LE CONSEIL EXHORTE LES AUTORITÉS DE L’ÉTAT IVOIRIEN À FACILITER LE RETOUR DES AGENCES HUMANITAIRES NOTAMMENT DANS L’OUEST

23 février 2006
CS/8648

LE CONSEIL EXHORTE LES AUTORITÉS DE L’ÉTAT IVOIRIEN À FACILITER LE RETOUR DES AGENCES HUMANITAIRES NOTAMMENT DANS L’OUEST

23/02/2006
Conseil de sécurité
CS/8648
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE CONSEIL EXHORTE LES AUTORITÉS DE L’ÉTAT IVOIRIEN À FACILITER LE RETOUR DES AGENCES HUMANITAIRES NOTAMMENT DANS L’OUEST

Il réitère son plein appui au GTI

À l’issue de consultations sur la situation en Côte d’Ivoire, le Président du Conseil pour le mois de février, M. John Bolton, des États-Unis, a fait ce matin, au cours d’une brève séance publique, la déclaration suivante au nom des 15 membres :

Le Conseil de sécurité réitère son plein appui au Groupe de Travail International (GTI) et endosse son quatrième communiqué final. Il félicite le Premier ministre, M. Charles Konan Banny, pour ses efforts en vue de mettre en oeuvre la feuille de route établie par le GTI conformément à la résolution 1633 (2005). Il lui renouvelle son plein soutien. Il se félicite aussi de la collaboration entre le Premier Ministre et le chef de l’État.

Le Conseil de sécurité endosse également l’arbitrage du Haut Représentant pour les élections, selon lequel l’élection du bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) est conforme à l’accord de Prétoria. Il exhorte les parties ivoiriennes à assurer au plus tôt le fonctionnement effectif de la CEI.

Le Conseil de sécurité souligne par ailleurs l’impérieuse nécessité d’assurer l’indépendance et la neutralité de la radiotélévision ivoirienne (RTI).

Le Conseil de sécurité exhorte les autorités de l’État ivoirien à faciliter, notamment dans l’ouest, le retour des agences et organisations humanitaires.

Le Conseil de sécurité examinera au début de mois de mars les progrès enregistrés dans la mise en oeuvre de la résolution 1633 (2005) et des décisions du GTI. Il accordera une attention particulière au fonctionnement de la CEI, aux mesures prises pour assurer un accès libre et équitable à la RTI, et au démarrage des opérations de désarmement et du processus d’identification.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.