LE PERSONNEL DE L’ONU N’AURAIT RIEN PU FAIRE DE PLUS POUR ÉVITER L’INCIDENT DE KHIAM, CONCLUT LA COMMISSION D’ENQUÊTE

29 septembre 2006
SG/SM/10666

LE PERSONNEL DE L’ONU N’AURAIT RIEN PU FAIRE DE PLUS POUR ÉVITER L’INCIDENT DE KHIAM, CONCLUT LA COMMISSION D’ENQUÊTE

29/09/2006
Secrétaire général
SG/SM/10666
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE PERSONNEL DE L’ONU N’AURAIT RIEN PU FAIRE DE PLUS POUR ÉVITER L’INCIDENT DE KHIAM, CONCLUT LA COMMISSION D’ENQUÊTE

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan:

La Commission d’enquête sur l’incident de Khiam au Liban, où quatre observateurs militaires des Nations Unies ont été tués, a présenté son rapport au Secrétaire général.

La base de patrouille des Nations Unies à Khiam a été atteinte par une bombe aérienne de 500 kg à guidage de précision et détruite à 19 h 25, le 25 juillet 2006.  La Commission d’enquête note que les autorités israéliennes ont accepté l’entière responsabilité de l’incident et ont présenté leurs excuses aux Nations Unies pour ce qu’ils appellent une erreur « au niveau opérationnel ».

La Commission n’a pas pu rencontrer les commandants des forces armées israéliennes chargés des questions opérationnelles et tactiques.  Elle n’a donc pas été en mesure d’identifier la raison pour laquelle les attaques menées contre les positions des Nations Unies n’ont pas cessé, malgré les démarches répétées du personnel de l’ONU auprès des autorités israéliennes, tant sur le terrain qu’au Siège.

Le rapport conclut que toutes les procédures-standards d’opération ont été suivies et qu’aucune autre initiative de la part du personnel de l’ONU n’aurait permis une issue différente.

Le Secrétaire général rend, une nouvelle fois, hommage aux quatre personnes qui ont donné leur vie pour la paix et réitère ses sincères condoléances à leur famille.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.