LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ANNONCE SON INTENTION DE NOMMER SERGE BRAMMERTZ, DE LA BELGIQUE, À LA TÊTE DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE SUR L’ASSASSINAT DE RAFIK HARIRI

11 janvier 2006
SG/SM/10298

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ANNONCE SON INTENTION DE NOMMER SERGE BRAMMERTZ, DE LA BELGIQUE, À LA TÊTE DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE SUR L’ASSASSINAT DE RAFIK HARIRI

11/01/2006
Secrétaire général
SG/SM/10298
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ANNONCE SON INTENTION DE NOMMER SERGE BRAMMERTZ, DE LA BELGIQUE, À LA TÊTE DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE SUR L’ASSASSINAT DE RAFIK HARIRI


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Bureau du porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan:


Le Secrétaire général a envoyé aujourd’hui une lettre au Président du Conseil de sécurité pour l’informer de son intention de nommer Serge Brammertz, de la Belgique, à la tête de la Commission internationale indépendante des Nations Unies chargée d’enquêter sur l’assassinat de l’ancien Premier Ministre libanais, Rafik Hariri.  M. Brammertz prend la succession de Detlev Mehlis.


M. Brammertz était jusqu’ici Procureur adjoint chargé des enquêtes à la Cour pénale internationale.  Avant son élection à ce poste, il occupait les fonctions de Procureur fédéral du Royaume de Belgique. 


Il se rendra à Beyrouth pour y prendre ses nouvelles fonctions dès que possible.


Le Secrétaire général souhaite remercier M. Mehlis pour l’excellent travail qu’il a accompli pour établir l’enquête sur des bases solides et très professionnelles.  Il réaffirme son engagement sans faille à soutenir le travail de la Commission afin de l’aider à s’acquitter de son mandat qui est d’assister les autorités libanaises dans leurs efforts visant à identifier et traduire en justice les auteurs de ce crime.


Le Secrétaire général a pris notamment des mesures pour mettre en œuvre le mandat assigné par la résolution 1644 du Conseil de sécurité visant à assister le Gouvernement libanais à déterminer la nature et l’étendue de l’assistance internationale nécessaire  pour traduire en justice les présumés coupables de ce crime devant un tribunal international.  Dans un proche avenir, il dépêchera une mission au Liban à cette fin.  En outre, le Secrétaire général s’entretiendra avec M. Brammertz et les autorités libanaises de la façon la mieux appropriée pour étendre le travail de la Commission afin d’assister les autorités libanaises à enquêter sur d’autres attaques terroristes perpétrées depuis le 1er octobre 2004.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.