midi, le Secrétaire général devait se rendre à l’Université de Princeton, dans le New Jersey, pour y participer au Colloque mondial des Présidents d’Université.  C’est la seconde fois que M. Annan devait rencontrer les doyens du monde entier, dans le cadre de ses efforts pour renforcer les échanges d’idées entre les Nations Unies et le monde académique.  Il devait exprimer à cette occasion sa volonté de longue date de favoriser la circulation des idées à travers le monde et d’encourager les institutions du Sud à jouer le rôle qui leur revient.  Le Secrétaire général avait également prévu d’évoquer dans la soirée le processus engagé en vue de réformer l’Organisation, ainsi que les efforts déployés pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  M. Annan prendra part demain à des tables rondes sur les avantages sociaux et les biens publics mondiaux.   Le principal orateur sera l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Kemal Dervis.



Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)


Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique qu’un nombre croissant de Burundais ont traversé la frontière avec la République-Unie de Tanzanie au cours des derniers jours.  Ils sont 3 500 à avoir fui leur pays depuis le début de l’année et sont rejoints chaque jour par une centaine de plus.  La raison en tient à une sous-alimentation chronique et à une insécurité grandissante dans leur pays d’origine.  Les réfugiés qui arrivent ont des symptômes de malnutrition et d’ailleurs un enfant est mort la semaine dernière.  Le HCR porte déjà assistance à 350 000 réfugiés de pays voisins en Tanzanie, dont 195 000 en provenance du Burundi.


Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)


Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé un appel aux Tigres de libération de l'Eelam tamoul pour qu’ils mettent fin au recrutement d’enfants et libèrent tous ceux qui combattent déjà dans leurs rangs.


Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)


L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a appelé aujourd’hui la communauté internationale à soutenir les ex-cultivateurs d’opium pour empêcher que la pauvreté ne les contraigne à replanter à nouveau le pavot.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.