TCHAD: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ RÉAFFIRME LE CARACTÈRE INACCEPTABLE DE TOUTE TENTATIVE DE PRISE DE POUVOIR PAR LA FORCE

15 décembre 2006
CS/8907

TCHAD: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ RÉAFFIRME LE CARACTÈRE INACCEPTABLE DE TOUTE TENTATIVE DE PRISE DE POUVOIR PAR LA FORCE

15/12/2006
Conseil de sécurité
CS/8907
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5595e séance – après-midi


TCHAD: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ RÉAFFIRME LE CARACTÈRE INACCEPTABLE DE TOUTE TENTATIVE DE PRISE DE POUVOIR PAR LA FORCE


Il réaffirme sa profonde préoccupation devant l’aggravation de la situation sécuritaire au Darfour


À l’issue de consultations officieuses sur la situation au Tchad et au Soudan, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser du Qatar, a fait cet après-midi, au nom des autres membres du Conseil, la déclaration suivante:


Le Conseil de sécurité exprime sa vive préoccupation à l’égard de l’intensification des activités militaires de groupes armés à l’est du Tchad.


Le Conseil de sécurité condamne fermement toute tentative de déstabilisation par la force, y compris la récente offensive menée par ces groupes dans le Biltine et le Ouaddaï, dans l'est du Tchad, et souscrit à la déclaration du Président de la Commission de l’Union africaine selon laquelle ces attaques contre le Tchad sont une violation flagrante des principes énoncés dans l’Acte constitutif de l’Union africaine, y compris le respect de l’intégrité territoriale et de l’unité de ses États membres.  Le Conseil de sécurité réaffirme le caractère inacceptable de toute tentative de prise du pouvoir par la force.  Il rappelle l’importance d’un dialogue politique ouvert, sur la base des dispositions constitutionnelles, en vue de promouvoir la réconciliation nationale et une paix durable dans le pays.


Le Conseil de sécurité exprime sa préoccupation à l'égard de la menace que l’intensification des activités des groupes armés à l’est du Tchad fait peser sur la sécurité de la population civile et des acteurs humanitaires ainsi que sur la poursuite des opérations de ces derniers dans l'est du pays.  Il rappelle que la présence d'un grand nombre de réfugiés représente une lourde charge pour le pays d'accueil et pour les communautés locales, et souligne la nécessité que l'aide humanitaire puisse continuer de parvenir sans entraves aux personnes ayant besoin d'assistance.  Il appelle le Gouvernement du Tchad à faire tout son possible pour protéger sa population civile.


Le Conseil de sécurité réaffirme sa profonde préoccupation devant l’aggravation de la situation sécuritaire dans le Darfour.  Il souligne qu’un règlement pacifique du conflit du Darfour, conformément à l’Accord de Paix sur le Darfour et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, contribuera à la restauration de la sécurité et de la stabilité dans la région, en particulier au Tchad et en République centrafricaine, et réaffirme son attachement à la souveraineté, l’unité, l’indépendance et l'intégrité territoriale de l'ensemble des États de la région.


Le Conseil de sécurité exprime sa préoccupation à l'égard de la persistance des tensions entre le Tchad et le Soudan, appelle ces deux États à respecter pleinement les engagements qu'ils ont souscrits en vue du respect et de la sécurisation de leur frontière commune dans l'Accord de Tripoli du 8 février 2006 et dans les accords ultérieurs qu'ils ont conclus, et engage à nouveau les États de la région à coopérer en vue d'assurer leur stabilité commune.


Le Conseil de sécurité rappelle qu'il attend avec intérêt et à brève échéance, ainsi qu’il l’a demandé dans ses précédentes résolutions pertinentes, un rapport du Secrétaire général contenant des recommandations se concentrant sur les moyens d'améliorer les conditions de sécurité du côté tchadien de la frontière avec le Soudan et la surveillance des activités transfrontalières entre le Tchad, le Soudan et la République centrafricaine, en ayant à l’esprit qu’il importe de promouvoir la paix et la stabilité régionales.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.