LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME RADHIKA COOMARASWAMY, DU SRI LANKA, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANTE SPÉCIALE POUR LES ENFANTS ET LES CONFLITS ARMÉS

SG/A/979-BIO/3738-HR/4884
7 février 2006

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME RADHIKA COOMARASWAMY, DU SRI LANKA, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANTE SPÉCIALE POUR LES ENFANTS ET LES CONFLITS ARMÉS

07/02/2006
Secrétaire général
SG/A/979
BIO/3738
HR/4884
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME RADHIKA COOMARASWAMY, DU SRI LANKA, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANTE SPÉCIALE POUR LES ENFANTS ET LES CONFLITS ARMÉS


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Radhika Coomaraswamy, du Sri Lanka, comme sa Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés.


Juriste de formation et actuellement Présidente de la Commission des droits de l’homme du Sri Lanka, Mme Coomaraswamy est connue internationalement pour son action en faveur de la cause des droits de la personne humaine et a fait un travail remarquable, de 1994 à 2003, en tant que Rapporteur spécial de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies sur la violence contre les femmes.  Dans ses rapports à la Commission,  elle a exposé la violence dans la famille; dans les communautés; et contre les femmes dans les conflits armés ainsi que le problème du trafic international.  Elle a défendu avec énergie les droits des femmes, intervenant au nom d’un grand nombre d’entre elles à travers le monde, demandant des clarifications à des gouvernements dans des cas où elles étaient victimes de violence.


Mme Coomaraswamy a été nommée Présidente de la Commission nationale des droits de l’homme du Sri Lanka en mai 2003 et est aussi Directrice du Centre pour les études ethniques de Colombo.  Elle enseigne à la New York University School of Law en tant que professeur invité dans le cadre du programme Global Faculty.  Elle dispense chaque mois de juillet un cours d’été au New College de l’Université d’Oxford, et est l’auteur de nombreuses publications, dont deux recueils sur le droit constitutionnel, et plusieurs articles ayant trait aux études ethniques et au statut des femmes. 


Plusieurs prix et distinctions ont été attribuées à Mme Radhika Coomaraswamy dont notamment le Prix international de l’American Bar Association; le Prix des droits de l’homme de l’International Human Rights Law Group; le Prix Bruno Kreisky, qu’elle a remporté en 2000; le Prix des droits de l’homme Leo Ettinger, de l’Université d’Oslo; le Prix Cesar Romero, de l’Université de Dayton (États-Unis); le Prix William J. Butler, de l’Université de Cincinnati (États-Unis); et le Prix Robert S. Litvack, de l’Université McGill au Canada.  Au mois de novembre 2005, en reconnaissance des services qu’elle a rendus au Sri Lanka et au reste du monde, la Présidente du Sri Lanka a conféré à Mme Coomaraswamy le titre de « Deshamanya ».  Elle est la seule femme à qui ce titre a été décerné.


Mme Coomaswamy est une ancienne élève de l’École internationale des Nations Unies, à New York.  Elle est titulaire d’une Licence de l’Université de Yale; d’un diplôme de « Juris Doctor » de l’Université Columbia; d’une Maîtrise en droit de Harvard, et a reçu plusieurs doctorats honorifiques.          


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.