LES ÉTATS MANISFESTENT LEUR ATTACHEMENT À UNE TRÊVE OLYMPIQUE DURANT LES XXème JEUX QUI SE TIENDRONT À TURIN DU 10 AU 26 FÉVRIER

AG/10446
6 février 2006

LES ÉTATS MANISFESTENT LEUR ATTACHEMENT À UNE TRÊVE OLYMPIQUE DURANT LES XXème JEUX QUI SE TIENDRONT À TURIN DU 10 AU 26 FÉVRIER

06/02/2006
Assemblée générale
AG/10446
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES ÉTATS MANISFESTENT LEUR ATTACHEMENT À UNE TRÊVE OLYMPIQUE DURANT LES XXème  JEUX QUI SE TIENDRONT À TURIN DU 10 AU 26 FÉVRIER


Concernant le procès des Khmers rouges, elle accorde le statut de

fonctionnaires de l'ONU aux juges, procureur et juge d’instruction internationaux


À l’invitation du Président de cette soixantième session de l’Assemblée générale, Jan Eliasson (Suède), les États Membres ont manifesté leur attachement à la Trêve olympique, acceptant ainsi de faire le nécessaire pour instaurer un climat de paix dans le monde à l'occasion des XXèmeJeux olympiques d'hiver qui se tiendront à Turin, en Italie, du 10 au 26 février 2006 et pendant les Jeux paralympiques d'hiver qui se dérouleront dans la même ville du 10 au 19 mars 2006.  Ils ont en effet pris note ce matin de l’appel solennel* que leur a adressé M. Eliasson, qui est membre du Conseil de la Fondation internationale pour la Trêve olympique.  Celui-ci a rappelé l’historique de la tradition de l'ekecheiria -Trêve olympique- créée dans la Grèce antique au VIIIème siècle avant J.-C., en tant que principe sacré de l'olympisme.  Le Comité international olympique (CIO) la rétablissait en 1992 et l’Assemblée générale engageait les États Membres à la respecter en 1993.  Depuis 1998, le drapeau bleu de l’ONU flotte sur tous les sites des compétitions des JO.


D’autre part, concernant le procès des Khmers rouges et particulièrement le statut du personnel international des Chambres extraordinaires chargées de juger, conformément au droit cambodgien, les crimes commis pendant la période du Kampuchéa démocratique, l’Assemblée générale a décidé ce matin**, sur recommandation du Secrétaire général, d’accorder aux juges internationaux, au procureur international et au juge d’instruction international le statut de fonctionnaires de l’Organisation des Nations Unies en ce qui concerne leurs conditions d’emploi.  Après le vote, le représentant du Pakistan a demandé des précisions sur les conséquences juridiques de cette décision. 


En outre, les délégations de la Sierra Leone au nom du Groupe des États d'Afrique, du Kazakhstan au nom du Groupe des États d'Asie, de la Serbie-et-Monténégro au nom du Groupe des États d'Europe orientale, de la Bolivie au nom du Groupe des États d'Amérique latine et des Caraïbes, de l'Espagne au nom du Groupe des États d'Europe occidentale et autres États, des États-Unis en tant que pays hôte, de la Jordanie au nom du Groupe des États arabes et le Président de l'Assemblée générale ont rendu hommage à la mémoire de l'Émir du Koweït Cheikh Jaber Al Ahmad Al Jaber Al Sabah disparu le 15 janvier.  Les intervenants ont salué celui qui a consacré ses 28 années de pouvoir à la cause de la paix et du développement.  La représentante du Koweït a rappelé que Cheikh Jaber avait su sauvegarder l'intégrité de son pays dans les moments les plus difficiles et conduire sa modernisation avec clairvoyance, oeuvrant à l'enracinement de la démocratie et à la promotion des droits de l'homme.


Par ailleurs, M. Eliasson a fait savoir à l’occasion de cette séance que 20 États, en retard dans le versement de leur contribution, risquaient, conformément à l’article 19 de la Charte, de ne pas pouvoir participer au vote, le montant des arriérés, pour chacun d’eux, étant égal ou supérieur à la contribution due pour les deux années complètes écoulées.  Il a indiqué que l'Afghanistan, Nauru et la République de Moldova avaient procédé aux versements nécessaires pour rester en dessous de ce seuil. 


La prochaine réunion de l'Assemblée sera annoncée dans le Journal


* Appel contenu au document A/60/662

** projet de décision contenu au document A/60/L.47


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.