LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME FRANCESCO BASTAGLI, DE L’ITALIE, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANT SPÉCIAL POUR LE SAHARA OCCIDENTAL

5 août 2005
SG/A/937-AFR/1227-BIO/3679

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME FRANCESCO BASTAGLI, DE L’ITALIE, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANT SPÉCIAL POUR LE SAHARA OCCIDENTAL

05/08/2005
Secrétaire général
SG/A/937 AFR/1227 BIO/3679
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME FRANCESCO BASTAGLI, DE L’ITALIE, EN QUALITÉ DE REPRÉSENTANT SPÉCIAL POUR LE SAHARA OCCIDENTAL

Le Secrétaire général de l’ONU a nommé, Francesco Bastagli, de nationalité italienne, en qualité de Représentant spécial pour le Sahara occidental.

Avant cette nomination, M. Bastagli avait travaillé au Kosovo pendant trois ans comme Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l'Administration civile.  Il était chargé d’apporter l’appui nécessaire aux ministères et administrations locales afin d’assurer la conduite du mandat des Nations Unies dans la région. Il a supervisé le transfert d’autorité aux institutions provisoires du gouvernement autonome, et a œuvré à la mise en place d’une administration civile moderne.

M. Bastagli a débuté sa carrière internationale au Siège des Nations Unies en 1974, comme assistant spécial du Sous-Secrétaire général chargé des services du personnel.  En 1979, il a ouvert l’antenne du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Nicaragua.  Il a alors dirigé un programme d’assistance de grande ampleur aux réfugiés et personnes déplacées.  Au début des années 1980, M. Bastagli a intégré le Secrétariat de la Conférence pour la coopération internationale dans les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire. Il a ensuite rejoint l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) où, en qualité de Chef du Bureau exécutif, il a pris part aux opérations d’aide d’urgence à la population palestinienne.

En 1991, M. Bastagli a été affecté au Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues au sein duquel il a occupé diverses fonctions relatives, notamment, à la coopération technique et aux relations extérieures.  Il a lancé et supervisé le programme des Nations Unies contre le blanchiment d’argent et a été à l’origine de la publication, en 1997, du premier rapport mondial sur les drogues.  Vers la fin de son mandat, M. Bastagli a également dirigé le Centre de la prévention du terrorisme international.

De 1999 à 2002, il a servi comme Coordonnateur résident des Nations Unies et comme Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en République islamique d’Iran.  La lutte contre la pauvreté, la bonne gouvernance et les droits de l’homme étaient à l’ordre du jour des programmes menés avec le gouvernement central, le parlement, les conseils locaux, les universités et les organisations non gouvernementales.  Le premier rapport sur le développement humain en Iran a été publié en 2000.

M. Bastagli est diplômé de droit de l’Université de Milan.  Il a également suivi des études à l’University of Georgia, aux Etats-Unis.  Il est marié et père de deux filles.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.