LE CONSEIL DE SÉCURITE DEMANDE AUX PARTIES AUX POURPARLERS D’ABUJA D’EXAMINER LES PROPOSITIONS DU MÉDIATEUR POUR ASSURER LA PAIX AU DARFOUR

25 avril 2006
CS/8699

LE CONSEIL DE SÉCURITE DEMANDE AUX PARTIES AUX POURPARLERS D’ABUJA D’EXAMINER LES PROPOSITIONS DU MÉDIATEUR POUR ASSURER LA PAIX AU DARFOUR

25 avril 2006
Conseil de sécurité
CS/8699
Department of Public Information • News and Media Division • New York

Conseil de sécurité

5422e séance – après-midi

LE CONSEIL DE SÉCURITE DEMANDE AUX PARTIES AUX POURPARLERS D’ABUJA D’EXAMINER LES PROPOSITIONS DU MÉDIATEUR POUR ASSURER LA PAIX AU DARFOUR

Il fait sienne la décision de l’Union africaine de fixer au 30 avril la date limite pour parvenir à un accord

À l’issue de consultations officieuses sur la situation au Darfour, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, M. Wang Guangya (Chine), a fait aujourd’hui, au nom des membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité réaffirme son attachement à la souveraineté, l’unité, l’indépendance et l’intégrité territoriale du Soudan.

Le Conseil salue et appuie vivement les efforts faits par l’Union africaine pour parvenir à une paix durable au Darfour. Il rappelle dans les termes les plus énergiques la nécessité pour toutes les parties au conflit au Darfour de mettre fin immédiatement à la violence et aux atrocités; redit la préoccupation que lui inspire le fait que la poursuite de la violence au Darfour risque d’avoir des répercussions encore plus néfastes sur le pays et la région, y compris sur la sécurité au Tchad; et exprime la très vive inquiétude que lui inspirent les conséquences funestes de la prolongation du conflit au Darfour pour la population civile. Il réaffirme en outre le droit des personnes déplacées de rentrer chez elles si elles le souhaitent.

Le Conseil réitère son plein appui aux pourparlers de paix intersoudanais sur le conflit au Darfour qui se déroulent à Abuja sous l’égide de l’Union africaine, en particulier aux efforts inlassables du médiateur en chef, M. Salim Ahmed Salim, et de son équipe. Il se félicite des progrès réalisés jusqu’à présent dans les négociations et invite instamment les parties à avancer rapidement vers la conclusion d’un accord de paix global sur le Darfour.

Le Conseil réitère qu’il a fait sienne la décision prise le 10 mars 2006 par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine de fixer au 30 avril 2006 la date limite pour parvenir à un accord et invite fermement toutes les parties à consentir les efforts nécessaires pour parvenir à un accord d’ici à cette date.

Le Conseil estime qu’un règlement politique associant toutes les parties est indispensable pour rétablir la paix au Soudan et que les pourparlers offrent le moyen de parvenir à un tel règlement au Darfour. Le Conseil appelle à nouveau toutes les parties au conflit à honorer l’engagement qu’elles ont pris de conclure un accord de paix dans l’intérêt de la population du Darfour et du Soudan tout entier.

Le Conseil demande aux parties aux pourparlers d’Abuja d’examiner de bonne fois les propositions que fera le médiateur pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité au Darfour et dans tout le Soudan. Il souligne qu’il relève de la responsabilité collective de toutes les parties au conflit de contribuer au succès de ces pourparlers.

Le Conseil de sécurité rend hommage aux différents partenaires et parties prenantes pour l’appui qu’ils apportent au processus de paix d’Abuja placé sous l’égide de l’Union africaine et les encourage, en particulier l’Organisation des Nations Unies, à continuer d’aider les parties à appliquer l’Accord de paix.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.