KOFI ANNAN SE FÉLICITE DE LA TENUE DE POURPARLERS AVEC L’IRAN, PRÉVUS LE 20 FÉVRIER À MOSCOU, SUR LA PROPOSITION RUSSE CONCERNANT L’ENRICHISSEMENT D’URANIUM

SG/SM/10352
17 février 2006

KOFI ANNAN SE FÉLICITE DE LA TENUE DE POURPARLERS AVEC L’IRAN, PRÉVUS LE 20 FÉVRIER À MOSCOU, SUR LA PROPOSITION RUSSE CONCERNANT L’ENRICHISSEMENT D’URANIUM

17/02/2006
Secrétaire général
SG/SM/10352
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

KOFI ANNAN SE FÉLICITE DE LA TENUE DE POURPARLERS AVEC L’IRAN, PRÉVUS LE 20 FÉVRIER À MOSCOU, SUR LA PROPOSITION RUSSE CONCERNANT L’ENRICHISSEMENT D’URANIUM


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan:


Le Secrétaire général se félicite des informations confirmant que l’Iran aura des pourparlers à Moscou le 20 février, sur la proposition russe relative à l’enrichissement d’uranium.  La contribution de la Fédération de Russie, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour ramener toutes les parties à la table de négociations, est de la plus haute importance.  Le Secrétaire général veut espérer que l’Iran mettra à profit ces pourparlers à Moscou, ainsi que la période entre maintenant et début mars, pour prendre les mesures nécessaires pour rétablir la confiance quant au caractère exclusivement pacifique de son programme nucléaire.  Il émet l’espoir que l’Iran répondra de façon positive aux résolutions adoptées par le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la mise en œuvre en République islamique d’Iran de l’accord de garanties TNP.


De tels progrès seraient accueillis favorablement par la communauté internationale, la situation actuelle ayant notamment des implications au-delà de l’Iran.  Si la situation n’est pas résolue dans des délais raisonnables, il y aura des conséquences négatives pour la sécurité régionale et internationale, ainsi que pour l’avenir du régime de non-prolifération lui-même.  Il appartient à tous les gouvernements, qui soutiennent et comptent sur ce régime tant pour assurer leur propre sécurité que la sécurité collective, d’aider à résoudre cette crise de sorte à maintenir l’intégrité et l’efficacité de ce régime.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.