KOFI ANNAN INVITE À RECONNAITRE À SA JUSTE VALEUR LE CAPITAL EXTRAORDINAIRE QUE REPRÉSENTE LA FOULE ANONYME DES CITOYENS POUR CONSTRUIRE UN MONDE PLUS PROSPÈRE

2 décembre 2005
SG/SM/10244-OBV/532

KOFI ANNAN INVITE À RECONNAITRE À SA JUSTE VALEUR LE CAPITAL EXTRAORDINAIRE QUE REPRÉSENTE LA FOULE ANONYME DES CITOYENS POUR CONSTRUIRE UN MONDE PLUS PROSPÈRE

02/12/2005
Secrétaire général
SG/SM/10244 OBV/532
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

KOFI ANNAN INVITE À RECONNAITRE À SA JUSTE VALEUR LE CAPITAL EXTRAORDINAIRE QUE REPRÉSENTE LA FOULE ANONYME DES CITOYENS POUR CONSTRUIRE UN MONDE PLUS PROSPÈRE

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, à l’occasion de la Journée internationale des Volontaires, célébrée le 5 décembre:

Les catastrophes naturelles de ces derniers mois ont montré toute l’importance du rôle que joue le bénévolat dans nos communautés.  Des rues inondées de la Nouvelle-Orléans aux villages détruits du Pakistan, partout des gens ordinaires ont su faire face avec détermination à d’extraordinaires difficultés.  Ils n’ont ménagé ni leur temps, ni leur énergie ni leurs talents pour sauver des vies humaines et reconstruire des communautés.  Leur désintéressement témoigne de ce que l’humanité a de meilleur.

Ils se joignaient ainsi aux innombrables bénévoles qui répondent, tous les jours, aux « crises silencieuses ».  Ces héros restent souvent méconnus, mais ils ont bien compris que la misère, la maladie et la famine étaient aussi destructrices et mortelles que les tremblements de terre, les cyclones et les raz-de-marée.  Jeunes ou vieux, de nationalités et d’origines ethniques diverses et de croyances multiples, ils sont volontaires pour s’attaquer aux problèmes de leurs communautés et payer de leur personne pour faire évoluer les choses.  Ils sont les vrais champions des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Mais ils ne peuvent pas, ils ne doivent pas, agir tout seuls.  La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement est une entreprise collective, comme les dirigeants du monde entier l’ont réaffirmé au Sommet mondial de septembre, et si nous voulons faire disparaître la pauvreté, nous avons besoin du concours actif des États, de la société civile, du secteur privé et des volontaires.  La convergence des bonnes volontés est d’une importance plus décisive encore dans les pays qui ne pourront atteindre les objectifs sans d’énormes efforts supplémentaires.

Avant la fin du mois, l’Assemblée générale des Nations Unies examinera les progrès réalisés dans la promotion de l’action bénévole depuis 2001, Année internationale des Volontaires.  Ce sera pour les États Membres l’occasion de faire fond sur les succès de l’Année internationale et de prendre de nouvelles initiatives pour que la dynamique du développement puisse profiter pleinement du potentiel qu’offre le bénévolat.

Nous n’oublierons pas en cette Journée internationale des Volontaires la foule anonyme des citoyens qui, d’un geste simple ou sublime, entretiennent jour après jour l’espoir dans le cœur des défavorisés.  Faisons en sorte que cet extraordinaire capital, dont chaque nation dispose en abondance, soit reconnu à sa juste valeur et soutenu dans ce qu’il fait au service d’un monde plus prospère et plus pacifique.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.