PRÉOCCUPÉ PAR L’INTENSIFICATION RÉCENTE DES COMBATS EN SOMALIE, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ INVITE LES PARTIES À SE DEGAGER DU CONFLIT

22 décembre 2006
CS/8927

PRÉOCCUPÉ PAR L’INTENSIFICATION RÉCENTE DES COMBATS EN SOMALIE, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ INVITE LES PARTIES À SE DEGAGER DU CONFLIT

22/12/2006
Conseil de sécurité
CS/8927
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5611e séance – après-midi

PRÉOCCUPÉ PAR L’INTENSIFICATION RÉCENTE DES COMBATS EN SOMALIE, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ INVITE LES PARTIES À SE DEGAGER DU CONFLIT

Il demande instamment aux institutions fédérales de transition et à l’Union des tribunaux islamiques de reprendre les négociations de paix

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Nassir Abdulaziz Al Nasser du Qatar, a fait ce matin, au nom des autres membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité se déclare profondément préoccupé par la persistance de la violence à l’intérieur de la Somalie, en particulier par l’intensification récente des combats opposant l’Union des tribunaux islamiques et les institutions fédérales de transition.

Le Conseil invite toutes les parties à se dégager du conflit, à réaffirmer leur attachement au dialogue, à appliquer immédiatement la résolution 1725 (2006) à s’abstenir de toute action de nature à provoquer ou à perpétuer la violence et les violations des droits de l’homme, à susciter inutilement des tensions et la méfiance, à mettre en péril le cessez-le-feu et le processus politique ou à aggraver encore la situation humanitaire.

Le Conseil réaffirme son attachement à la souveraineté, l’intégrité territoriale, l’indépendance politique et l’unité de la Somalie.

Le Conseil réaffirme son adhésion à un règlement complet et durable de la situation en Somalie conformément à la Charte fédérale de transition, soulignant l’importance d’institutions largement représentatives et d’un processus politique sans exclusive, ainsi que le prévoit la Charte fédérale.

Le Conseil réaffirme également que la Charte fédérale de transition et les institutions fédérales de transition offrent le seul moyen de parvenir à la paix et à la stabilité en Somalie et souligne qu’il est nécessaire qu’un dialogue véritable se poursuive entre les institutions fédérales de transition et l’Union des tribunaux islamiques. Le Conseil, en conséquence, demande instamment aux institutions fédérales de transition et à l’Union des tribunaux islamiques de respecter les engagements qu’elles ont pris, de reprendre sans délai les négociations de paix sur la base des accords conclus à Khartoum et de se conformer aux accords issus de leur dialogue, et de créer un état de sécurité stable en Somalie.  Le Conseil, se félicite de tous les efforts déployés aux plans régional et international pour promouvoir et encourager le dialogue politique entre les institutions fédérales de transition et l’Union des tribunaux islamiques, et exprime son plein appui à ces initiatives.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.