LE CONSEIL PRIE LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL D’ÉTABLIR CONJOINTEMENT AVEC L’UNION AFRICAINE UN PLAN D’URGENCE EN VUE D’UNE OPÉRATION DE MAINTIEN DE LA PAIX DE L’ONU AU DARFOUR

3 février 2006
CS/8628

LE CONSEIL PRIE LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL D’ÉTABLIR CONJOINTEMENT AVEC L’UNION AFRICAINE UN PLAN D’URGENCE EN VUE D’UNE OPÉRATION DE MAINTIEN DE LA PAIX DE L’ONU AU DARFOUR

03/02/2006
Conseil de sécurité
CS/8628
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5364e séance – matin


LE CONSEIL PRIE LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL D’ÉTABLIR CONJOINTEMENT AVEC L’UNION AFRICAINE UN PLAN D’URGENCE EN VUE D’UNE OPÉRATION DE MAINTIEN DE LA PAIX DE L’ONU AU DARFOUR


Au terme de consultations officieuses sur la situation au Soudan, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de février, John Bolton, des États-Unis, a fait ce matin, au nom des autres membres, la déclaration suivante: 


« Le Conseil de sécurité salue les efforts déployés par l’Union africaine pour assurer le succès du déploiement de la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS) et pour contribuer de façon décisive à créer un environnement où les civils puissent vivre en toute sécurité et rechercher des solutions face à la situation humanitaire au Darfour.  Il se félicite de ce que le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine souscrit au partenariat entre l’Union africaine et l’ONU aux fins de la promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique.


Le Conseil prend note du communiqué, en date du 12 janvier 2006, du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, par lequel celui-ci annonce sa décision d’appuyer, en principe, l’idée que la Mission de l’Union africaine au Soudan passe le relais à une opération des Nations Unies, et de prier le Président de la Commission de l’Union africaine d’engager des consultations avec l’ONU et d’autres parties prenantes sur la question.


Le Conseil prie par conséquent le Secrétaire général d’établir sans retard, conjointement avec l’Union africaine et en consultation étroite et continue avec lui ainsi qu’en coopération et en étroite consultation avec les parties aux négociations de paix d’Abuja, y compris le Gouvernement d’unité nationale, un plan d’urgence présentant diverses options dans la perspective d’une transition de la MUAS à une opération des Nations Unies.  Ce plan devrait prévoir une approche intégrée et unifiée; une utilisation maximale des ressources existantes de la MUAS et de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) sous réserve de l’accord des pays qui fournissent des contingents; une évaluation, à confirmer par le Conseil, des tâches clefs à réaliser dans le Sud-Soudan et au Darfour en vue d’affecter et de redéployer dans toute la mesure possible les hommes et les équipements en place, et envisager dès que possible un examen de la structure actuelle de la MINUS, y compris en matière de commandement et de contrôle et de logistique, en vue d’y apporter les ajustements nécessaires pour utiliser au mieux les ressources disponibles lorsque l’Union africaine aura jugé possible et acceptable le passage à une mission des Nations Unies.  Le Conseil interviendra tout au long de ce processus.


Le Conseil souligne combien il importe de continuer d’appuyer fermement la MUAS jusqu’à ce que la transition éventuelle soit menée à terme.  Il compte que le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine se prononcera rapidement sur ce sujet et restera saisi de la question en vue d’examiner les options proposées par le Secrétaire général.


Le Conseil insiste sur l’importance qu’il y a à conclure d’urgence les négociations d’Abuja et lance un appel à toutes les parties afin qu’elles négocient de bonne foi pour parvenir dès que possible à un accord de paix.  Il réaffirme, dans les termes les plus énergiques, la nécessité pour toutes les parties au Darfour de mettre fin à la violence et aux atrocités et exige de toutes les parties au conflit au Darfour qu’elles coopèrent pleinement avec la MUAS et s’acquittent de toutes les obligations qu’elles ont contractées.  »


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.