LANCEMENT DU PLAN D’ACTION HUMANITAIRE 2006 POUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

AFR/1326-IHA/1144
13 février 2006

LANCEMENT DU PLAN D’ACTION HUMANITAIRE 2006 POUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

13/02/2006
Communiqué de presse
AFR/1326
IHA/1144
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LANCEMENT DU PLAN D’ACTION HUMANITAIRE 2006 POUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO


(Adapté de l’anglais)


BRUXELLES, le 13 février 2006 (Bureau de la coordination des affaires humanitaires, OCHA) -- Les Nations Unies et la Commission européenne ont lancé aujourd´hui le Plan d’action humanitaire 2006 pour la République démocratique du Congo (RDC), qui vise à réunir 681 millions de dollars (571 millions d’euros)  pour répondre aux besoins d’au moins 30 millions de Congolais.  À l’occasion du lancement officiel de ce Plan d’action, l’ONU et la Commission européenne ont organisé conjointement une conférence ministérielle, à Bruxelles (Belgique), à laquelle étaient invité tous les acteurs pouvant contribuer à atténuer les souffrances de la population congolaise.


Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, Jan Egeland, a rappelé que 1 200 personnes meurent chaque jour en RDC des effets conjugués du conflit armé, de la malnutrition, de la maladie et des déplacements.  Selon Louis Michel, Commissaire de l’Union européenne pour le développement et l’aide humanitaire, le pays a un potentiel énorme qui doit être développé.  Il y a peu d’endroits sur terre où l’écart entre les besoins humanitaires et les ressources disponibles est si grand, mais il y a aussi peu d’endroits où la paix et la stabilité peuvent complètement renverser la situation.


L’étendue de la crise en RDC affecte virtuellement les 60 millions d’habitants du pays, alors que plus de 4 millions ont péri à cause du conflit qui dure depuis plusieurs années.  La RDC a connu la catastrophe humanitaire la plus meurtrière dans le monde depuis 60 ans.  Plus de 1,6 million de personnes sont toujours déplacées, 200 000 ont été déplacées récemment au Katanga et Nord-Kivu, et un peu moins de 1,7 million de personnes qui viennent d’être rapatriées commencent à reconstruire leurs maisons et leurs quartiers.  L’espérance de vie est tombée de 10 ans depuis le début de la guerre en 1997.  Dans les provinces de l’est  du pays qui connaissent des troubles, des tueries, des enlèvements et des violences sexuelles continuent d’être commis.  L’accès à l’aide humanitaire reste encore très difficile dans certaines zones.


Le Plan d’action 2006 est le fruit de travaux intensifs de la part de la communauté humanitaire tout entière.  Il prévoit 330 projets dont le coût est de 681 millions de dollars.  La stratégie est de répondre aux besoins d’urgence et de réduire la vulnérabilité, tout en prévoyant au-delà d’un an des programmes très ciblés pour accélérer le processus de réduction de la pauvreté dans les régions les plus touchées.  Ce Plan d’action a été élaboré avec la participation active des donateurs, y compris ceux basés en RDC, les institutions des Nations Unies et les ONG.  Il a pour objectif de couvrir les domaines suivants:sécurité alimentaire, santé, réintégration, protection, VIH/sida, coordination, éducation, assainissement et eau, abris, mines et sexospécificité.


L’année dernière, 25 millions de Congolais se sont inscrits pour participer aux élections de décembre qui ont permis d’adopter une Constitution, fondement d’une démocratie.  Il s’agissait des premières élections libres depuis plus de 40 ans.  Ross Mountain, Vice-Représentant spécial du Secrétaire général, a déclaré que le temps est venu d’unir et d’intensifier les efforts pour s’attaquer aux besoins humanitaires de la RDC, et de donner l’espoir au peuple congolais qu’un avenir meilleur est très proche.


Pour plus d’informations, prière de contacter Stephanie Bunker, OCHA New York au tél: 1(917) 367-5126, ou portable: 1(917) 892-1679; Kristen Knutson, OCHA New York au tél: 1(917) 367-9262; Elisabeth Byrs, OCHA Genève, au tel: 41 22 917 2653, ou portable: 41 79 473 4570.  Il est aussi possible de consulter le site suivant: www.rdc-humanitaire.net.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.