PRÉOCCUPÉ PAR L’ESCALADE DES HOSTILITÉS AU MOYEN-ORIENT, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉCIDE DE PROROGER JUSQU’AU 31 AOÛT LE MANDAT DE LA FORCE DE l’ONU AU LIBAN

31 Juillet 2006
CS/8793

PRÉOCCUPÉ PAR L’ESCALADE DES HOSTILITÉS AU MOYEN-ORIENT, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉCIDE DE PROROGER JUSQU’AU 31 AOÛT LE MANDAT DE LA FORCE DE l’ONU AU LIBAN

31/07/2006
Conseil de sécurité
CS/8793
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5501e séance – matin


PRÉOCCUPÉ PAR L’ESCALADE DES HOSTILITÉS AU MOYEN-ORIENT, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉCIDE DE PROROGER JUSQU’AU 31 AO Û T LE MANDAT DE LA FORCE DE l’ONU AU LIBAN


Il se donne ainsi le temps nécessaire d’envisager toutes les options possibles concernant les arrangements à venir au Sud-Liban


Les membres du Conseil de sécurité ont adopté ce matin à l’unanimité la résolution 1697 (2006), par laquelle ils ont décidé de proroger pour une période d’un mois le mandat de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). 


Dans le rapport* dont était saisi le Conseil, le Secrétaire général indique avoir reçu une lettre adressée par la Mission permanente du Liban auprès des Nations Unies, qui transmettait la demande du Gouvernement libanais visant la prorogation du mandat de la FINUL pour une nouvelle période de six mois.  Dans la mesure où le statu quo ante dans la région semble impossible et pour que le Conseil ait le temps d’envisager toutes les options possibles concernant les arrangements à venir au Sud-Liban, le Secrétaire général a recommandé que le Conseil proroge plutôt le mandat de la FINUL pour une période d’un mois.


Dans sa résolution, le Conseil de sécurité prie instamment toutes les parties intéressées de s’acquitter scrupuleusement de leurs obligations de respecter la sécurité de la FINUL et des autres fonctionnaires de l’ONU et leur demande de permettre à la Force de réapprovisionner ses positions, de mener des opérations de recherche et de sauvetage de son personnel et de prendre toutes autres mesures qu’elles jugeraient nécessaires pour assurer la sécurité de son personnel.


* Rapport paru sous la cote S/2006/560


Texte du projet de résolution (S/2006/583)


Le Conseil de sécurité,


Rappelant toutes ses résolutions antérieures sur le Liban, notamment les résolutions 425 (1978) et 426 (1978) du 19 mars 1978 et 1655 (2006) du 31 janvier 2006, ainsi que les déclarations du Président sur la situation au Liban, en particulier sa déclaration du 18 juin 2000 (S/PRST/2000/21),


Exprimant sa profonde préoccupation devant l’escalade des hostilités au Liban et en Israël depuis le 12 juillet 2006,


Prenant acte de la lettre datée du 7 juillet 2006 (S/2006/496) adressée au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies par la Chargée d’affaires par intérim de la Mission permanente du Liban auprès de l’Organisation des Nations Unies, transmettant la demande du Gouvernement libanais de voir le Conseil de sécurité proroger le mandat de la FINUL pour une nouvelle période de six mois,


Ayant examiné le rapport du Secrétaire général en date du 22 juillet 2006 sur la FINUL (S/2006/560), y compris ses observations selon lesquelles la FINUL n’était pas en mesure, du fait de la poursuite des hostilités le long de la Ligne bleue, de s’acquitter efficacement de ses tâches, et notant, dans ce contexte, que le Secrétaire général a recommandé que le mandat de la Force soit prorogé d’un mois en attendant un examen des différentes options concernant les arrangements à venir au Sud-Liban,


1. Prie instamment toutes les parties intéressées de s’acquitter scrupuleusement de leur obligation de respecter la sécurité de la FINUL et des autres fonctionnaires de l’ONU et d’éviter tout mode d’action qui pourrait mettre en danger le personnel de l’ONU et leur demande de permettre à la Force de réapprovisionner ses positions, de mener des opérations de recherche et de sauvetage de son personnel et de prendre toutes autres mesures qu’elle jugerait nécessaires pour assurer la sécurité de son personnel;


2. Décide de proroger le mandat de la FINUL jusqu’au 31 août 2006;


3. Décide de rester activement saisi de la question.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.