LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MISSION DES NATIONS UNIES EN ÉTHIOPIE ET EN ÉRYTHRÉE JUSQU’AU 31 MAI 2006

15 mai 2006
CS/8718

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MISSION DES NATIONS UNIES EN ÉTHIOPIE ET EN ÉRYTHRÉE JUSQU’AU 31 MAI 2006

15 mai 2006
Conseil de sécurité
CS/8718
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5437e séance – après-midi

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MISSION DES NATIONS UNIES EN ÉTHIOPIE ET EN ÉRYTHRÉE JUSQU’AU 31 MAI 2006

Soulignant son engagement en faveur du processus de paix et de l’application prompte et intégrale des Accords d’Alger, le Conseil de sécurité a décidé, cet après-midi, de proroger jusqu’au 31 mai 2006 le mandat de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE).

En adoptant cet après-midi à l’unanimité la résolution 1678 (2006),le Conseil de sécurité exige que les parties se conforment aux demandes déjà formulées en novembre 2005, notamment l’annulation par l’Érythrée de sa décision d’interdire les vols d’hélicoptère de la MINUEE et l’acceptation, par l’Éthiopie, de la décision définitive et contraignante du tracé de la frontière.  Par cette même résolution, le Conseil décide qu’au cas où il considérerait que les parties n’ont pas pleinement respecté ces dispositions, il envisagera d’ajuster le mandat et l’effectif de la MINUEE avant la fin du mois de mai 2006.

Par ailleurs, le Conseil demande une fois encore aux États Membres de continuer d’appuyer la MINUEE et de verser des contributions au Fonds d’affectation spéciale créé afin de soutenir l’opération de délimitation de la frontière entre l’Éthiopie et l’Érythrée.

LA SITUATION ENTRE L’ÉRYTHRÉE ET L’ÉTHIOPIE

Texte du projet de résolution ( S/2006/289)

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant toutes ses résolutions et déclarations antérieures concernant la situation entre l’Éthiopie et l’Érythrée (ci-après dénommées « les parties ») ainsi que les exigences qu’il y a formulées, notamment les résolutions 1640 (2005) du 23 novembre 2005, 1661 (2006) du 14 mars 2006 et 1670 (2006) du 13 avril 2006, et la déclaration de son président en date du 24 février 2006 (S/PRST/2006/10),

Soulignant son engagement sans faille en faveur du processus de paix et de l’application prompte et intégrale des Accords d’Alger,

Ayant à l’esprit les acquis de la réunion du 10 mars 2006, à Londres, de la Commission du tracé de la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie et comptant sur une issue positive de la prochaine réunion, prévue le 17 mai 2006,

Décide de proroger jusqu’au 31 mai 2006 le mandat en cours de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE);

Exige des parties qu’elles respectent pleinement la résolution 1640 (2005), en particulier ses paragraphes 1 et 5;

Demande une fois encore aux États Membres de continuer d’appuyer la MINUEE et de verser des contributions au Fonds d’affectation spéciale créé afin de soutenir l’opération de délimitation de la frontière;

Décide, au cas où il considérerait que les parties n’ont pas fait la preuve de leur plein respect de la résolution 1640 (2005), à la lumière des conclusions issues de la réunion de la Commission prévue le 17 mai 2006, de modifier le mandat et l’effectif de la MINUEE avant la fin du mois de mai 2006;

Prie le Secrétaire général de lui faire rapport sur le respect de la résolution 1640 (2005) par les parties dans les sept jours suivant l’adoption de la présente résolution, et de le saisir de toutes autres recommandations concernant le recentrage du mandat de la MINUEE sur le soutien à l’opération de démarcation de la frontière;

Décide de demeurer activement saisi de la question.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.