DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SECURITÉ CONCERNANT LE TCHAD ET DARFOUR

13 avril 2006
SC/8690-AFR/1365

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SECURITÉ CONCERNANT LE TCHAD ET DARFOUR

13 avril 2006
Conseil de sécurité
SC/8690 AFR/1365
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATIONÀ LA PRESSE FAITE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SECURITÉ CONCERNANT LE TCHAD ET DARFOUR

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Wang Guangya (Chine), concernant le Tchad et Darfour :

Les membres du Conseil de sécurité ont examiné la situation au Darfour et la montée de la tension à la frontière entre le Soudan et le Tchad.

Les membres du Conseil ont exprimé leur profonde préoccupation face à la détérioration de la situation au Darfour et aux récentes attaques menées par des groupes armés au Tchad. Les membres du Conseil condamnent les attaques contre les camps de réfugiés.

Les membres du Conseil condamnent toute tentative de prise du pouvoir par la force, conformément à la résolution d’Alger adoptée en 1999 par l’Organisation de l’Union africaine, et demandent aux rebelles de mettre un terme à la violence et de participer au processus démocratique.

Les membres du Conseil engagent les Gouvernements soudanais et tchadien à respecter la Déclaration et l’Accord de Tripoli du 8 février 2006, que le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a entérinés le 10 mars 2006 à sa quarante-sixième réunion, à s’acquitter intégralement des engagements pris et à faciliter les activités des mécanismes de suivi pertinents convenus dans la Déclaration et l’Accord de Tripoli.

Les membres du Conseil soutiennent les efforts entrepris par l’Union africaine et invitent le Secrétaire général et l’Union africaine à offrir leurs bons offices pour trouver une solution à cette crise.

Les membres du Conseil engagent les parties aux pourparlers de paix d’Abuja à conclure un accord de paix d’ici au 30 avril, comme l’a demandé le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, de sorte à contribuer à instaurer la paix et la stabilité dans toute la région.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.