LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ENTEND UNE PRÉSENTATION DE LA SOUS-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE AUX AFFAIRES POLITIQUES SUR LA SITUATION AU MOYEN-ORIENT

31 janvier 2006
CS/8624

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ENTEND UNE PRÉSENTATION DE LA SOUS-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE AUX AFFAIRES POLITIQUES SUR LA SITUATION AU MOYEN-ORIENT

31/01/2006
Conseil de sécurité
CS/8624
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

5361e séance – matin


LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ENTEND UNE PRÉSENTATION DE LA SOUS-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE AUX AFFAIRES POLITIQUES SUR LA SITUATION AU MOYEN-ORIENT


Examinant la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, le Conseil de sécurité a entendu ce matin un exposé de Mme Angela Kane, Sous-Secrétaire générale aux affaires politiques, qui lui a présenté les dernières évolutions politiques dans la région.


Mme Kane a déclaré que des développements importants s’étaient produits ces dernières semaines au Moyen-Orient, tant en Israël que dans le territoire palestinien occupé.  Le Premier Ministre israélien Ariel Sharon est gravement malade depuis un mois, et la liste « Changements et réforme » du Hamas a remporté, il y a quelques jours, les élections législatives palestiniennes, a-t-elle précisé.  Le Quatuor s’est réuni hier soir à Londres, a poursuivi Mme Kane tout en relevant que les Palestiniens n’avaient pas encore formé un nouveau gouvernement après la victoire du Hamas.


LA SITUATION AU MOYEN-ORIENT, Y COMPRIS LA QUESTION PALESTINIENNE


Exposé


Mme ANGELA KANE, Sous-Secrétaire générale aux affaires politiques, passant en revue l’évolution de la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, a tout d’abord indiqué que le Premier Ministre d’Israël, M. Ariel Sharon, avait été victime d’une sévère attaque cérébrale le 4 janvier dernier.  Il demeure dans un état précaire, mais stable, et le Secrétaire général espère que sa convalescence se poursuivra pour le mieux.  Le Vice-Premier Ministre, Ehud Olmert, a pris la relève de M. Sharon à la tête du Gouvernement israélien, et a été confirmé à ces fonctions par la Knesset le 16 janvier dernier, a ajouté Mme Kane.


Concernant les élections palestiniennes, elle a dit que le suffrage qui a mené au renouvellement des membres du Conseil législatif palestinien s’était déroulé dans de bonnes conditions à Gaza et dans la Cisjordanie et aussi à Jérusalem-Est, après qu’Israël ait accepté de laisser 6 300 électeurs sur les 12 000 personnes qui y sont éligibles et inscrites sur les listes de votants à prendre part au scrutin.  Les élections palestiniennes se sont déroulées en présence de 20 000 observateurs nationaux et 1 000 internationaux.  Des équipes d’observations de l’Union européenne, du National Democratic Institute-Carter Center, et du Canada étaient présentes, a dit Mme Kane.  Les observateurs ont dit que la campagne électorale et le scrutin s’étaient déroulés dans le calme et sans déclaration enflammée et provocatrice.  Les autorités israéliennes ont facilité les déplacements à travers les points de contrôle le jour du vote.


Le Secrétaire général a publié un message de soutien au peuple palestinien avant le scrutin, a ensuite indiqué Mme Kane.  Il a aussi téléphoné au Président Abbas pour le féliciter du pas important accompli à travers ces élections, dans la construction des institutions de la démocratie palestinienne.  Selon les résultats officiels de la Commission centrale électorale, le Hamas a une majorité de 74 sièges.  Le Fatah a remporté 45 sièges et les 13 sièges restants sont allés à de plus petits partis et à des indépendants, a dit Mme Kane.  Le Président Abbas a indiqué qu’il allait immédiatement commencer des consultations pour la formation d’un gouvernement, et les dirigeants du Hamas ont déclaré qu’ils souhaitaient former un gouvernement au sein duquel la liste « Changements et réforme » travaillera avec d’autres groupes représentant le peuple palestinien. 


Abordant la réunion du Quatuor à Londres, Mme Kane a indiqué que le Secrétaire général y avait discuté avec les autres membres de la situation qui prévaut au Moyen-Orient après les législatives palestiniennes.  Ils ont parlé de l’urgence de traiter la crise financière qui affecte les Palestiniens et de considérer la voie à suivre sur les questions de sécurité et de réforme.  Le Quatuor a entendu une présentation de son Envoyé spécial, James Wolfensohn, et du Coordonnateur américain pour la sécurité, Keith Dayton.  L’ancien Président Jimmy Carter a également partagé ses impressions après la mission d’observation électorale qu’il a menée.  Le Quatuor a félicité le peuple palestinien et s’est réjoui de la réaffirmation par le Président Abbas que l’Autorité palestinienne restait engagée en faveur de la Feuille de route, des accords précédemment conclus entre les parties et d’une solution négociée devant mener à l’existence de deux États.  Le Quatuor a indiqué que tous les membres du nouveau gouvernement palestinien doivent respecter la non-violence, reconnaître Israël et accepter tous les engagements antérieurs, y compris la Feuille de route, a rappelé Mme Kane.   


Mme Kane a indiqué qu’en dépit des efforts de l’Autorité palestinienne pour maintenir la sécurité pendant les élections, certains incidents s’étaient produits, en particulier dans la bande de Gaza ou provenant de cette zone, soulignant la nécessité pour l’Autorité palestinienne de maintenir l’ordre et de lutter contre le terrorisme comme l’ont rappelé hier soir les membres du Quatuor.  Les incidents ont pris diverses formes, y compris des tirs de roquettes Kassam sur le sud d’Israël ainsi que des attentats revendiqués par le Jihad islamique.  Israël a répondu à ces incidents en procédant au bouclage de certaines zones, à des assassinats ciblés et à des frappes chirurgicales sur certaines positions, a expliqué Mme Kane.  Évoquant ensuite la poursuite de la construction du mur de séparation, elle a rappelé la position du Quatuor qui a demandé au Gouvernement israélien de mettre fin à la construction de postes avancés, le Quatuor s’étant félicité de la position du Premier Ministre intérimaire, Ehud Olmert, qui a assuré qu’il comptait mettre fin à ces postes avancés. 


Passant à la situation au Liban, Mme Kane a indiqué qu’outre les efforts de la FINUL, le Représentant personnel du Secrétaire général pour le Liban a continué de tenir des consultations en vue d’explorer les moyens visant à réduire les tensions le long de la Ligne bleue.  Pour sa part, le Premier Ministre, Fouad Seniora, a engagé des consultations avec les autres formations politiques afin de renforcer l’unité nationale.  Mme Kane a ensuite rappelé que Serge Brammertz, le nouveau Chef de la Commission d’enquête internationale indépendante des Nations Unies créée à la suite de l’assassinat de l’ancien Premier Ministre libanais Rafic Hariri, était arrivé le 19 janvier dans la région pour prendre ses fonctions conformément à la résolution 1644.  M. Brammertz fournira l’assistance demandée par les autorités libanaises afin qu’elles puissent mener des enquêtes sur les attentats terroristes qui se sont produits dans le pays depuis le 1er octobre 2004, a-t-elle indiqué.  Par ailleurs, Nicolas Michel, le Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques, s’est rendu les 26 et 27 janvier dernier à Beyrouth pour s’entretenir avec les autorités libanaises de la nature de l’assistance internationale dont le pays a besoin pour établir un tribunal à caractère international, conformément aux exigences du Conseil contenues dans la résolution 1644. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.