LE CONSEIL INVITE LE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN À PRENDRE LES MESURES NÉCESSAIRES À L’EXÉCUTION CONCOMITANTE DES OPÉRATIONS DE DDR ET D’IDENTIFICATION

27 avril 2006
CS/8707

LE CONSEIL INVITE LE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN À PRENDRE LES MESURES NÉCESSAIRES À L’EXÉCUTION CONCOMITANTE DES OPÉRATIONS DE DDR ET D’IDENTIFICATION

27 avril 2006
Conseil de sécurité
CS/8707
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5428e séance – après-midi

LE CONSEIL INVITE LE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN À PRENDRE LES MESURES NÉCESSAIRES À L’EXÉCUTION CONCOMITANTE DES OPÉRATIONS DE DDR ET D’IDENTIFICATION

Souhaitant être informé de tout problème rencontré, le Conseil souligne que des sanctions seront imposées contre les personnes qui font obstacle à la mise en œuvre du processus de paix en Côte d’Ivoire

Après avoir entendu, ce matin, au cours d’une séance précédente, l’exposé du Premier Ministre du Gouvernement de réconciliation nationale de la Côte d’Ivoire, Charles Konan Banny, les membres du Conseil ont, par la voix de leur Président, Wang Guangya de la Chine, rendu publique la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité félicite le Premier Ministre, M. Charles Konan Banny, pour ses initiatives, prises en coopération avec le Président Laurent Gbagbo, qui ont permis d’insufflerun nouvel élan au processus de paix défini par la résolution 1633 (2005) et la feuille de route établie par le Groupe de Travail International (GTI), et qui doit conduire à la tenue d’élections libres, ouvertes, justes et transparentes au 31 octobre 2006 au plus tard.  Il lui réaffirme son plein appui.

Le Conseil de sécurité exprime son plein soutien au GTI et endosse son sixième communiqué final en date du 20 avril 2006.

Le Conseil de sécurité se félicite de la nomination de M. Gérard Stoudmann au poste de Haut Représentant pour les élections.  Il l’encourage à prendre toutes les mesures nécessaires, conformément à son mandat, en vue d’accélérer la préparation du processus électoral.  Il demande à toutes les parties ivoiriennes de coopérer pleinement avec lui.

Le Conseil de sécurité, s’il prend note des progrès enregistrés, se déclare vivement préoccupé par le retard sérieux dans la mise en oeuvre du programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) et des opérations d’identification.  Il rappelle à cet égard les engagements pris par les principaux dirigeants politiques ivoiriens lors de leur réunion à Abidjan le 8 avril 2006 (« YamOUssoukro II »), sousles auspices duPrésident de l’Union africaine.  Il les exhorte à les honorer sans délais. 

Le Conseil de sécurité partage la préoccupation exprimée par le Secrétaire général au paragraphe 74 de son rapport en date du 11 avril 2006 (S/2006/222), quant aux conséquences de tous retards supplémentaires dans l’exécution des échéances-clefs de la feuille de route. 

Le Conseil de sécurité invite en conséquence le Premier Ministre et le Gouvernement de Réconciliation Nationale qu’il dirige à prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires à l’exécution concomitante des opérations de DDR et d’identification.  Il invite également le GTI, conformément au paragraphe 10 de la résolution 1633 (2005), à lui rendre compte de tout obstacle ou problème que le Premier Ministre pourrait rencontrer dans l’exercice de ses fonctions. 

Le Conseil de sécurité continuera à évaluer et à suivre de près la mise en oeuvre de la feuille de route, en particulier les opérations de DDR et d’identification.  Il continue à souligner que des sanctions ciblées seront imposées contre les personnes, désignées par le Comité établi par l’article 14 de la résolution 1572 (2004), qui font, entre autres choses, obstacle à la mise en oeuvre du processus de paix, y compris en attaquant ou en faisant obstacle à l’action de l’ONUCI, des forces françaises, du Haut Représentant pour les Elections ou du GTI, ou qui incitent publiquement à la haine et à la violence, conformément aux résolutions 1572 (2004) et 1643 (2005).

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.