ONU-HABITAT CÉLÈBRE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’HABITAT EN PARTENARIAT AVEC LA BATTERY PARK CITY AUTHORITY ET LE COMITÉ DES ONG SUR LES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS

2 octobre 2006
HAB/206-OBV/579*

ONU-HABITAT CÉLÈBRE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’HABITAT EN PARTENARIAT AVEC LA BATTERY PARK CITY AUTHORITY ET LE COMITÉ DES ONG SUR LES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS

2/10/06
Communiqué de presse
HAB/206 OBV/579*
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ONU-HABITAT CÉLÈBRE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’HABITAT EN PARTENARIAT AVEC LA BATTERY PARK CITY AUTHORITY ET LE COMITÉ DES ONG SUR LES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS

(Adapté de l’anglais)

NEW YORK, 2 octobre (ONU-Habitat) -– L’ONU-Habitat a célébré la Journée mondiale de l’habitat ce matin à New York  avec des représentants des autorités locales et de la société civile pour répondre au thème de la Journée mondiale 2006: « Les villes, aimants  d’espoir ».

Le premier lundi d’octobre de chaque année, qui est désigné par les Nations Unies pour célébrer la « Journée mondiale de l’habitat », est consacré à la réflexion sur les établissements humains et le droit universel à un logement.  Cette Journée rappelle au monde sa responsabilité collective en la matière.  En 1950, un tiers de la population mondiale vivait dans des villes et, 50 ans plus tard, après les plus grands mouvements migratoires de l’histoire, cette proportion est passée à 50% et elle sera de deux tiers, soit 6 milliards de personnes, d’ici à 2050.

Les migrations et la croissance urbaine posent des défis sans précédent, a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, et les États Membres de l’ONU, les ONG et le secteur privé doivent redoubler d’efforts en faveur d’une urbanisation viable.

La Directrice exécutive de l’ONU-Habitat, Mme Anna Tibaijuka, puisant dans les faits nouveaux issus du rapport « L’état des villes dans le monde 2006-2007 », a appelé l’attention du monde sur le phénomène rapide et irréversible de l’urbanisation.  Pour la première fois dans l’histoire, la majorité de la population vit en zone urbaine, et en 2007, un milliard d’êtres humains vivront dans des taudis.  On estime que 93% de la future croissance démographique urbaine se fera dans les villes d’Asie et d’Afrique, et dans une moindre mesure d’Amérique latine et des Caraïbes.

Dans ses observations liminaires, Mme Axumite Gebre-Egziabher, Directrice du Bureau de l’ONU-Habitat de New York, a déclaré qu’au vu de l’urbanisation croissante, il faut examiner les répercussions des migrations sur le développement  physique, social et économique des villes et encourager les pouvoirs locaux à œuvrer à une gestion et à une planification participatives en faveur de villes viables.

La « Battery Park City Authority » (BPCA) a montré aux participants la vision qu’elle avait de Battery Park, de son nouveau projet de développement vert. Battery Park City abrite la première tour résidentielle verte – le Solaire-  et tous les bâtiments érigés sur ses 23 hectares de terrain doivent obéir à des normes environnementales rigoureuses.

La BPCA est une société privée d'utilité publique créée par l’État de New York en 1968 pour mettre en valeur un site de 23 hectares à l’extrême sud de Manhattan.  Des baux sont cédés à des promoteurs qui doivent construire en respectant les directives vertes de la BPCA qui cherchent notamment à maximiser l’efficacité énergétique et à réduire l’utilisation de l’eau.

« Lorsque nous avons dit que nous allions construire « vert », beaucoup de gens ont cru que nous parlions de la couleur des briques », a déclaré James F. Gill, Président de la BPCA.  « Battery Park City Authority, avec ses trois tours résidentielles actuelles et six autres de prévues a prouvé au monde que les immeubles verts étaient avantageux tant sur le plan environnemental qu’économique. »

« Nous devions non seulement concevoir et construire une tour résidentielle écologiquement viable à New York,  mais créer en même temps un prototype de vie urbaine saine », a déclaré Russell C. Albanese,  Président de « Albanese Organization ». « Le génie des directives vertes de Battery Park, c’est  qu’elles ont non seulement mené à la création d’un environnement intérieur sain pour les locataires et à une utilisation responsable des matériaux, mais qu’elles sont également bénéfiques pour l’environnement extérieur.  Le succès de « Solaire » est à la mesure des perspectives qu’il laisse entrevoir pour des immeubles écologiquement viables ». 

Sous la direction du Gouverneur Pataki, New York est devenue un chef de file mondial en matière d’immeubles verts.  À Battery Park City, au nouveau World Trade Center et  dans des constructions du secteur privé comme One Bryant Park, New York prouvera au monde qu’en construisant vert, on gagne sur tous les plans, se déclare convaincu Charles Fox, Vice-Secrétaire du Gouverneur Pataki à l’énergie propre.

« En moyenne, un immeuble a une durée de vie de 50 ans; alors vous pouvez imaginer les effets de ces environnements intérieurs sur les milliers de personnes qui y vivent.  Nous devons donc aborder la construction de chaque immeuble et le réaménagement des immeubles existants dans une perspective durable, écologique et efficace sur le plan énergétique.  Les décisions que nous prenons aujourd’hui auront un impact sur la population et l’environnement pendant des décennies », déclare Peter Smith, Président de la New York State Energy Research and Development Authority.

Des organisations de la société civile ont fait des exposés sur les migrations et les établissements, signalant qu’à leur arrivée, les migrants se rendaient compte qu’il n’y avait pas à New York de logements bon marché, sûrs et propres.

L’équipe du Tenement Museum a présenté des perspectives novatrices en insistant sur les activités génératrices de revenus des habitants des vieux immeubles.

Un exposé a porté sur les activités qui ont abouti à la mise en place de codes et de réglementations sur les logements; et une panéliste a décrit les problèmes propres aux besoins des personnes âgées en matière de logement, en particulier dans les zones urbaines pauvres.

Pour plus de renseignements, prière de contacter: Yamina Djacta, Directrice adjointe, Bureau de New York, ONU-Habitat, tél.: (212) 963-4200 ou email: habitat@un.org.  Pour plus de renseignements sur ONU-Habitat, cliquez sur www.unhabitat.org, ouM. Brian Karpf, tél.: (212) 608-0333 ou email: Brian@arztcomm.com, George Arzt Communications, Inc.

*     Le communiqué de presse du 28 septembre OBV/577 est publié à nouveau sous la cote OBV/578.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.